Ce qui risque de plomber le référendum    L'ONU publie une lettre envoyée à Tebboune    Des urnes et des prospectus publicitaires brûlés    136 milliards de centimes de créances impayés    Des locaux et des terrains au profit des start-up    Le gouvernement s'engage à remettre sur pied GTH    Le Polisario sur l'ouverture de «consulats» dans les territoires sahraouis occupés : «C'est une violation de toutes les lois»    Trump et Biden multiplient les meetings    Nouvelle réunion de médiation à Genève    Une présidentielle à haut risque en Côte d'Ivoire    Haidar apporte son soutien aux manifestants    Face à une deuxième vague particulièrement virulente : Nouveau confinement d'un mois sur l'ensemble du territoire français    Juma en abandon de poste    El-Mellali condamné à six mois de prison avec sursis    FAF-MCA, la guerre des communiqués    West Ham : Benrahma pourrait faire ses débuts ce dimanche face à Liverpool    Les mesures sanitaires élargies à 20 wilayas    Des directives pour accélérer les travaux    Les habitants du quartier changent les lampes grillées    Un combat reste toujours à mener    "On s'est battu pour la liberté, aujourd'hui, elle nous manque"    Retour imminent d'Al-Jazeera    Disposant de l'un des principaux marchés de gros du pays : Gué de Constantine en quête d'un développement local harmonieux    Mégaprojet d‘exploitation du phosphate à Tébessa : Le lancement prévu pour le premier trimestre 2021    Référendum sur l'amendement constitutionnel : ouverture de bureaux de vote à l'étranger    Nouvelles de Saïda    Mawlid Ennabaoui : Plusieurs incendies enregistrés suite à l'utilisation de pétards    Malgré que la crise sanitaire s'accentue : Les mesures préventives peu respectées dans les commerces    CSA – CRA : L'AGO le 9 novembre    MC Oran : Le Mouloudia se frotte à la Réserve du WAT    Ligue 1– Amical : L'ASAM affrontera l'ASO cet après-midi    Wolves : Rayan Aït-Nouri décisif pour ses grands débuts (Vidéo)    Un puissant séisme fait au moins 26 morts en Turquie et Grèce    Sahara occidental: toute dérobade au référendum d'autodétermination rend caduc le cessez-le-feu    Covid-19: 319 nouveaux cas, 195 guérisons et 7 décès    Illizi-référendum: les bureaux itinérants accueillent les électeurs dans de bonnes conditions    GPL : L'Algérie en mesure de convertir 500 000 véhicules/an    LE GENERAL SAID CHANEGRIHA SOULIGNE : ‘'Le personnel militaire doit avoir une conscience élevée''    REVOLUTION ET REVISION CONSTITUTIONNELLE : Demain, Novembre du changement    MASCARA : 718 mille quintaux d'olives prévus cette année    FINANCE ISLAMIQUE : Forte adhésion des citoyens à Mostaganem    "La honte à ceux qui séparent les épines des roses", le parcours d'une militante associative    ORAN : Un riche programme pour le Mawlid Ennabaoui    PRIX DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE DU JOURNALISTE PROFESSIONNEL : La lauréate Leila Zerguit honorée par le wali d'Oran    Octobre rose à Constantine: des femmes atteintes de cancer du sein à cœur ouvert    Service Presse de la wilaya III historique : la communication en soutien de la Révolution    La France a mené en Algérie une "guerre totale" qui a décimé la population autochtone    Référendum : l'Algérie est en phase de franchir une "étape décisive"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





200 enseignants appellent à une grève à Aïn Témouchent
Actualité : les autres articles
Publié dans El Watan le 13 - 09 - 2012

Hier après-midi, le SNTE s'est fait entendre en organisant un sit-in devant le siège de la direction de l'éducation.
Ils étaient environ 200 enseignants à scander : «Irhal, irhal, yamoudir, nahnou nourid ataghyir» (dégage, dégage directeur, nous voulons du changement). A l'occasion, un communiqué du bureau de wilaya du syndicat a été lu aux manifestants et remis à la presse.
Ce document rappelle que le 28 août, le SNTE avait appelé localement à une grève de trois jours à partir du 10 septembre au cas où une commission nationale n'aurait pas été dépêchée pour enquêter sur «les graves dépassements commis au niveau de la direction de l'éducation au détriment d'une large frange des travailleurs».
Cet arrêt de travail, est-il indiqué, a été suspendu en raison du remaniement ministériel intervenu à la tête du secteur à la veille de la rentrée scolaire. Cependant, le SNTE affirme tenir à son exigence principale consistant en l'ouverture d'une enquête sur la base d'un dossier transmis au ministère et comprenant pas moins de 26 affaires litigieuses. En outre, il dénonce «les méthodes utilisées par la DE dans le traitement de la situation que vit la commission des affaires sociales, cela sans concertation de ses membres, alors que des situations sont pendantes depuis 2010». En conséquence, le sit-in organisé mardi sera réédité le 18 septembre dans l'après-midi, demi-journée où les écoles ferment. Interrogé sur la nature des dépassements dont est accusée la DE, un des syndicalistes évoque le cas jugé le plus notable.
Il concerne la suspension du chef du service du personnel ainsi que d'autres fonctionnaires des postes qu'ils occupaient à la direction de l'éducation «pour avoir refusé d'appliquer des injonctions qu'ils considéraient non réglementaires. Pis, le directeur de l'éducation n'a justifié par aucun motif la mise à l'écart du chef du service du personnel». Or, paradoxalement, quatre syndicats ont signé, à la veille de la rentrée scolaire, un communiqué commun par lequel ils ont apporté leur soutien au directeur de l'éducation dans cette affaire. Le même interlocuteur déclare son étonnement quant au fait que l'Unpef ait été du nombre des signataires de ce communiqué.
Par contre, pour ce qui est des trois autres syndicats l'ayant émargé, il remarque : «D'abord, l'UGTA a été gagnante dans l'affaire, puisque son influence a été renforcée au sein de l'administration de la direction de l'éducation. Ensuite, le Satef n'a aucune représentativité localement avec ses deux ou trois adhérents. Quant au syndicat des ouvriers professionnels, c'était normal de la part d'une organisation sans reconnaissance légale et qui bénéficie des largesses de l'administration avec notamment l'octroi d'un local.»


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.