Industrie: vers une révision de la réglementation en faveur de l'investissement    Ligue 2 (19e j): le RC Arbaâ sur le podium, l'ASM Oran étrillée à Boussaâda    COUR SUPREME : Deux anciens walis de Skikda placés en détention provisoire    PROTECTION CIVILE : Session de formation au profit d'une délégation tunisienne    BELHIMER SOULIGNE LES BIENFAITS DU HIRAK : Vers le 22 février, ‘'journée nationale''    DEBRAYAGE DANS LE CYCLE PRIMAIRE : Les enseignants menacent de boycotter les examens    ORAN : 10 nouveaux appareils d'analyses médicales pour le CHU    Air Algérie: la Justice ordonne l'arrêt immédiat de la grève du PNC    Amar Belhimer annonce prochainement un encadrement juridiquement    Le ministère des Affaires étrangères célèbre la journée nationale du Chahid    Industrie automobile: les étrangers ne seront pas obligés de s'associer à un partenaire local    Une fatalité ou un choix de facilité ?    Cumul retraite et nouvelle activité    Arrestation d'un groupe d'extrême droite qui visait des mosquées    Le procès d'Anouar Rahmani renvoyé au 9 mars    La course des strapontins s'emballe !    Dortmund-PSG et Atlético-Liverpool pour ouvrir le bal    Hammouche reste confiant pour la suite    Karim Younès nommé médiateur de la République    "Opticharge" lance sa plateforme logistique digitale    Une famille s'en remet au ministre de l'Habitat    Le trafic routier basculé vers la RN5    12 000 foyers concernés à Batna en 2020    Un colis de près de 40 kg de kif rejeté par la mer à Abou-el-Hassan    Tizi Ouzou : hommage à la conteuse et poétesse Djedjiga Bourai    Chidekh Azouz présente ses ouvrages à El-Milia    Des journées dédiées au théâtre révolutionnaire    Il était une fois, la halqa et la waâda    ACTUCULT    Coronavirus : Fin de confinement et aucun cas de Covid 19    Train de vie de l'état : Halte aux excès !    «Je livrais des uniformes et des armes à l'ALN»    France : Les incidences positives de l'immigration    En bref…    RCA – MOB : Les Crabes visent un bon résultat    Syrie : L'armée syrienne libère plusieurs localités    Ateliers d'art-thérapie pour enfants malades à El Oued : Une première dans la région    Plaidoyer pour la conservation et la préservation du patrimoine culturel et artistique africain    Nouvelles opérations de rapatriement: Plus de 70 Subsahariens transférés vers leurs pays d'origine    La diseuse de choses «vraies» !    Ligue 1: ASAM 1 - USMA 1: Un nul équitable    USM Bel-Abbès: Les dettes, un casse-tête pour Benayad    DRB Tadjenanet: Le Difaâ dans l'œil du cyclone    Le Groupe PSA poursuit son projet d'implantation industrielle à Tafraoui    13 harraga algériens secourus    Cupra Leon : rendez-vous le 20 février 2020    Karim Younes nommé médiateur de la République    Manifestations pro etcontre une nouvelle Constitution    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Tentative d'inscription d'un bébé au nom d'un faux père
Maternité d'Amizour
Publié dans El Watan le 11 - 03 - 2018

Une tentative d'inscription d'un nouveau-né (enfant illégitime) sur livret de famille, au profit d'un couple sans enfant, a été avortée grâce à la vigilance du personnel du service maternité de l'hôpital d'Amizour, qui a alerté la police.
Ce qui a mis la puce à l'oreille des praticiens est le refus de la femme enceinte, âgée de 20 ans, de présenter ses documents d'identité. D'après les éléments d'information obtenus par les enquêteurs de la sûreté de la daïra d'Amizour, la dénommée H. K., coiffeuse, a connu la jeune femme A. K., qui était à son 4e mois de grossesse, dans son salon de coiffure où elles se sont entendues pour porter le nom du bébé sur le livret de famille du frère de la coiffeuse, répondant aux initiales H. G. Arrivé le jour de l'accouchement, la jeune femme enceinte est accompagnée par la coiffeuse et le frère de cette dernière qui s'est fait passer pour l'époux de A. K. Seulement, lors de la présentation du livret de famille, il a été constaté que l'âge de la femme de cet homme, 50 ans, ne correspond pas à celui de la femme enceinte. Les deux prévenus H. G. et A. K. ont été mis sous mandat de dépôt pour «fausse déclaration» pendant que la femme et la sœur de l'homme ont été mis sous contrôle judiciaire.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.