Les étudiants se démarquent    Déstabilisations cycliques    Reprise dimanche des discussions sur la transition    Une série d'attentats déjoués    L'Iran joue l'apaisement    «Apprenons à gagner et à perdre en toute sportivité»    Frifer se rapproche du CS Sfax    L'Algérie 8e en garçons et 13e en filles aux Mondiaux d'athlétisme    Ce sera à Sidi Moussa et à Doha    El Bahia prépare la saison estivale    Extension du réseau de gaz 400 nouveaux foyers raccordés    Concert en hommage à la diva Fayrouz    Rabah Asma : "J'adore faire la fête dans mon pays !"    Témoin de plusieurs siècles d'histoire    Les salaires impayés aux joueurs estimés à plus de 50 millions dinars    Ibbou en finale    Nouvelle attaque de Daech en Libye    Ali-Yahia, Taleb Ibrahimi et Benyelles appellent l'armée à dialoguer    Nouveau secrétariat national pour le FFS    Rassemblement pour la libération de Louisa Hanoune    Le RCD dénonce une «chasse aux sorcières»    La troupe du Renouveau du théâtre amazigh demain à Tizi Ouzou    Le FFS rejette le scrutin du 4 juillet    Echauffourées entre jeunes et policiers    La présidentielle, un scrutin disqualifié d'avance    Les souscripteurs protestent devant la wilaya    Nomination de 4 nouveaux cadres    Flan de poulet    USM Bel Abbès – MCA : Victoire impérative pour rester en Ligue 1    Oran : 25 blessés dans une collision entre un bus et une voiture    Détournement de 32,3 milliards de centimes et 100 000 euros au CPA de Bouira : Trois cadres du CPA placés sous mandat de dépôt    Société Générale Algérie : Concours Jeune artiste peintre    Haï Snawber ex-Les Planteurs: Démolition d'une dizaine de nouvelles constructions illicites    Et si c'était la solution ?    Le sage père de famille et l'Algérie de demain    Baptême du feu pour Arkab!    Viande à 750 DA: c'est où M. le ministre?    Numidia TV bouleverse la hiérarchie du Ramadhan 2019    Du talent et des aiguilles...    Saisie de 5 quintaux de viande blanche avariée    Youcef Addouche et Kenza Dahmani sacrés    Sonatrach et Eni prolongent leur lune de miel    Etats-Unis : La tension USA-Chine plaide pour une baisse de taux de la Fed    Corée du Nord : Comment une "douzaine de voyous" a pris d'assaut l'ambassade à Madrid    Industrie : Les géants de l'auto confrontés au marché de l'occasion en Afrique    Avec un "concept store" dans le centre de Beijing : Carrefour Chine étend sa stratégie de distribution intelligente    Bourses : Des signaux rassurants relancent l'appétit pour le risque    6 civils tués lors d'un raid saoudien    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Monuments et sites archéologiques à Mila : Des restes mémoriels impressionnants
Publié dans El Watan le 30 - 11 - 2009

La wilaya, qui est un véritable creuset de vestiges et de repères archéologiques millénaires, a accompli un saut qualitatif en matière de redynamisation et de sauvegarde du patrimoine.
La dynamique prometteuse concernant l'indéniable essor culturel ne se mesure pas à l'aune exclusive des grandioses réalisations, à l'image de la prestigieuse maison de la culture, les centres culturels en chantier, au nombre de festivals organisés, aux semaines culturelles dans le cadre des échanges inter-wilayas, ou encore les 23 bibliothèques communales en construction et dont peut se targuer la wilaya de Mila. Le directeur de la maison de la culture, Amar Aziez, souligne qu'« il est temps de s'atteler à la promotion, la revalorisation et au développement effectif des capacités culturelles existantes à travers la création de nouveaux mécanismes contribuant à propulser et stimuler le potentiel culturel ». Et de poursuivre : « Pour ce faire, nous oeuvrons à l'ouverture de larges consultations et concertations avec tous les partenaires via le lancement de passerelles vers le mouvement associatif et l'ensemble de la société ».
La création, depuis octobre 2007, de l'Office national de gestion et d'exploitation des biens culturels protégés (ONGEBCP) participe au souci des pouvoirs publics de doter la wilaya de Mila d'un organe juridique devant veiller à la protection du patrimoine culturel et réglementer les actions de fouilles et d'établissement d'inventaires. Lesquelles opérations d'inventaire ont d'ores et déjà, à la faveur de la mise en place d'une carte archéologique, « été initiées à l'endroit des 300 sites archéologiques répertoriés sur l'ensemble du territoire de la wilaya », a indiqué Amar Nouara, responsable de l'ONGEBCP, ajoutant que « la sauvegarde et la préservation du patrimoine culturel se fait conformément aux normes de l'Unesco ». Dans la même veine, Lazghad Chiaba, chef de service du patrimoine à la direction de la culture, relève qu'« une demi-douzaine de monuments historiques, à savoir la vieille ville, Aïn Lebled, la muraille romaine (Mila), la prison rouge et Ksar El Agha (Ferdjioua), les sites archéologiques de Mechta Larbi (Chelghoum Laïd) et les deux puits romains de Mechta Boutekhmaten (commune de M'chira), vieux de 17 siècles, ont bénéficié du statut de sites protégés ».
Le concours de dizaines de spécialistes en sociologie, architecture, histoire et anthropologie, issus de différents pôles universitaires et sollicités dans le cadre de la mise en valeur et la recapitalisation de ces inestimables sites archéologiques, a donné lieu à l'élaboration de 11 travaux d'étude et de recherche. Il est noter aussi, qu'outre l'officialisation d'un plan de sauvegarde permanent de la vielle ville de Mila, des mesures d'urgence de diagnostic et de protection des sites menaçant ruine seront prises au titre du quinquennat 2010-2014.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.