Gouasmia, nouveau commandant de la gendarmerie    Reprise des interpellations    Niveau «yet'karkar» !    Rachad cherche le coup d'éclat    Pas d'Algériens parmi les victimes des explosions survenues à Beyrouth    L'œuvre prodigieuse de l'Association des Oulémas musulmans algériens (2e partie)    À les croire, ils seraient tous victimes !    Décès du khalife général Médina Baye (Sénégal): Condoléances du Président Tebboune    L'ex-roi d'Espagne Juan Carlos serait en République dominicaine    17 morts dans des inondations dans le Nord    Charbel Wehbé, nouveau ministre des Affaires étrangères    La fille des Aurès    L'infrangible lien...    Infantino "respectera toute décision" de la commission d'éthique    252 ha partis en fumée en 24 heures    La crise des déchets persiste à Constantine    "La pandémie exige de repenser l'acte pédagogique"    L'aide humanitaire ne suffit pas    Signature de conventions de partenariat    Les walis sommés de transmettre les registres de doléances à la Présidence    Se reconstruire après la tragédie    "Aucun échec n'est une mort définitive"    Karim Younes se livre    Histoire. Lutte du peuple algérien pour l'Indépendance : 1958, une année charnière    Décès du Pr Jean-Paul Grangaud : Condoléances du ministre de la Santé    JS El Biar : Ali Zedek n'est plus    Mascara : Le directeur de la laiterie El Emir placé sous contrôle judiciaire    Acteurs et écrivains appellent : Le Caire à libérer des prisonniers, dont une militante connue    Explosions au port de Beyrouth: Message de condoléances et de compassion du Président Tebboune à son homologue libanais    Décès du khalife général Médina Baye (Sénégal): Condoléances du Président Tebboune    La saison des pyromanes    Lobbyiste américain engagé par Haddad: Le parquet général ouvre une enquête    ES Sétif: L'Entente crie au scandale    WA Tlemcen: Le Widad retrouve la place qui lui sied    Tiaret: La ville n'aura pas son tramway    Djerad: La numérisation du système bancaire permettra de régler le problème de liquidités    USTOMB et Tosyali Holding Algérie: Vers la mise en place de formations professionnalisantes    Ghardaïa: Sept blessés graves dans une collision    Pénurie de plus de 200 médicaments    "Sonatrach n'est pas impliquée dans l'affaire du fuel frelaté au Liban"    532 nouveaux cas et 9 décès en 24 h    Benbouzid annonce des mesures strictes    Le président Tebboune dépêche Mohamed Arkab sur les lieux    Les clubs ne savent plusà quel saint se vouer    Ligue des champions africaine : La CAF renonce officiellement au Final four    Hommage au collectif d'avocats du FLN jeudi    Relations franco-algériennes : Confrontation des mémoires    Un hommage aux musulmans morts pendant les deux guerres mondiales : «Leur sacrifice nous engage tous»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Mila : Mise à niveau des cadres de la DJS
Publié dans El Watan le 26 - 03 - 2007

Après le stage de formation lancé en février au profit des cadres de la DJS dans la section «montage numérique» et un autre prévu au mois d'avril concernant le club «astronomie», la ligue scientifique et technique des jeunes vient d'innover à travers la mise en œuvre d'une expérience inédite dénommée «Village des petits débrouillards». Une filière introduite pour la première fois dans l'espace des enfants de Mila âgés entre 7 et 14 ans et ayant pour but de pousser la recherche dans les domaines scientifiques, comme la physique, la chimie, l'astronomie et l'informatique.
A cet effet, un stage de 1er degré, parrainé par l'Association des petits débrouillards de la wilaya d'Alger, est initié pour ce mois de mars à l'endroit de 16 cadres et 10 animateurs de centres de vacances. La technique dite «jeunes débrouillards » est une idée, indique-t-on, qui a fait son apparition au Québec (Canada) vers 1981 sous l'impulsion de son promoteur «Maltais et Félix ».
Le principe a pour finalité la découverte du monde de la science, le développement de l'habileté intellectuelle chez l'enfant dans la tranche d'âge précitée et la stimulation de son sens de la créativité, sa curiosité et son autonomie. L'introduction à l'aide de clubs scientifiques de la notion «jeunes débrouillards» à partir de 1993 en Algérie et l'organisation de «villages internationaux» à Tipaza et Tizi Ouzou avec la présence d'enfants tchèques, slovaques, belges et françaisont été couronnées de résultats éloquents et fructueux au regard de l'ingéniosité et des capacités créatives des potaches.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.