L'INDEPENDANCE, LE HIRAK ET LE MAL PROFOND    Ben Ali promu général d'Armée: Chanegriha confirmé dans le poste de Chef d'état-major de l'ANP    Dans l'attente de leurs procès: Plusieurs détenus du Hirak remis en liberté    En dépit d'une décision de l'UE: L'Espagne ne rouvrira pas ses frontières aux Algériens    Ligues 1 et 2: Encore des divergences sur la reprise    Se protéger pour protéger les autres    Tébessa: L'éternel problème d'eau    Bouira: Des activités des marchés à bestiaux et des centres commerciaux suspendues    Ils étaient exposés dans un musée à Paris: L'Algérie récupère les crânes de 24 de ses résistants    Adrar: L'ex-député Mohamed Guerrot n'est plus    ;413 contaminations, nouveau record quotidien    l'Algérie a honoré sa dette    Chengriha confirmé au poste de chef d'état-major de l'ANP    L'Espagne ne veut pas d'Algériens sur son territoire    Deux navires de Sonatrach séquestrés au Liban    L'Algérie ne renoncera pas à sa demande de restitution de ses archives détenues par la France    Liste des résistants algériens dont les ossements ont été rapatriés vendredi de France    France : « Pour une République française antiraciste et décolonialisée »    REBOND DU CORONAVIRUS : Benbouzid incrimine les rassemblements familiaux    Le Covid-19 est une maladie ‘'de nature génétique'' propre à chaque personne    SETIF : Une septuagénaire repêchée d'un puits    SONELGAZ : Le PDG élu à la tête l'association Med-TSO    FETE DE L'INDEPENDANCE NATIONALE : La journée du 5 juillet chômée et payée    PARTI RND : Le travail collectif pour préserver la stabilité du parti    POUR SES SACRIFICES CONSTANTS AU SERVICE DE LA PATRIE : La reconnaissance de la nation à l'ANP renouvelée    ONU/CDH: l'Algérie appelle à Genève au respect de la souveraineté des Etats    Ecouter la musique pourrait réduire les crises d'épilepsie    FUNERAILLES NATIONALES LE 5 JUILLET A ALGER : Retour au pays pour 24 chahids    LE PDG DE ‘'SADEG'' A MOSTAGANEM : Des inaugurations et une redynamisation des projets en cours    ORAN : Une enveloppe de 1300 milliards allouée pour les JM 2022    Cyclisme : les Algériennes Bensalah et Bouchoucha admises comme Commissaires de courses sur piste (UAC)    Rapatriement des restes mortuaires des martyrs algériens    Heureusement que le cœur du hirak n'est pas à la place de la République.    Quotidien Ech-chaâb: la réforme prévue en Algérie repose sur une pré-prospection    Décès du poète et parolier Mohamed Angar    Sahel: la France annonce une nouvelle force sur fond de doutes sur son efficacité    Epuration de tous les dossiers inhérents aux médicaments fabriqués localement    Optimisation des dépenses à Sonatrach : "les acquis des travailleurs ne seront pas touchés"    Poutine dénonce les nouvelles sanctions américaines contre la Syrie    Des milliers de Ghazaouis manifestent contre le plan israélien d'annexion    Zeffane blessé au niveau de l'ischio-jambier    L'Atlético Madrid enterre presque les espoirs de titre du Barça    Le schiste américain dans le rouge    Agence CNAS : Une campagne d'information sur la plateforme numérique AraaCom    La mère des batailles    "Le BF a juste émis le vœu de reprendre la compétition"    Répression contre l'opposition à Hong Kong    L'épreuve    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Mouzaïa (Blida) : Rentrée des classes dans l'insalubrité
Blida : les autres articles
Publié dans El Watan le 06 - 09 - 2015

Vingt établissements scolaires du cycle primaire répartis à travers la commune de Mouzaïa accueilleront, dès ce matin, dimanche 6 septembre 2015, à l'occasion de la rentrée scolaire, un peu plus de 7900 élèves.
Si certaines écoles sont déjà prêtes pour accueillir les élèves dans de bonnes conditions, d'autres, par contre, sont toujours confrontées à des problèmes pédagogiques, matériels, humains et organisationnels. Jusqu'à jeudi dernier, nombre d'établissements n'avaient pas encore subi leur traditionnel toilettage ni même un lifting, faute de femmes de ménage et d'employés chargés de l'entretien.
De même, au niveau de l'entrée de plusieurs écoles primaires persistent encore des ordures ménagères et autres détritus, à l'image de l'école des Frères Benaïssa. Située à côté de la cité des 200 Logements, enclavée entre le siège de la daïra, la bibliothèque communale, la salle omnisports, le siège régional des impôts, ainsi que les 50 locaux commerciaux, ses accès ne sont toujours pas goudronnés depuis son inauguration il y a six années.
En hiver, les élèves ainsi que leurs enseignants pataugent dans la gadoue et les flaques d'eau, et peuvent rejoindre difficilement leur école. Pire encore, un énorme amas de gravats, de matériaux de construction, de ferrailles, d'ordures ménagères, de bouteilles et de canettes de bière encombre l'environnement immédiat de l'école.
Ce décor désolant s'offre à la vue des élèves à partir des salles de classe de leur école. «Des camions viennent décharger en toute impunité des tonnes de leur chargement de terre et autres matériaux», témoigne un habitant du quartier.
La rentrée scolaire est bel et bien là, mais rien n'a été fait pour nettoyer les lieux et donner le bon exemple aux enfants. Sur le plan pédagogique, faute de places et par manque de classes, (il en existe six seulement), des élèves issus des cités environnantes des 205 logements Haï Lyasmine, 200 logements sociaux, 105 logements, 100 et 64 logements, sans oublier ceux du lotissement dit du canal ont été orientés vers d'autres établissements.
«L'école classée dans la catégorie B avec ses six classes seulement, construite à côté d'un important ensemble de cités, ne répond plus aux besoins de scolarité d'élèves habitant les environs immédiats», déplore un instituteur. «En l'absence de vision et de projets de réalisation de structures scolaires de la part des gestionnaires de la commune, le problème récurrent de surcharge des classes va se poser encore une fois», dénonce un autre instituteur. Le sureffectif va se poser pour les 637 élèves qui auront à occuper les 15 classes de l'école Abdelhamid Ibn Badis située à Haï Benaïchouba avec une moyenne de 42 élèves par classe. D'autres part, deux écoles du village Béni Chougrane n'ont toujours pas été baptisées et portent les noms de VSA 1 et VSA 2.
Quand des enseignants s'occupent de la cantine !
Quant aux cantines scolaires, au nombre de sept dans la commune de Mouzaïa, elles souffrent d'un problème crucial de manque d'effectif. «Parfois c'est le gardien ou la femme de ménage, si ce ne sont pas des enseignants qui préparent et distribuent les repas aux élèves», révèle un gestionnaire. Celui-ci nous fera part du danger qui guette les élèves de l'école Chahid Mohamed Rabah du domaine du même nom, connu sous l'appellation de Haouch El Kébir et ceux de l'école Souidani Boudjemaâ, du domaine Chahid Abdelkader Allili, pour ne citer que ceux-là.
En effet, ces écoles sont, selon des témoignages, équipées d'appareils de chauffage de mauvaise qualité et alimentés en mazout. «Les chauffages n'ont jamais fait l'objet d'entretien depuis leur installation», indiquent nos interlocuteurs.
Et de renchérir : «Les écoles du primaire étant sous la tutelle des APC, la responsabilité des élus locaux est engagée dans la prise en charge des carences constatées au niveau des établissements scolaires, et ce, dès le début de l'année scolaire». Dans un autre registre, de nombreux chefs d'établissement scolaire ont répondu favorablement à l'instruction émise par la direction de l'éducation quant à l'apposition de l'emblème national sur le fronton de chaque école, collège et lycée.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.