L'ONU qualifie la pandémie de pire crise humaine et économique : Des décennies de progrès remises en question    Révision des perspectives économiques africaines en 2020 : Le PIB de l'Algérie devrait se contracter de 4,4%, selon la BAD    Bordj Menaïel : Les souscripteurs Aadl 2 s'impatientent    Libye : Le chef de l'ONU dénonce une «interférence étrangère» sans précédent    Football Amateur : Attention au chant des sirènes    MO Béjaïa : Hadjar a subi une intervention chirurgicale    Annulation de la CAN-2020 Féminine : Une pétition pour la restauration du tournoi    Benbouzid annonce la dotation de l'hôpital Dr Saadane de Biskra d'une machine PCR pour le dépistage de la Covid-19    Incendies de forêt : Tizi Ouzou, Béjaïa et Sétif les plus touchées à ce jour    Relance du Barrage vert : ce qu'il faut éviter    Affaire Tahkout : poursuite du procès jeudi avec les plaidoyers de la défense    Libye : Boukadoum plaide pour une solution "opérationnelle et pratique"    FAF - Reprise du championnat: Décision finale dans une semaine    Le Trésor public réclame plus de 300 milliards de DA de dommages et intérêts: 16 ans de prison requis pour Tahkout, 15 ans contre Sellal et Ouyahia    Dr Lyes Merabet: « Les citoyens sous-estiment le danger du coronavirus »    Dépistage de la Covid-19: Plaidoyer pour les tests rapides    Alors que 43 nouveaux cas ont été enregistrés, en 24h: 90 patients guéris du Covid-19 quittent le CHUO    Les chouhada sont revenus ce vendredi    Le président Tebboune préside une réunion de travail    Nouveau calendrier pour les pensions de retraite    Appel à commentaires pour l'élaboration d'une feuille de route    Les walis entrent en action    Le Dr Berkani s'exprime    Le Trésor public réclame 309 milliards de DA à Tahkout et ses associés    DILAPIDATION DU FONCIER A ORAN : Le procès de l'ex directeur de l'agence foncière reporté    Le parquet requiert 16 ans de prison pour Tahkout, 15 ans pour Sellal et Ouyahia    Surveillance des droits de l'homme : La Minurso ne doit pas faire exception, affirme le Polisario    Le Kremlin promet de riposter aux sanctions britanniques    L'Algérie constitue "un point d'appui" dans la perspective de renforcer les relations du Chili avec l'Afrique    Visite du ministre de l'Industrie    «Notre économie fonctionne à un niveau sous optimal»    Le MSP pour un régime parlementaire    «Les revendications politiques occultées»    Bensebaïni nommé pour le titre de joueur de la saison    Laskri annonce son boycott du congrès    Pourquoi une nouvelle république pour l'Algérie d'aujourd'hui ?    Un cycle cinématographique «Des classiques avec toi»    Le musée du Louvre rouvre, mais l'affluence est pour plus tard    Oran : Distribution de 5000 ouvrages aux bibliothèques communales    Lancement d'un service de prêt sur réservation    Ligues 1 et 2: La reprise du championnat s'éloigne    Derradji confiné à l'hôtel Mouradi en Tunisie    Le Salon international de Genève de 2021 annulé    Le groupe PSA se mobilise en Algérie    Marché automobile : le bout du tunnel ?    Belhadj actionne la tenue de l'AG    Epopée d'un pays en construction    Beaucoup de promesses et peu de décisions concrètes de la France    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Report de la CAN-2021 : Le Cameroun tranchera en septembre
Publié dans El Watan le 26 - 05 - 2020

Pays hôte de la prochaine édition de la Coupe d'Afrique des nations (CAN-2021), prévue en principe pour le début de l'année prochaine (9 janvier – 6 février 2021), le Cameroun envisage désormais lui aussi un éventuel report.
Le maintien de la CAN-2021 à ses dates initiales ou son report en raison de la pandémie de coronavirus n'est plus du seul ressort de la Confédération africaine de football (CAF), organisatrice du tournoi. Désormais, une décision d'un report de la CAN-2021 pourrait émaner du pays organisateur, en l'occurrence le Cameroun.
C'est ce qui ressort de la déclaration du président de la Fédération camerounaise de football (Fecafoot), Seydou Mbombo Njoya. Ce dernier a, en effet, conditionné le maintien de la CAN-2021 au Cameroun à ses dates initiales, à la reprise des éliminatoires en septembre prochain, indiquant ainsi qu'un nouveau report dans les éliminatoires au-delà du mois de septembre compromettrait définitivement la tenue du tournoi des nations au début de l'année prochaine. «La CAN est prévue en janvier 2021, mais si nous n'arriverons pas à disputer les qualifications en septembre, il est fort probable que cette date soit repoussée», a indiqué le patron de la Fécafoot, vendredi dernier aux médias camerounais.
Et d'ajouter : «Aujourd'hui, personne n'est en mesure de dire qu'est-ce qui se passera dans les prochains jours, comment va évoluer l'épidémie.
Ce qui est certain c'est que pour le CHAN, nous pensons qu'il est extrêmement compliqué, le personnel de la CAF est confiné, les transports aériens n'ont pas repris, les mesures sanitaires varient d'un Etat à un autre.»
C'est dire que l'hypothèse d'un report de la CAN-2021 ne cesse de se préciser de jour en jour, avec toutes les parties prenantes, dont la CAF et son patron, le Malgache Ahmad Ahmad, qui l'évoquent de plus en plus, avec la pandémie de coronavirus qui est loin d'être maîtrisée.
Il ne reste en fait que trois mois avant la reprise éventuelle des éliminatoires pour la CAN-2021, et un peu plus de six mois pour le coup d'envoi du tournoi, alors qu'il reste encore quatre journées des éliminatoires à disputer.
En cas d'une décision de report, la CAN-2021 devrait être décalée d'une année, puisque aussi bien le Cameroun que la CAF ont écarté la tenue du tournoi africain en juin-juillet 2021 en raison de la saison des pluies en terre camerounaise.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.