LE SILENCE TUE ENCORE PLUS LES ENFANTS YEMENITES    Renouvellement des membres du Conseil de la Nation : Le collège électoral convoqué pour le 29 décembre    Louisa Hanoune fustige les partisans de la «continuité»    Un élu de l'APW pour représenter le FLN    Ould-Abbès passe la main    La sous-traitance représente 10% de l'activité    Marchés pétroliers : La surabondance annonce-t-elle une mauvaise année ?    Un dialogue pour désamorcer la crise    La démission surprise d'Ould Abbès    Libye, la quadrature du cercle    Jamal Khashoggi, Ankara enfonce Riyad par petites doses    Votre week-end sportif    Violences dans les gradins du 5-Juillet    Le Mouloudia a mal de ses recrues estivales    Campagne d'information pour expliquer le projet    Plus de 33 000 pétards saisis à Djimla    Des dizaines de villageois de Souk-Lekhmis bloquent le CW15    Six millions d'Algériens sont diabétiques    Zombies-Land !    Logements sociaux : Les recalés des listes des bénéficiaires protestent    Assassinat par la DST en novembre 1954 de Kacem Zeddour Mohammed-Brahim Une affaire d'Etat    WA Tlemcen: Biskra, un cap important pour le Widad    USM Bel-Abbès: Un exploit qui en appelle d'autres    Le pétrole, toujours    Ce n'est pas Trump le problème mais l'Amérique qui l'a élu    Europe: «Brexit or not Brexit ?»    Le FFS dénonce: Le projet de loi de finances 2019 «présenté de façon expéditive»    Présidentielle : on se perd en conjectures !    Skikda: Saisie de kif, 8 arrestations    Suite aux nombreuses opérations de relogement: Des terrains combinés de proximité pour les nouveaux pôles urbains    Lycée Dergham Hanifi: La police sensibilise les élèves sur les dangers de l'Internet    FLN: Ould Abbès démissionne    EN - Les Verts dès demain à Lomé: Belmadi mobilise ses troupes    France 1914-1918 : centenaire de l'Armistice, le 11 novembre    Le virus des primaires    Est-il Halal de prier à la grande mosquée d'Alger ?    Hamas plonge Israël dans une crise politique    Situation économique et sociale alarmante dans la wilaya de Khenchela :    Bedoui : " L'Algérie est sur de bons rails vers un lendemain meilleur "    Les assiettes foncières inexploitées seront mises à la disposition des porteurs de projets    Des otages druzes libérés portent en triomphe Bachar el-Assad    FLN : Ould Abbès "débarqué"    Arnaud Montebourg nouveau président de l'Association    2e édition du prix Cheikh Abdelkrim-Dali à Alger    L'étape d'Alger a coûté 5 MD    «Nous allons à Lomé pour la gagne»    L'échec programmé de Rome    Disney : Les exploits des super-héros font les affaires de Mickey    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Elle remet en cause la situation de l'artiste : Cheba Yamina se lance dans les affaires
Publié dans Horizons le 08 - 08 - 2011

Après sa déception concernant le cachet proposé aux artistes algériens observé durant la manifestation «Tlemcen, capitale de la culture islamique 2011», Cheba Yamina s'insurge contre l'incompétence, le mépris et l'indifférence de certains responsables du monde de la culture en Algérie. Elle ambitionne de se lancer dans le monde des affaires. L'agriculture plus particulièrement. Elle explique qu'on a dernièrement fait appel à ses services pour donner cinq concerts à Tindouf contre la bagatelle de 70.000 DA. Pour elle, c'est navrant et aberrant de «vivre» ce genre de pratiques, sachant que d'autres artistes arabes bénéficient d'une excellente prise en charge sur tous les plans. Cheba Yamina a consacré tout son temps à travailler le monde de la chanson. Sa volonté et son talent lui ont offert un remarquable parcours professionnel empli de succès. L'auteure du célèbre tube «Aynik Ya Aynik» a pour cadre essentiel l'assiduité et la persévérance. Son répertoire riche et varié, alterne au gré de l'actualité. Avec son interprétation, elle compte parmi les plus grandes figures de la chanson chaouie. L'originalité en plus introduite par Cheba Yamina par l'implication de sa personne, c'est l'association à la chanson du mouvement de la danse sur scène. Sur ce point, Cheba Yamina a eu la chance de faire du théâtre dans son jeune âge. Elle a appris ce métier artistique au conservatoire de Constantine et s'est lancée sur les planches dès l'âge de quinze ans. Aussi ne ressent-elle nullement le trac quand elle danse sur scène. Si cette talentueuse voix éprouve ce malaise, c'est pour d'autres raisons qui sont propres à n'importe quel artiste qui commence son spectacle.
La danse constitue donc un élément indissociable. Cet élément a toujours caractérisé la carrière de chanteuse de Cheba Yamina et il restera un trait fondamental de sa personnalité sur scène. Cheba Yamina a dernièrement fait sortir deux albums. Ces produits sont des succès. Le premier «Farhak ya Laâziza» est paru aux éditions Rabie, il est consacré aux fêtes de mariage. Elle chante en duo avec Halim Chiba. Le second album «Ya Diwane Salhine», sorti aux éditions Nessma, traite des faits de société.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.