L'adoption de la nouvelle Constitution "contribuera à l'édification de la nouvelle Algérie"    APN: levée de l'immunité parlementaire des députés Abdelkader Ouali et Mohcine Bellabas    Opep+ : priorité à la conformité totale de tous les pays membres    Le projet d'amendement de la Constitution garantit la souveraineté totale du pays sur ses ressources naturelles    Rentrée sociale: Rezig met en garde contre toute augmentation des prix des articles scolaires    Real Madrid: Ramos forfait contre le Shakhtar    Report du procès de l'ex-wali d'Alger, Zoukh, au 3 novembre prochain    Plus de 5 millions d'élèves rejoindront mercredi l'école dans des conditions sanitaires exceptionnelles    JEUNES ET PECHEURS BENEVOLES PARTICIPENT AUX RECHERCHES : Disparition de 12 harraga sur les côtes de Chlef    BECHAR : Le wali visite les ksour du Nord    REFERENDUM CONSTITUTIONNEL : Talaie El Hourriyet décide de participer    Le procès de l'affaire El Watan et les fils de Gaïd Salah reporté    Tayeb Louh inculpé dans l'affaire des bracelets électroniques    JM Oran-2022 : les aspects organisationnels abordés avec une délégation française    UNIVERSITE ‘'IBN BADIS'' MOSTAGANEM : Journées portes ouvertes pour les nouveaux bacheliers    LDC : Le programme de ce mardi    Accidents de la circulation: 17 morts et 1 263 blessés en une semaine au niveau national    Nouveau round des négociations entre Londres et Bruxelles    Tensions autour de résultats non proclamés    La mouvance islamiste dans l'œil du cyclone en France    Le rapport 2019-2020 soumis au gouvernement fin novembre prochain    L'année sans Sila...    Une fresque poétique sur une Algérie de tolérance et de diversité    Un guide pratique sur les traditions anciennes    Les Canaris en stage à Palm-Beach    Le plan stratégique national dévoilé    Luis Arce, le dauphin d'Evo Morales, remporte la présidentielle    Début d'une réunion de la commission militaire conjointe à Genève    Guterres estime «possible» le dialogue avec certains groupes extrémistes    «L'équilibre entre l'offre et la demande est nécessaire»    Les partisans du «non» se plaignent de l'interdiction de leurs activités    Réserves de change, la dégringolade    Doublé de Bendebka face à Al-Nassr    Le Raja Casablanca s'incline devant le Zamalek    «Un crime colonial» peu présent dans le cinéma algérien    «La littérature algérienne en exil», thème d'une conférence tenue à Alger    Banksy revendique une œuvre murale à Nottingham    Culture-PLF 2021: proposition de clôture de 3 comptes spéciaux pour le secteur    Gestion de l'après Covid-19: appel à un nouveau modèle de soutien à la Culture    Présomptions condamnables ?    Un destroyer américain fait escale au port d'Alger    USM Bel-Abbès: Reprise sur place en attendant les stages    JSM Béjaïa: Le bon sens a prévalu    Marché de Aïn El Turck: Retour en force des étals de vente de viande de l'abattage clandestin    Des opérations en faveur des populations des zones d'ombre    Plusieurs quartiers ciblés par une opération de nettoiement: Plus de 4 tonnes de déchets transférées au CET de Hassi Bounif    L'ex-commissaire: Kaddour Benkhira n'est plus    "La révision constitutionnelle consacre et préserve les constantes de l'identité nationale    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'organisation des entreprises et de l'artisanat mène sa campagne
Soutien aux investisseurs à Biskra
Publié dans El Watan le 27 - 01 - 2018

Une soixantaine de chefs d'entreprises, de commerçants grossistes, d'industriels,d'agriculteurs et d'artisans activant dans divers domaines ont été invités à une rencontre tenue récemment avec Mustapha Robaïne, président de l'Organisation nationale des entreprises et de l'artisanat (ONEA).
Lors de son intervention, celui-ci a exhorté l'auditoire à adhérer à cette organisation patronale afin de bénéficier d'un éventail de privilèges et de facilitations accordés par l'Etat pour développer leurs activités. «L'ONEA a été créée en avril 2016. Elle a pour mission la concrétisation de 17 objectifs pour l'essor du secteur économique national et de la promotion des jeunes et des femmes entrepreneures. Il y a même un programme spécifique pour soutenir les femmes au foyer capables de s'investir dans un projet.
Nous accompagnerons et aiderons toutes les entreprises répondant aux critères et normes légales pour les aider à produire et exporter leurs productions, mais ces entreprises doivent avoir des registres parfaits de mise à jour de leurs situations vis-à-vis des services fiscaux, de la Casnos, de la CNAS et de la CNR. Beaucoup de pays affrontent avec succès la crise économique mondiale du fait de la force de leurs PME et de leurs artisans. Le Sud algérien a les potentialités pour s'affirmer comme un pôle de développement durable», a déclaré l'hôte de la Reine des Ziban.
Des aides conséquentes
Organisée par le centre de facilitation des entreprises de Biskra, cette réunion de travail a été l'occasion pour les intervenants de rappeler que la crise économique à laquelle l'Algérie fait face est surmontable à la condition que les PME et PMI se mettent au niveau requis.
Les adhérents à l'ONEA bénéficient de plusieurs mesures et dispositions telles que des sessions de formation, des abattements substantiels sur les frais pour les transporteurs, les éleveurs, les agriculteurs, les artisans et les chefs d'entreprises de production de biens et d'équipements, des réductions sur les assurances pour les personnes et les véhicules, des microcrédits à caractère islamique, des crédits pour l'acquisition de logements, de véhicules et de machines et un accompagnement pour promouvoir et rendre visible leurs produits sur les marchés intérieurs et internationaux, a-t-on appris.
«L'entrepreneuriat de nécessité et celui des opportunités sont distincts. Il nous faut devenir agressifs dans le bon sens du terme. Je conseille à l'Onea de mettre en place une cellule de veille ou de crise afin de soutenir et d'aider les porteurs de projets, les producteurs de denrées alimentaires ou de biens d'équipements et de mener ces entreprises vers la rentabilité et la réussite. Que nous enregistrions des taux d'échec est naturel, mais chaque acteur de la filière économique, industriel et artisanal doit se poser des questions sur les causes bloquant son travail et toujours faire une auto-évaluation pour résoudre ses difficultés», a souligné Sofiane Bladahane, directeur de l'industrie et des mines de Biskra et représentant du wali de Biskra à cette séance.
Une kyrielle de problèmes
Profitant de l'occasion, plusieurs entrepreneurs, éleveurs, agriculteurs et artisans ont exprimé leurs satisfactions de voir l'Onea s'implanter à Biskra et aussi mettre en avant une kyrielle de problèmes et de préoccupations ayant trait à leurs activités.
Un éleveur de camelins et producteur de lait de chamelle d'Oumache s'est plaint de l'absence d'aire de pâturage pour ses bêtes et d'une laiterie pour conditionner sa production dans des délais acceptables. Un agriculteur et producteur de produits dérivés des dattes a pointé du doigt le manque de Ghars et de Degla Baidha, des variétés de dattes dont on extrait plusieurs produits et qui se caractérisent par une durée de conservation exceptionnelle de plusieurs années. Il s'est interrogé sur l'arrêt des plantations de palmiers dattiers dans la région des Ziban-est alors que des terres immenses sont laissées en jachère.
Laminée par les nouvelles dispositions statutaires et une profonde crise touchant son activité, une productrice et commerçante de plantes médicinales a confié qu'elle pensait à mettre la clef sous le paillasson. «Toutes les difficultés peuvent être résolues pourvu que l'on trouve les bonnes voies et les bons conseillers. L'ONEA a des experts en économie et en création d'entreprises ainsi que des entrepreneurs et des opérateurs économiques chevronnés capables d'accompagner et de soutenir ses adhérents en aval, durant la création de l'entreprise et en amont de celle-ci.
Son rôle premier est la défense et le soutien des créateurs d'activités et d'emplois. Nous étudions toutes les requêtes des investisseurs et les accompagnons tout au long de leurs parcours jusqu'à ce qu'ils arrivent à l'aisance financière, à une autonomie et à la rentabilité», a conclu Khaled Madouni, président du bureau local de l'Onea. Cette organisation compte 180 entreprises industrielles ou artisanales, dont 40 sont dirigées par des femmes issues de 35 wilayas.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.