Constitution: Une large révision de lois essentielles en perspective    Le délai de dépôt des comptes sociaux prorogé au 30 novembre    Investissement: «L'instabilité législative, une entrave majeure»    Energies renouvelables: Des réformes sont nécessaires    Le syndrome libanais    Deux ou trois réflexions après l'attaque au couteau de Paris    Compétitions sportives: Tebboune ordonne la reprise    Football à l'Ouest: Les clubs dans un labyrinthe    Hormis les pneumologues, les réanimateurs et les généralistes: Les médecins spécialistes affectés à l'hôpital de Haï Nedjma rejoignent l'EHU    Skikda: 40 conteneurs de carburant saisis, l'exportateur écroué    Laghouat: Deux morts et un blessé dans un carambolage    HUMEURS PREFABRIQUEES    Bekkat Berkani s'exprime à nouveau    Yasmine Moussous, 1re Algérienne à recevoir une dose    Alger et Tunis attachés à la solution politique    Koweït: le prince héritier Nawaf al-Ahmad al-Sabah nommé nouvel émir    Inondations: l'Algérie octroie un don de 500 tentes au Niger    Nécessité d'accompagner le renouveau des arts de l'oralité    Journée mondiale contre la rage: vers l'élimination des décès d'ici à 2030    Real Madrid: Jovic vers la Serie A ?    El Guergarat : la MAP attribue une fausse déclaration au SG de l'ONU    Covid-19: 155 nouveaux cas, 101 guérisons et 7 décès    La commission des affaires juridiques examine la demande du ministre de la Justice    Référendum sur la Constitution : l'ANIE fixe les critères de la campagne électorale    CONSEIL DE LA NATION : Zeghmati présente le projet de Code de procédure pénale    Benabdi, nouvelle recrue    Guemroud signe pour 2 ans au CSC    PSG : Thiago Silva allume Unai Emery    Barcelone : Koeman aurait un plan pour recruter une pépite de Guardiola !    Tassili Airlines dément le prétendu accident de l'un des ses avions    "Les émirats ont fait pression concernant l'emblème amazigh"    Larbi Ouanoughi a fait long feu    Guerre ouverte entre l'Arménie et l'Azerbaidjan    Six nouveaux Saoudiens inculpés en Turquie    «Notre rôle est de prévenir et combattre la corruption»    Un nouveau médicament biosimilaire fabriqué en Algérie    Les robes noires en grève à partir de demain    «Le projet de Constitution profite aux laïcs»    Un faux «cadre supérieur» neutralisé    Scénarios possibles et choix difficile    Le député démissionnaire de Béjaïa, Khaled Tazaghart, condamné à un an de prison ferme    Ces détenus oubliés du hirak    Réalités du présumé différend arabo-berbère (3e partie et fin)    Des voix s'élèvent pour naturaliser le héros algérien    Entre "amour divin" et détermination de femmes sahraouies    "Réalisations dans le théâtre algérien : questionnements, réflexions et enjeu"    FUITE EN AVANT    «Loukan», le mot-clé de la réussite    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Abbès Morsli, Président du CSA/USMBA : «La saison 2020-2021 s'annonce difficile»
Publié dans El Watan le 03 - 08 - 2020

Le président du Club amateur sportif (CSA) de l'USM Bel Abbès (Ligue1), Abbès Morsli, tire, de nouveau, la sonnette d'alarme et met en garde contre une situation de faillite pouvant entraîner la disparition du club.
Selon lui, l'attitude démissionnaire des actionnaires de la SSPA et leur incapacité à honorer leurs engagements vis-à-vis du club risquent d'hypothéquer l'avenir des Vert et Rouge. Le président du CSA explique, dans cet entretien, les démarches préconisées pour sauver ce qui peut.
Entretien réalise par M. Abdelkrim

-Quelle lecture faites-vous de la mise en vente par trois actionnaires de leurs parts au sein de la SSPA ?
Cette mise en vente des actions est l'aboutissement logique d'une faillite du conseil d'administration, incapable de mobiliser les ressources financières nécessaires pour le bon fonctionnement du club. Après la décision de vente des actions, le club risque de connaître un vide administratif. Les actionnaires ne se sont pas réunis depuis le mois de juin 2018 et ont abandonné le club. Si certains ont décidé de vendre leurs actions, d'autres continuent de refuser de céder leurs parts malgré le désaveu total de l'opinion sportive locale à leur égard. Le CSA, malgré le peu de moyens et de prérogatives dont il dispose, demeure mobilisé pour dégager les solutions nécessaires à une prise en charge effective du club.
-Justement, quelle solution préconisez-vous pour extraire le club de cette crise ?
Sur le plan légal, le CSA n'a pas les prérogatives pour gérer le club professionnel. Malgré cela, nous nous sommes efforcés durant cette saison à prendre en charge les jeunes catégories. Pour ces jeunes, nous espérons trouver rapidement les moyens pour, au moins, payer les entraîneurs qui ont participé durant toute la saison à assurer la formation alors que la plupart n'ont pas touché leurs salaires. Pour l'équipe première, nous sommes contraints, dans les plus brefs délais, de taper à toutes les portes pour préserver l'effectif, régler les contentieux auprès de la CRL et entamer l'épuration des dettes qui s'élèvent à presque15 milliards de centimes. Une rencontre est prévue avec le Directeur de la jeunesse et des sports (DJS) en ce début de semaine pour alerter les pouvoirs publics sur la situation de péril qui guette le club.
-Comment comptez-vous aborder la prochaine reprise avec un championnat à 20 clubs ?
La saison 2020-2021 s'annonce difficile pour le club. Outre les frais d'engagement et la mise en conformité de la gestion du club avec les instances fédérales, l'USMBA aura à consentir plus de dépenses en déplacements et à satisfaire au protocole sanitaire relatif à la pandémie de Covid-19. Sans parler du renouvellement des contrats des joueurs et des recrutements dont la période d'enregistrement débute le 5 août. Sans le soutien des pouvoirs publics et le concours de nouveaux actionnaires, je pense sincèrement qu'il sera difficile de mettre sur les rails le club pour la saison prochaine.
-Le DG de l'USMBA, M. Benayad, a annoncé qu'il n'est plus en mesure de continuer sa mission...
Officiellement, M. Benayad demeure en poste. Il est toujours directeur général de l'USMBA jusqu'à l'approbation des bilans des exercices 2018 et 2019. Le problème ne se situe pas à ce niveau-là, mais dans la situation de vacance du conseil d'administration. L'assemblée générale des actionnaires porte l'entière responsabilité quant à la situation que vit le club. Les actionnaires sont responsables de la gestion du club conformément au code du commerce et doivent s'expliquer devant l'opinion sportive.
-Vous avez lancé un appel pour une reprise des actions de la SSPA et la mise à disposition des actifs de la société pour la réalisation d'un centre de formation...
Malgré la situation difficile que vit le club, il a été possible cette saison de conclure une convention de partenariat entre la DJS, l'Office omnisport (OPOW) et l'USMBA pour la réalisation d'un terrain en gazon synthétique et la mise à la disposition du club de l'hôtel ainsi du centre de remise en forme de l'OPOW. Le club dispose également d'un terrain, à haute valeur foncière, en mesure d'abriter un centre de formation. L'attractivité du club permet d'envisager une prise de participation de sociétés publiques ou privées, à condition d'apporter les changements nécessaires au niveau de la SSPA/USMBA.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.