Présidentielle: l'annonce des résultats définitifs entre le 16 et le 25 décembre    OGC Nice: Atal, Vieira donne des précisions    Présidentielle: le taux de participation par wilayas annoncé à 15h    Bordj Bou Arréridj: changement du lieu de vote pour "harcèlements d'opposants" au scrutin (ANIE)    Bureaux de vote fermés, urnes saccagées    Brèves    Les citoyens hostiles au vote de plus en plus nombreux dans les rues d'Alger    Présidentielle: "une opportunité pour une nouvelle République fondée sur les jeunes"    L'Algérie condamne "avec la plus grande force" l'attaque contre l'armée au Niger    Nouveaux pourparlers de paix à Juba entre rebelles et Khartoum    Préserver cette institution de solidarité entre générations    Vers le report des 32es de finale de la Coupe d'Algérie    MCO : La voie royale pour les Oranais    Résiliation du contrat du gardien de but Salhi    Casoni viré, Mekhazni-Meguellati pour l'intérim    Ligue-Présidents de club professionnel : Le bras de fer éternel    Un an de prison dont 3 mois fermes contre le dessinateur «Nime»    Projet de traduction des plus importants écrits algériens en langue française    ACTUCULT    Est-ce un constat amer ou un brûlot ?    Bangkok en haut du classement    Cinq morts dans une attaque des shebab    Fin de la phase aller le 21 décembre    Air Algérie contrainte d'installer une cellule de crise    165 foyers raccordés au gaz naturel    La frontière algéro-tunisienne ne sera pas fermée    La circulation routière fortement perturbée    Un boycott inédit en perspective    Exportation de 460 000 tonnes de ciment    Eric Zemmour sera jugé le 22 janvier prochain    Le triptyque de l'édification de la citoyenneté    Ouverture de plusieurs ateliers et clubs artistiques et pédagogiques    Trois auteurs présentent leurs nouveautés au public    Présidentielle: la presse nationale évoque un scrutin "historique" fondateur de "l'Algérie nouvelle"    COP25 sur le climat : La protection de la nature cherche sa place    FAF - Coupe d'Algérie - 32èmes de finale: ASAM - JSK et CSC - NCM en tête d'affiche    Formation professionnelle : S'adapter aux évolutions    Constantine: Plus de 8.400 capsules de psychotropes saisies en moins de 10 jours    Dans la nuit de la prison d'El-Harrach    Maroc: Une pétition déposée au Parlement pour l'abrogation de lois "liberticides"    Relizane : Près de 6.400 employés dans le cadre du DAIP concernés par la confirmation    Polémique au Mali : Le chef de la Minusma à Kidal serait sur le départ    Afrique du sud : La Sud-Africaine Zozibini Tunzi est Miss Univers 2019    Gabon : L'opposant Jean Ping dénonce la " monarchisation de la République "    Tunisie : Les parlementaires doivent être à la hauteur de leur responsabilité    La voie de la vérité historique    Oran : L'ex-directeur de l'agence foncière de Bir El-Djir condamné à 3 ans de prison ferme    Patrimoine immatériel du sud: Des Hauts plateaux aux Oasis, la chanson saharienne    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Monuments et sites archéologiques à Mila : Des restes mémoriels impressionnants
Publié dans El Watan le 30 - 11 - 2009

La wilaya, qui est un véritable creuset de vestiges et de repères archéologiques millénaires, a accompli un saut qualitatif en matière de redynamisation et de sauvegarde du patrimoine.
La dynamique prometteuse concernant l'indéniable essor culturel ne se mesure pas à l'aune exclusive des grandioses réalisations, à l'image de la prestigieuse maison de la culture, les centres culturels en chantier, au nombre de festivals organisés, aux semaines culturelles dans le cadre des échanges inter-wilayas, ou encore les 23 bibliothèques communales en construction et dont peut se targuer la wilaya de Mila. Le directeur de la maison de la culture, Amar Aziez, souligne qu'« il est temps de s'atteler à la promotion, la revalorisation et au développement effectif des capacités culturelles existantes à travers la création de nouveaux mécanismes contribuant à propulser et stimuler le potentiel culturel ». Et de poursuivre : « Pour ce faire, nous oeuvrons à l'ouverture de larges consultations et concertations avec tous les partenaires via le lancement de passerelles vers le mouvement associatif et l'ensemble de la société ».
La création, depuis octobre 2007, de l'Office national de gestion et d'exploitation des biens culturels protégés (ONGEBCP) participe au souci des pouvoirs publics de doter la wilaya de Mila d'un organe juridique devant veiller à la protection du patrimoine culturel et réglementer les actions de fouilles et d'établissement d'inventaires. Lesquelles opérations d'inventaire ont d'ores et déjà, à la faveur de la mise en place d'une carte archéologique, « été initiées à l'endroit des 300 sites archéologiques répertoriés sur l'ensemble du territoire de la wilaya », a indiqué Amar Nouara, responsable de l'ONGEBCP, ajoutant que « la sauvegarde et la préservation du patrimoine culturel se fait conformément aux normes de l'Unesco ». Dans la même veine, Lazghad Chiaba, chef de service du patrimoine à la direction de la culture, relève qu'« une demi-douzaine de monuments historiques, à savoir la vieille ville, Aïn Lebled, la muraille romaine (Mila), la prison rouge et Ksar El Agha (Ferdjioua), les sites archéologiques de Mechta Larbi (Chelghoum Laïd) et les deux puits romains de Mechta Boutekhmaten (commune de M'chira), vieux de 17 siècles, ont bénéficié du statut de sites protégés ».
Le concours de dizaines de spécialistes en sociologie, architecture, histoire et anthropologie, issus de différents pôles universitaires et sollicités dans le cadre de la mise en valeur et la recapitalisation de ces inestimables sites archéologiques, a donné lieu à l'élaboration de 11 travaux d'étude et de recherche. Il est noter aussi, qu'outre l'officialisation d'un plan de sauvegarde permanent de la vielle ville de Mila, des mesures d'urgence de diagnostic et de protection des sites menaçant ruine seront prises au titre du quinquennat 2010-2014.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.