Cour suprême: l'ex-wali de Sidi Bel Abbes auditionné    Consécration du 22 février Journée nationale, un acquis pour le peuple et pour l'Algérie    Etiquetage des produits originaires du Sahara occidental : les clarifications de la nouvelle Commission européenne    Foot/ L2 (boycott des clubs): le Bureau fédéral refuse le report de la 20e journée    Tribunal de Bir Mourad Raïs : le Directeur général du groupe Ennahar placé en détention provisoire    USMA : Ardji ou Yaïche pour remplacer Zouari    MCA: La confiance sera renouvelée à Toual    "Le centre de décision ne se trouve pas chez le pouvoir formel"    13,4 milliards DA d'investissement en 2019    Le Galaxy Z Flip, le premier écran en verre pliable de Samsung    Opticharge, une nouvelle application mobile pour le transport de marchandises    Une expulsion et des interrogations    Plaidoyer pour un cadre juridique en faveur des start-up    La BM plaide pour un nouveau contrat social    HIRAK : quo vadis ?    Le cynisme met fin au sauvetage humanitaire en Méditerranée    Le Président Tebboune accorde des entrevues à des médias nationaux et etrangers    Tunisie: Ennahdha soutient le gouvernement Fakhfakh, vote de confiance la semaine prochaine    L'UA encourage le Mali à dialoguer avec les chefs terroristes    Erdogan menace la Syrie d'une opération à Idleb    Khalifa Haftar reçu par le ministre russe de la Défense    «Par quelle main retenir le vent»    Karim Younès au rang de ministre d'Etat    Le PAD engagera de larges consultations avec les anti-pouvoir    Madar joue la carte des «primes »    Qui pour driver l'équipe samedi ?    Serport annoncera aujourd'hui le rachat du club    Erling Haaland, naissance d'un géant    Le virus de l'argent en quarantaine !    Être radieuse, c'est possible !    Nouveau sit-in des enseignants de l'université de Tizi Ouzou    Les corps communs en grève les 23 et 24 février    Décès du poète et chercheur Ayache Yahiaoui    Les chemins vers l'art    Le message poignant De nos frères blessés    …sortir ...sortir ...sortir ...    La femme, une icône du pacifisme de la révolution    "Et si je les tuais tous, Madame", le monologue des silences bavards    Aïn témouchent : deux morts et 13 blessés dans un accident de la route    Pour faire face à la grève: Air Algérie affrète deux avions et recrute de nouveaux personnels navigants    Travaux de maintenance du réseau électrique: Des perturbations dans l'alimentation électrique dans trois communes    Es Sénia: Plus de 158 tonnes de tabac à chiquer saisies    Que serait le 7e art sans les artistes ?!    Polémique autour de la délimitation des frontières maritimes    Chakib Khelil et Amar Ghoul bientôt devant la Cour suprême !    Berraf dénonce un 'montage'    Près de 700 "gülenistes" arrêtés ou recherchés en Turquie    Sétif: démantèlement d'un réseau de trafic de pièces archéologiques datant de l'époque romaine    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Un vote sans incident
Dispositif sécuritaire dans la capitale
Publié dans Horizons le 11 - 05 - 2012


La capitale était, hier, sous haute surveillance. Un dispositif renforcé a été mis en place. Le Lieutenant colonel, Ghali Belksir, commandant du groupement territorial de la Gendarmerie nationale d'Alger, a indiqué que 5 000 gendarmes ont été mobilisés dans le cadre d'un plan spécial élaboré pour sécuriser 120 centres de vote relevant de la compétence de la GN. En outre, une cellule de suivi des élections a été mise en place pendant la campagne électorale par la gendarmerie. « Elle est chargée du recoupement des informations fournis par les unités opérationnelles afin de les transmettre aux autorités compétentes et au centre opérationnel régional », a indiqué le lieutenant colonel Kerroud, chef de la cellule de communication de la GN. « Les gendarmes ont été déployés depuis mardi au niveau de ces centres alors qu'un autre dispositif a été mis en place pour sécuriser l'environnement et assurer la sécurité des axes routiers et les lieux publics à l'instar de la forêt de Bouchaoui et les plages », précise l'officier supérieur. Le plan comprend trois volets : la sécurisation des centres, l'escorte des observateurs et des urnes et le maintien de l'ordre. En effet, des unités spécialisées dans le maintien de l'ordre ont été mobilisées « pour répondre à toute éventualité surtout après le dépouillement des urnes et la présence de la foule à l'extérieur ». Il est midi au centre de vote à Douéra. Dans cette commune, les services de la GN assurent la sécurisation de 12 centres et 77 bureaux. Le chef de compagnie de Douéra, le commandant Mohamed Tami précise que les gendarmes assurent seulement la sécurité des infrastructures. « Ils n'interviennent que sur réquisition écrite du chef du centre ». A Birtouta, la GN est chargée de sécuriser 16 centres. Le chef de compagnie de Birtouta, le commandant Nouredine Taibi a exposé les grandes lignes de son plan sécuritaire en coordination avec le groupement territorial de la GN de Blida. Les patrouilles mobiles ont été renforcées ainsi que les barrages fixes. « C'est un dispositif de prévention », explique-t-il. A Zéralda, des observateurs étrangers ont effectué dans la matinée des visites aux centres de vote. Dans cette daïra, les services de la GN assurent la protection de 127 bureaux de vote. « 600 gendarmes ont été mobilisés avec des renforts de l'école de la police judiciaire de Zéralda et des groupement d'intervention et réserve (GIR) », indique le chef de compagnie de la GN de Zéralda, le commandant Mammeri. Des brigades cynophiles spécialisées dans la détection de drogues et d'explosifs ont été engagées au niveau des points sensibles. Dernier point : le centre de vote El Khelloufi Djillali. Là, survient une altercation entre le chef du centre et des membres de la commission nationale indépendante de surveillance des élections législatives. « On m'a demandé d'annuler un vote blanc. C'est une remarque inexacte », précise le chef du centre.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.