12 terroristes éliminés et 05 autres arrêtés durant le premier semestre 2020    La chute finale    Report du procès de Tahkout au 6 juillet    Sonatrach et ENI signent plusieurs accords    Serraj fait part de sa volonté de dialoguer avec les forces dirigées par Khalifa Haftar    Le wali envisage de recourir au confinement partiel par localité    Du sens du patriotisme en Algérie    ONU: adoption d'une résolution exigeant "une cessation générale des hostilités" pour contrer le Covid19    Europe : L'Otan met en place un nouveau plan de défense    Pandémie de Covid-19 : La Tunisie impatiente de recevoir des touristes maghrébins    On vous le dit    Communiqué de l'AJSA    Agence CNAS : Une campagne d'information sur la plateforme numérique AraaCom    Covid19: possible recours aux infrastructures hôtelières pour couvrir le déficit enregistré par certains établissements hospitaliers    Hausse des contaminations à la covid-19 à chlef : Aménagement d'une nouvelle unité d'hospitalisation des malades    Aït Yahia Moussa : Stress hydrique dans les villages    Tizi Ouzou : Défaillance dans l'alimentation en électricité    Oran: décès de l'artiste Tahar Refsi    L'hommage de son ancien élève Noureddine Melikchi, expert à la NASA    Gouvernement: Les zones d'ombre et le reste    Chlef: Des souscripteurs AADL en colère    La mère des batailles    Le journalisme, ce « champ de mines et de ruines » !    Sidi Bel-Abbès : Une élue dévouée tire sa révérence    8 décès et 365 nouveaux cas en 24 heures    Vers de profonds changements dans le secteur de l'énergie    Youcef Benmicia, nouveau président    La FAF s'est fixé une date butoir    Les avocats dénoncent les conditions d'organisation du procès    Vu à Tizi Ouzou    Le coup de gueule du Pr Ryad Mahyaoui    Le pétrole progresse,    L'université pilier de l'économie du savoir ?    Répression contre l'opposition à Hong Kong    L'épreuve    L'infrangible lien...    La communauté internationale fait bloc derrière la Palestine    Poutine dénonce les nouvelles sanctions américaines    "La crise sanitaire a éveillé les consciences"    Mohamed Sari à la tête du Conseil national des arts et des lettres    "Senouci est un patriote qui a donné son cœur pour l'Algérie"    TRIBUNAL DE SIDI M'HAMED : Ali Haddad condamné à 18 ans de prison ferme    La libération de Karim Tabbou statuée aujourd'hui    Le procès de l'homme d'affaires Mahieddine Tahkout reporté à lundi prochain    Foot/Reprise des compétitions: Amar Bahloul appelle les clubs à faire preuve de "flexibilité"    Report de l'AGEx au 7 juillet    CAN-2021 : La compétition décalée à 2022    Zetchi : «Benzema est 100% algérien»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Riyad déjoue un attentat visant Al Haram de La Mecque
La tentative d'attaque terroriste aurait pu provoquer un carnage
Publié dans La Tribune le 25 - 06 - 2017

Une attaque terroriste dirigée contre la mosquée Al-Haram de La Mecque a été déjouée par les forces de sécurité saoudiennes, vendredi dernier, a annoncé le ministère de l'Intérieur saoudien. Un attentat qui aurait pu faire un carnage sans l'intervention des forces de l'ordre saoudiennes. Onze personnes, dont cinq policiers, ont été blessées dans l'effondrement d'un bâtiment de trois étages où se barricadait un kamikaze qui s'est fait finalement exploser. L'attentat devait viser la Grande Mosquée de La Mecque, Al-Haram, premier lieu saint de l'islam et lieux le plus visité notamment dans la période des derniers jours du Ramadhan. L'attentat déjoué a suscité la consternation et la condamnation. L'Iran a condamné l'attentat déjoué et s'est déclaré prêt à «coopérer» dans la lutte contre «les dealers de mort». Malgré leurs relations très tendues avec les Saoudiens, les Iraniens ont tenu à condamner cet acte qui aurait pu avoir un bilan dramatique. Téhéran a récemment été le théâtre d'une double attaque terroriste qui a visé le siège du Parlement et le mausolée de l'imam Khomeyn. Le grand imam d'Al-Azhar en Egypte et le gouvernement jordanien ont également condamné l'attentat déjoué à La Mecque. Le kamikaze faisait partie d'un groupe installé dans deux quartiers de La Mecque, et à Djeddah, la capitale économique du royaume, sur la mer Rouge, et dont cinq membres, y compris une femme, ont été arrêtés, selon les autorités saoudiennes. L'attentat déjoué était «imminent et visait la sécurité de la Grande Mosquée et celle des fidèles», a affirmé le ministère de l'Intérieur d'Arabie saoudite, selon qui le kamikaze chargé de mener l'attentat s'est fait exploser après avoir refusé de se rendre aux forces de sécurité, qui ont assiégé un bâtiment de trois étages, situé dans l'enceinte de la Grande Mosquée et où il s'était barricadé. Six résidents étrangers et cinq policiers ont été blessés dans cette tentative d'attentat, ont affirmé les autorités. Selon ces derniers le groupe avait visé «le lieu le plus sacré» des musulmans et exécutait «des plans dirigés depuis l'étranger dans le but de nuire à la sécurité et à la stabilité» du royaume saoudien. Les services de sécurité n'ont pas cité nommément les commanditaires de l'attentat déjoué ou les pays qui l'auraient inspiré. Mais le discours officiel vise clairement à charger des pays étrangers qui seraient les «ennemis» de l'Arabie saoudite. Cet attentat, déjoué au moment où les fidèles étaient massivement rassemblées à la Grande Mosquée pour le dernier vendredi du Ramadhan, est la deuxième du genre à viser un lieu religieux en Arabie saoudite. En juillet 2016, un attentat perpétré à Médine, deuxième lieu saint de l'islam, avait fait quatre morts parmi les gardiens de sécurité, près de la mosquée du prophète.
M. B.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.