Tabi met en avant "le rôle important" du Conseil d'Etat dans la consolidation des fondements de l'Etat de droit    Les députés plaident pour l'amélioration du cadre de vie du citoyen    Timimoune: adapter les offres de formation aux exigences du secteur du tourisme    Versement des tranches relatives à 16 projets cinématographiques estimées à plus de 63 millions DA    Tebboune reçoit le ministre d'Etat ougandais chargé de la coopération régionale    Le soutien de Bruxelles au processus mené par l'ONU au Sahara occidental exprimé    Championnat arabe de gymnastique artistique: la sélection d'Egypte séniors messieurs sacrée en individuel général et par équipes    Rencontre régionale sur les catastrophes: la proposition algérienne pour un mécanisme régional inscrite en marge des travaux    Le Président Tebboune distingué par l'Union arabe des engrais    Gymnastique/Championnat arabe: le staff technique satisfait des performances des algériens    Vous pouvez retirer votre ordre de versement    Verdict confirmé pour Saïd Bouteflika    Pluies sur plusieurs wilayas de l'intérieur du pays à partir de mardi    Accidents de la circulation: 28 décès et 1275 blessés en une semaine    Tir d'un missile balistique Nord-coréen: Tokyo, Séoul, Washington et Bruxelles condamnent    Conseil des ministres: L'importation des tracteurs agricoles de moins de 5 ans autorisée    Ligue 1 (6ème journée): Première victoire de la JSK et du MCO    Valse des entraineurs: C'est l'esprit amateur qui prévaut    Championnat arabe des clubs de judo «minimes»: Les jeunes du CSA Nour Bir El Djir s'illustrent    Sommet arabe d'Alger: Les attentes palestiniennes    Un cas psychiatrique!    Hygiène, informel, constructions illicites, stationnement anarchique...: Le wali «sermonne» les élus de l'APC d'Oran    Dernière ligne droite avant la mise en service du téléphérique: Des essais sur tronçon de près de 1.900 mètres    Pour ramassage de déchets plastiques: Un véhicule saisi et trois personnes interpellées    Défis africains de la COP 27    Belaïli met les points sur les «I»    Le CRB confirme    Belatoui espère un véritable départ    Une délégation ouest-africaine à Ouagadougou    Bientôt le dénouement?    Les députés relèvent l'absence de chiffres    Les challenges de 2023    Washington dissipe les nuages    Les coupures d'eau exacerbent les habitants    La menace invisible    «Le bilan est positif, mais incomplet»    Une «pré-COP» en terre africaine se tient à Kinshasa    «La colonisation n'a pas été un long fleuve tranquille»    Pourquoi Caritas n'exerce plus en Algérie    Une figure historique majeure    L'ANP œuvre sans relâche à la sécurisation des frontières et à la préservation de la souveraineté territoriale du pays    Elections communales partielles à Bejaia: la gestion participative domine la campagne    L'invitation des artistes étrangers pour des spectacles fixée par décret    De l'engeance des «pourboireux»    "Saint Augustin, un symbole de l'attachement à la patrie, à la paix et au dialogue"    Trabendisme mental !    Une sérieuse alerte    Mouvement dans le corps des Secrétaires généraux des wilayas    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



CAN-2019 : Les Comores réclament l'exclusion du Cameroun
Publié dans El Watan le 31 - 01 - 2019

La Fédération comorienne de football a annoncé qu'elle avait saisi le TAS (Tribunal arbitral des sports) réclamant l'exclusion du Cameroun des éliminatoires de la CAN-2019, suite à la décision prise par la Confédération africaine de football (CAF) de lui retirer l'organisation de cette édition. «C'est officiel.
La Fédération de football des Comores a déposé une procédure d'appel auprès du TAS contre la décision de la CAF de refuser d'exclure le Cameroun de la CAN-2019 après lui avoir retiré l'organisation, conformément à l'article 92 du règlement de la CAN», a écrit sur son compte Twitter, Ben Amir Saadi, manager général de la sélection des Comores.
L'article en question stipule, dans son alinéa 3, que «si une association qui a obtenu l'organisation du tournoi final de la Coupe d'Afrique des nations se désiste ou se fait retirer l'organisation, il lui sera infligé, dans le cas d'un retrait notifié moins d'un an avant la date du tournoi final, une amende de cinq cent mille (500 000) dollars et une suspension à la prochaine édition de la CAN de son équipe nationale A, sans tenir compte de l'édition concernée». La CAF n'a bien évidemment pas actionné cet article.
Le 30 novembre dernier, soit moins de sept mois avant le rendez-vous, l'instance africaine a retiré l'organisation de cette CAN au Cameroun en raison des retards enregistrés dans sa préparation. L'édition a été attribuée début janvier à l'Egypte, qui était en course pour remplacer le Cameroun, avec l'Afrique du Sud. La CAF a décidé, par la suite, de procéder à un glissement de dates. Le Cameroun a donc hérité de la CAN-2021. La Côte d'Ivoire, initialement désignée pour 2021, organisera celle de 2023, et la Guinée (initialement pour 2023) celle de 2025.
La CAF a peut-être voulu être «indulgente» avec le Cameroun puisque c'est elle qui a changé le nombre des pays participant à la CAN, passant de 16 à 24, à près de deux années du rendez-vous. Ce qui avait causé des désagréments pour les autorités camerounaises en matière de préparation. Le Cameroun, qui a obtenu l'organisation de cette CAN en 2014, se préparait pour 16 équipes.
Et en juillet 2017, la CAF, sous la conduite de son nouveau président, le Malgache Ahmad Ahmad, élu moins de cinq mois auparavant (mars 2017), décide du passage de 16 à 24 équipes, dès l'édition de 2019. Parallèlement à cela, les Lions Indomptables avaient pris part aux éliminatoires (Groupe B) sans pour autant que les points de leurs matchs ne soient comptabilisés. Des rencontres qui n'avaient donc pas d'importance pour le Maroc, les Comores et le Malawi, ses adversaires dans le groupe.
Aujourd'hui, la sélection des Comores, 3e avec 5 points, derrière le Cameroun, 2e avec 8 pts et le Maroc 1er avec 10 pts, est obligée de l'emporter au mois de mars, lors de son déplacement à Yaoundé, à l'occasion de la dernière journée, si elle veut se qualifier. La Fédération comorienne a estimé que son équipe a été lésée et elle veut faire valoir ses droits…
– La Côte d'Ivoire accepte d'organiser la CAN-2023
Comme il fallait s'y attendre, la Côte d'Ivoire a finalement accepté d'organiser la CAN2023 au lieu de celle de 2021. Lundi, le président de la CAF, Ahmad Ahmad, avait rencontré à Abidjan le chef de l'Etat ivoirien, Alassane Ouattara, pour discuter de la question. Après avoir retiré la CAN-2019 au Cameroun, la CAF avait procédé à un glissement de dates octroyant la CAN-2021 au Cameroun.
La Côte d'Ivoire, initialement désignée pour 2021 est «passée» automatiquement à 2023. Dans un premier temps, la Fédération ivoirienne, jugeant que l'instance africaine avait pris la décision unilatéralement, avait menacé de recourir au TAS. Finalement, tout est rentré dans l'ordre. La Guinée avait aussi accepté de «passer» à 2025. Sauf que par rapport à cette édition, le Sénégal, et même la CAF probablement, font pression sur les autorités guinéennes pour accepter une «coorganisation». A. A.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.