L'Algérie rejette toute ingérence étrangère et encourage les Libyens à régler pacifiquement leur crise    Boulmerka dénonce la tenue de compétitions sportives à Laâyoune occupée    AS Monaco: Slimani cherche bien à partir, mais...    L'Algérie n'importera plus de semences de pomme de terre à partir de 2022    Dans leur confort lointain, ils pensent !    Aïn Témouchent : le moudjahid Abdelaziz Hatri n'est plus    Ce que propose le PAD    Appel à l'accompagnement des professionnels    PwC Algérie passe au crible les dispositions fiscales    ConsumerLab d'Ericsson Forte croissance de l'utilisation de l'internet en Algérie    Lancement du lave-linge intelligent Vivace    Le RCD dénonce "une injonction d'apprentis dictateurs"    Le Hirak face aux ambitions partisanes    L'Algérie a un rôle clair dans la relance de l'accord de paix au Mali    Les révélations du chef de l'Etat    Irak : plus de dix manifestants tués en une semaine    Alger, la diplomatie française et l'effet Merkel    Le phénomène Saïd ! Prince Saïd !    "Je sentais que nous allions avoir l'Algérie"    Dumas : "Satisfait de mon groupe"    Démolition de l'hippodrome Ghellab-Attia    Agenda sportif du week-end    Contrôle sanitaire aux points d'entrée en Algérie    Et si vous faisiez de l'hypertension ?    Tarte aux pommes    Les aliments anticholestérol    Sensibilisation à la formation professionnelle    .sortir ...sortir ...sortir ...    Ahmed El-Mili raconte Milev, berceau de son enfance    La célèbre actrice de télénovelas Regina Duarte veut prendre la tête de la culture    «Traduire l'œuvre de René Guénon en arabe était pour nous un vrai défi»    "Wassiet El Hattab", nouvelle pièce pour enfants    Du rififi à l'Opéra d'Alger    Patrick Juillard : «Par rapport au reste du plateau, l'Algérie est bien lotie dans ce tirage des éliminatoires de la coupe du monde»    USMA : Hamra « Battre le Wydad ne relève pas de l'impossible »    Tlemcen: 34 réseaux de trafic de drogue démantelés en une année    Entrevue du Président de la République avec des responsables de médias    Blida: Journée d'information sur la loi de finances 2020    Difficultés financières, enregistrement des médicaments...: Les opérateurs de la pharmacie vident leur sac    Le PT alerte sur l'état de santé préoccupant de Louisa Hanoune    Aménagement de la piscine de Medina Jedida Des instructions pour le respect des délais de livraison    Skikda: Des habitants de Ali Hazila Ramdane barrent la route    LA FAUSSE DEFINITION DE LA RENTE    108 familles relogées à Ouled-Fayet    Issad Rebab classé 6e fortune d'Afrique    Recep Tayyip Erdogan en visite à Alger    Des roquettes tirées près de l'ambassade américaine à Baghdad    Une pétition lancée pour réclamer une salle de cinéma    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Etablissement spécialisé de Ras El Ma (Sétif) : La balnéothérapie en veilleuse depuis 8 ans
Publié dans El Watan le 03 - 01 - 2019

En dépit des efforts fournis par les différentes équipes de l'Etablissement hospitalier spécialisé (EHS) spécialisé en rééducation fonctionnelle de Ras El Ma, chef-lieu de commune situé à 10 km au sud-est de Sétif, la prise en charge des malades reste tronquée par le forfait de la «balnéothérapie».
Perdurant depuis 2005, soit trois ans après l'ouverture de l'établissement, le 9 avril 2002, la «panne» de la piscine faisant pourtant partie intégrante d'une thérapie sans douleur, complique la tâche du personnel soignant, lequel est freiné par un problème qui s'enlise. Au grand dam des patients, contraints de composer avec une prise en charge médicale incomplète. Dire que la facture des travaux de réhabilitation de la piscine n'excède pas, selon une source digne de foi, les 20 millions de dinars (2 milliards de centimes). Pour la remise en état des deux bassins (enfants et adultes), il faut, nous dit-on, rénover le système de régénération des eaux, ainsi que le chauffage central de l'espace.
L'installation d'un système de déshumidification des lieux est indispensable. Selon nos sources préférant garder l'anonymat, la requalification des murs et plafonds «érodés» par l'humidité est indispensable, tout comme la révision à la baisse des surfaces vitrées. Pour promouvoir et relancer l'activité de balnéothérapie, si bénéfique pour les patients, il est donc important d'entamer l'aménagement de la piscine devant venir en apport au sauna et au jacuzzi tournant à plein régime. Soulignons que ces acquisitions aideront à améliorer les conditions de réception et de prise en charge des patients venus de très loin, dans la plupart des cas.
La restauration de la boiserie et du revêtement sol de l'établissement minent le bon fonctionnement de l'hôpital, qui mérite mieux. Ayant acquis l'option régionale, l'établissement, où ont été hospitalisés en 2018 plus de 700 malades de 22 wilayas du centre-est du pays, a enregistré pour la même période pas moins de 7000 consultations externes (soit 22000 séances) fonctionne avec 14 médecins spécialistes (10 médecins rééducateurs, 2 rhumatologues, 1neurologue et interniste) 63 kinésithérapeutes et 70 paramédicaux, mérite non seulement une attention particulière, mais une dotation budgétaire conséquente.
Ce n'est pas avec un budget annuel de 320 millions de dinars, dont 28 millions de dinars sont inscrits au chapitre des salaires, que l'établissement va prodiguer d'excellents soins et recevoir ses patients, dans les meilleures conditions. Il convient de souligner que l'EHS de Ras El Ma, consacrant tout un pavillon au service des malades souffrant d'une infirmité motrice cérébrale (IMC), unique du genre en Algérie, prenant en charge annuellement des centaines d'IMC, demeure l'enfant pauvre de la carte sanitaire de la wilaya.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.