Des mesures pour la réalisation du plus grand nombre de silos de céréales    Futsal/CAN à Laâyoune occupée: une violation flagrante du droit international    Hand/CAN-2020 (demi-finale): l'Algérie battue par l'Egypte (27-30)    Tizi-Ouzou: hommage et recueillement à la mémoire de Matoub Lounes    Les manifestants exigent la libération des détenus    AMENAGEMENT EXTERIEUR DES LOGEMENTS AADL2 : Levée des entraves administratives à Constantine    PORT SEC D'ES-SENIA (ORAN) : Disparition du registre officiel des opérations d'importation    AFFAIRE DU PORT SEC ‘'FANTOME'' D'EL-KERMA : L'ex-directeur du commerce et 4 employés sous les verrous    MOSTAGANEM : Colloque national dédié à la révision de la Constitution    REGLEMENT DE LA CRISE LIBYENNE : Abderrazak Makri soutient la diplomatie algérienne    Séisme à Jijel: immeubles fissurés et routes affaissées à El Aouana    DEUX HARRAGA MORTS ET 19 AUTRES PORTES DISPARUS : Les familles demandent l'intervention des autorités à Tiaret    ROSFA (TIARET) : Des protestataires défoncent un portail de la mairie    INFRACTIONS ET CONTRAVENTIONS A TISSEMSILT : 576 affaires traitées en décembre    TIZI OUZOU : Démantèlement d'un réseau de criminels    Bouhired décorée par le président tunisien    Salon de l'agriculture d'Oran: des démarches pour donner une impulsion à la cuniculture    Equateur: plusieurs organisations réitèrent le soutien au droit du peuple sahraoui à l'autodétermination    Coupe de la Turquie: Feghouli et Galatasaray qualifiés    Atletico Madrid: Cavani, une opération XXL !    Cyclisme/Tropicale Amissa Bongo (5e étape) : victoire de l'Algérien Reguigui    Sahara occidental: Podemos dénonce les manœuvres expansionnistes du Maroc    Football/ révision des statuts : installation d'une commission ad hoc    MDN: large campagne sanitaire au profit des habitants de zones enclavées à Biskra et Touggourt    Rezig préside une réunion consacrée à l'examen de la problématique du transport de marchandises    Un vaccin contre le nouveau coronavirus pourrait être prêt dans trois mois    La communication du président ou l'art de marquer contre son propre camp    Adoption de la proposition algérienne visant l'amendement du statut le CJCA    AS Monaco: Une offensive du PSG pour Slimani ?    Tébessa: élargir les fouilles pour mettre au jour d'autres pièces archéologiques    Alger, la diplomatie française et l'effet Merkel    Ce que propose le PAD    Le RCD dénonce "une injonction d'apprentis dictateurs"    Les agriculteurs s'inquiètent    Dialogue interlibyen : Alger accélère les préparatifs    «L'Algérie a un rôle clair dans la relance de l'accord de paix au Mali»    Les révélations du chef de l'Etat    Belmadi : "Le Burkina Faso est un sérieux concurrent"    Irak : plus de dix manifestants tués en une semaine    .sortir ...sortir ...sortir ...    Ahmed El-Mili raconte Milev, berceau de son enfance    La célèbre actrice de télénovelas Regina Duarte veut prendre la tête de la culture    Ligue des champions d'Afrique : WAC - USMA, vendredi à 20h00 - A quitte ou double pour les Algériens    Skikda: Des habitants de Ali Hazila Ramdane barrent la route    Tlemcen: 34 réseaux de trafic de drogue démantelés en une année    Blida: Journée d'information sur la loi de finances 2020    Entrevue du Président de la République avec des responsables de médias    Une pétition lancée pour réclamer une salle de cinéma    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





El Habiri veut récupérer les biens de son institution : La DGSN face aux indus privilèges
Publié dans El Watan le 05 - 09 - 2018

Autres temps autres mœurs. Installé dans ses nouvelles fonctions après le limogeage, le 26 juin dernier, du général-major Abdelghani Hamel, le nouveau Directeur général de la Sûreté nationale (DGSN), le colonel Mustapha El Habiri, a ordonné la récupération des moyens humains et matériels mis à la disposition des hautes personnalités de l'Etat qui ne sont plus en fonction.
Une protection rapprochée et quelque 80 véhicules, parfois blindés et équipés de gyrophares, etc., font partie de cette panoplie de moyens dont bénéficient des hauts cadres de l'Etat (anciens ministres, hauts gradés, députés…).Si certains de ces privilégiés de la République ont été «très coopératifs» et ont accepté de bonne grâce de renoncer à la protection rapprochée, d'autres «font de la résistance».
«Certaines personnes étaient en possession de véhicules depuis au moins 15 ans, alors qu'elles ont quitté leurs fonctions. Pour continuer à bénéficier de ces avantages (véhicules et garde rapprochée) payés par la DGSN, donc aux frais du contribuable, elles n'ont pas hésité à faire intervenir leurs connaissances.
Il y en a qui ont pris jusqu'à trois véhicules. Sommées de les restituer, ces personnes ont préféré garder le véhicule blindé», signale une source au fait du dossier.
A ce jour, 40 à 50% des moyens ont été récupérés, poursuit notre source. La DGSN a décidé de passer à une étape supérieure : des mises en demeure ont été adressées aux réfractaires. «Aucun délai n'a été accordé aux concernés.
La DGSN a décidé de procéder par étape en ne brusquant personne. Si le concerné ne coopère pas, un ultimatum lui est alors adressé. Nous savons que certaines de ces personnalités sont à l'étranger.
Et donc nous attendons leur retour», précise notre source. Après les ultimatums répétés, le patron de la police veut recourir à tous les moyens pour récupérer les biens de son institution, «y compris la justice».
«El Hamel toujours à Hydra»
Un inventaire général de tout le matériel de ce corps relevant du ministère l'Intérieur est régulièrement effectué (semestriellement) par la Direction de l'administration générale (DAG), située à Hydra.
Une ancienne instruction prise par le chef du gouvernement stipule qu'à la prise de fonctions d'une haute personnalité, une protection rapprochée et un véhicule sont mis à sa disposition et à celle de sa famille.
A la passation des consignes, les voitures sont «normalement» restituées et les gardes du corps reversés dans le corps de sécurité, mais des usages voudraient qu'un délai de six mois soit accordé au concerné pour lui permettre de chercher un moyen de transport, détaille notre source. Celle-ci dément, par ailleurs, que d'anciens cadres de la DGSN soient concernés par l'opération, «puisqu'une fois à la retraite, ces derniers rendent immédiatement leurs véhicules».
L'actuel patron de la DGSN semble vouloir privilégier d'autres pratiques dans l'octroi du service de protection aux personnalités publiques. «Auparavant, il suffisait de connaître ‘quelqu'un' pour bénéficier d'un véhicule ou d'un gyrophare. Tout cela est désormais réglementé. Les textes sur le gyrophare sont stricts. Toute demande doit être motivée et c'est le ministère de l'Intérieur qui donne l'autorisation», précise notre source.
S'agissant de l'information relative à l'«expulsion» de l'ancien DGSN, Abdelghani Hamel, du logement de fonction qu'il occupe à Hydra, notre source affirme que le concerné y réside toujours et que «toute décision qui interviendra à l'avenir le sera sur instruction de la présidence de la République».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.