Banque d'Algérie: Nouvelle opération de rafraîchissement de billets de banque    Sahara occidental- EUCOCO 2018: La communauté internationale et l'Union européenne interpellées    L'Algérie défend l'idée d'une organisation continentale «indépendante»: L'Afrique aux Africains    CIA: Le prince ben Salmane a ordonné le meurtre de Khashoggi    Cancer de la thyroïde: Le nombre de malades augmente de plus 20% en Kabylie !    Maïssa Bey «Nulle autre voix»: Une femme qui veut être libre    Ses recettes iront pour l'acquisition de matériels: Gala de solidarité avec les aveugles de Boukhalfa    VIOLENCES BAB EL OUED (ALGER) : 10 policiers blessés et 30 personnes arrêtées    TRIBUNAL DE KSAR CHELLALA (TIARET) : Le procureur de la République agressé    LE MINISTRE AISSA S'INSURGE ! : Les salafistes décrètent la fête du Mawlid, Haram    Le trumpisme : entre ruptures et continuité    Les 4 samedis    Débit minimum à 2 méga et baisse des prix    La succession du Nigeria est ouverte, l'Algérie en outsider    Les Aiglonnes renoncent au boycott    Air Algérie s'explique et appelle les grévistes «à la raison»    Plusieurs annonces au Sénat    Y a-t-il un avion dans le pilote ?    Beda sur le front    La répudiation politique est-elle l'ADN du FLN ?    Un merveilleux «Safar» à travers l'art    Réouverture «au premier trimestre 2019»    Sakta brise le silence    Nouvelles d'Oran    Blida : Réalisation future de locaux commerciaux pour les jeunes    L'ornière de la violence    Produits pyrotechniques : Les douaniers procèdent à d'importantes saisies    «Ce pays qui n'a jamais voulu de moi, je l'aime pourtant !»    Le projet de la loi de finances adopté par l'APN    Bouclé hier par les forces de l'ordre: Nuit de rares violences à Bab El-Oued    Le service de maternité du CHUO saturé: 1.200 hospitalisations et 800 accouchements en un mois    En marge de l'ouverture de la salle omnisports à Sidi El Bachir: Remise des clés à 50 policiers bénéficiaires de logements LSP à Gdyel    Lunetterie: Plus de 700.000 articles contrefaits saisis en 2017    Ligue 1 : PAC 2 CABBA 0: A sens unique    EN - Mohamed Farès forfait: Belmadi face aux aléas    Ligue 2: Gros chocs à Biskra et Chlef    La folie des sénatoriales    Europe - Brexit : pour le meilleur et pour le pire    Ould Abbès dégagé ?    Aïn Temouchent: Baba Aroudj a sa stèle    Violence aux stades : El Habiri au chevet des policiers blessés à l'issue du match MCA-USMBA    Consolidation de la démocratie participative    L'Onu lève ses sanctions    30e anniversaire de la proclamation de l'Etat de Palestine : M. Bouteflika réitère le soutien "indéfectible" de l'Algérie au peuple palestinien    Enigme et interrogations    France Football: Ahcène Lalmas au top des 10 icônes oubliées du foot africain    Il entamera sa rééducation dans quelques jours    Prévention des risques d'inondations à Alger: Un plan préventif de la SEAAL pour contrôler plus de 60 points noirs    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Abdelmalek Gouri, le chef de la branche DAECH en Algérie, éliminé
Il était l'«émir» du groupe ayant décapité le touriste français
Publié dans La Tribune le 24 - 12 - 2014

Le chef du groupe djihadiste Jound al-Khilafa, Abdelmalek Gouri, alias Khaled Abou Souleimane, qui a revendiqué en septembre dernier l'enlèvement suivi de l'exécution du touriste français Hervé Gourdel, a été abattu dans la soirée de lundi dernier par les éléments de l'Armée nationale populaire dans la ville d'Isser à une soixantaine de kilomètres à l'est d'Alger. L'opération menée par un détachement du secteur Opérationnel de Boumerdès avait été déclenchée grâce «à des renseignements et à une filature d'un dangereux groupe terroriste circulant à bord d'un véhicule», selon un communiqué du ministère de la Défense qui a précisé également que les éléments de l'ANP ont réussi à éliminer trois terroristes et que «l'identité du dangereux criminel Gouri Abdelmalek, qui a revendiqué l'assassinat du ressortissant français Hervé Gourdel a été confirmée». «Deux fusils automatiques de type Kalachnikov, une ceinture explosive, une importante quantité de munitions, des téléphones portables et d'autres objets», ont été récupérés selon le communiqué.
Abdelmalek Gouri, activement recherché surtout depuis la mort d'Hervé Gourdel dont le corps n'a toujours pas été retrouvé, était un ancien bras droit du chef d'Al-Qaïda au Maghreb Islamique (Aqmi), Abdelmalek Droukdel et commandant de la région centre. Il faisait partie d'une phalange à l'origine des attentats suicide commis en 2007 contre le palais du gouvernement et le bâtiment de l'ONU à Alger. Gouri serait également derrière l'attaque qui a coûté la vie à
11 soldats en avril à Iboudrarène, dans la même zone où s'est produit l'enlèvement d'Hervé Gourdel. Fin août dernier et après l'apparition de Daech (EI : Etat Islamique) en Irak et en Syrie, Abdelmalek Gouri a proclamé sur des sites djihadistes la création de Jound al-Khilafa (les soldats du califat) tout en annonçant sa dissidence avec Aqmi en raison de sa «déviance» et son ralliement à Daech. Le leader de la toute première branche du Daech en Algérie avait décidé de mener sa première action pour soutenir le «califat» en enlevant et décapitant le touriste français Hervé Gourdel. Dans la vidéo postée sur les sites djihadistes montrant la décapitation de l'otage et intitulée «Message de sang pour le gouvernement français», l'un des ravisseurs avait dénoncé l'intervention des «croisés criminels français» contre les musulmans en Algérie, au Mali et en Irak notamment et avait affirmé qu'au terme du délai accordé à la France pour cesser sa «campagne contre l'Etat islamique et sauver son ressortissant», le groupe a décidé de le tuer «pour venger les victimes en Algérie (...) et en soutien au califat», proclamé par l'EI sur les régions qu'il contrôle en Irak et en Syrie. Pour rappel, une semaine après la décapitation d'Hervé Gourdel, le ministre de la Justice avait annoncé que des ravisseurs de l'otage avaient été identifiés. Il avait également fait état de l'élimination de deux membres de Jound al- Khilafa.
Rappelons enfin qu'Hervé Gourdel a été enlevé le 21 septembre à Aït Ouabane, un village des montagnes du Djurdjura, situé à quelque 120 km à l'est d'Alger. Le Français et ses cinq accompagnateurs algériens revenaient d'une randonnée dans la forêt de Tikjda, lorsqu'ils ont été arrêtés à un faux barrage dressé par des hommes armés. Les cinq compagnons algériens d'Hervé Gourdel ont été relâchés par Jound al-Khilafa après 14 heures de détention mais sans l'otage français qui a été, quant à lui, décapité après l'expiration de l'ultimatum fixé par ses ravisseurs. Cette exécution a conduit l'ANP à mobiliser entre 2 000 à 3 000 soldats pour traquer les auteurs de cet acte barbare.
H. Y.
Deux terroristes éliminés à Tizi Ouzou
Dans le cadre de la lutte antiterroriste, un détachement relevant du secteur opérationnel de Tizi Ouzou (1re Région militaire) a abattu hier matin vers 10h deux dangereux terroristes près de la commune d'Akerrou, dans la daïra d'Azeffoun. Selon un communiqué du MDN, cette opération a permis de saisir «deux fusils automatiques de type Kalachnikov».
H. Y.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.