La réunion du GST-Mali, une opportunité pour faire le point sur le processus d'Alger    8 mars: le Président Tebboune honore des femmes algériennes    USMA: Zeghdoud nouvel entraineur    Des expériences féminines en matière "d'entrepreneuriat culturel" présentées à Alger    Sonelgaz: un indicateur de veille pour recenser les cas de discrimination hommes/femmes au travail    Lutte contre la Covid-19 : Une plateforme pour assurer la «vaccinovigilance» à l'EHU d'Oran    Crue de l'Oued Meknassa: le corps sans vie d'une huitième victime, retrouvé    Cyberciminalité: l'Algérie candidate à la présidence du Comité internationale    Sahara Occidental: Berlin exhorté à ne pas céder aux pressions de Rabat    Les modifications et les instructions de Tebboune    Vote de confiance sur fond d'optimisme modéré    Sultana Khaya victime d'une tentative d'élimination physique    L'historien Maati Monjib, en grève de la faim    "L'économie ne peut se suffire d'ordres administratifs"    "Nous reprenons confiance"    La FIFA officialise l'accord de Rabat    La commission interministérielle tranchera le cas de la FAF    La sélection algérienne à la 2e place    Les Algériennes Ouallal et Asselah précocement éliminées    Tendances instables    Les think tanks et l'universitaire dans la sphère de l'économie de la connaissance    7 personnes brûlées dans un incendie de véhicule    Au cinquième jour de fermeture de la RN 24, l'arbitrage de l'administration persiste    Des citoyens en attente d'un logement depuis 40 ans !    Petits beignets    "Pour endiguer le féminicide, il faut en finir avec le patriarcat"    Les attributaires du périmètre «Maâder» se plaignent du manque d'électricité    Un texte d'un «autre temps»    La statue de Mohand Oulhadj inaugurée    Le Festival national du théâtre professionnel revient    La nation du quart de page    Ils se sont rassemblés à Constantine: Retraités et radiés de l'ANP reviennent à la charge    Environnement hostile    Les partis politiques s'y préparent    C'était un certain 08 mars 2007    Une campagne prématurée    Le vieux rêve prend forme    Les armes de la cyberguerre    La fabrique des mensonges!    Le président Tebboune présente ses condoléances    Le MCO rejoint l'ESS en tête    Benlamri buteur et Slimani passeur    Cinq personnes tuées dans une embuscade au nord du pays    L'Iran appelle les Européens à éviter «toute menace ou pression» sur le nucléaire    La Dgsn célèbre la Journée internationale de la femme    «Les femmes ont joué un rôle décisif dans l'histoire de l'Algérie»    Le double combat de la femme algérienne    Ces audacieuses qui façonnent la République    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





JSK 2 - USMBA 0 / Zelfani : «Je présente mes excuses à ceux que j'ai blessés»
Publié dans Le Buteur le 07 - 03 - 2020

C'était un coach serein et confiant à la fois qui s'est présenté à la conférence de presse, à l'issue de la victoire contre l'USMBA. En effet, Yamen Zelfani était comblé des trois points arrachés à domicile et a tenu à s'excuser auprès de ceux qui se sentaient visés par ses propos à l'issue de la défaite concédée face au CRB, il y a plus d'une semaine. «Par rapport à la polémique qui a précédé la dernière défaite contre le CRB, je préfère apporter quelques éclaircissements et mettre fin à cette histoire. J'ai fait des déclarations à chaud et ce qui s'est passé a dépassé l'esprit. Si j'ai blessé quelqu'un, je lui présente mes excuses. Je demande pardon à ceux que j'ai blessés mais je mérite aussi un meilleur comportement. J'exige une seule chose : me respecter car je respecte tout le monde. Ma mère est algérienne originaire de Constantine et je me sens aussi Algérien. J'ai de la famille ici et je suis fier d'être en Algérie. Aussi, je suis très fier d'être le druver d'un grand club comme la JSK. Je ne veux plus revenir sur cette polémique et je préfère ainsi me concentrer sur mon équipe et mon travail.»
«Nous avions grandement besoin des trois points»
Le coach de la JSK s'est exprimé sur la victoire acquise face à l'USMBA et avoue que son équipe n'avait d'autre choix que de battre son adversaire et renouer ainsi avec la victoire. "D'abord, nous avons respecté notre adversaire mais nous avons tenu à la gagne afin de nous ressaisir de la dernière défaite concédée contre le CRB. Du coup, nous avions grandement besoin des trois points et l'équipe s'est bien comportée sur tous les plans. Nous avons responsabilisé les joueurs qui se sont très bien appliqués. Ils ont présenté un beau football et un jeu très juste. L'équipe a bien entamé la rencontre avec pas moins de trois occasions avant de terminer le premier half en dents de scie. En général, les 15 premières minutes n'ont pas été correctes de notre part mais sur le plan collectif, je suis rassuré. En deuxième mi-temps, on s'est procurés six occasions de scorer et réussi à concrétiser une seule. C'est déjà bon car il faut retrouver le sillage des bons résultats rapidement et se refaire une santé.»
«Le relâchement était prévisible»
Zelfani a enchaîné sur la réaction de ses troupes en seconde période, ce qui a laissé du terrain aux Bel Abbéssiens. «Au fil des minutes, c'était prévisible de constater un certain relâchement. Peut-être que nous n'avions pas eu l'agressivité affichée lors du match contre l'ASO mais le rendement était au rendez-vous. On a décidé de changer le dispositif en seconde période avec trois milieux techniques qui maîtrisent les passes courtes. En somme, il faut retenir cette belle victoire qui donnera plus de confiance et de sérénité au groupe pour la suite du championnat.»
«Content de récupérer Belgherbi»
Le technicien kabyle n'a pas tari d'éloges sur le buteur de la rencontre, en l'occurrence Belgherbi, qui a réussi un doublé. «Belgherbi est un joueur opportuniste qui bouge trop et multiplie les appels. Il s'applique bien, ce qui lui a permis d'inscrire un doublé. Je suis content de le récupérer et la victoire est l'oeuvre du collectif. Le groupe était conscient de sa mission et a bien travaillé durant toute la semaine. Il a tenu surtout à la victoire, car conscient de l'importance de glaner les trois points.»
«J'ai hérité d'un groupe en déficit sur le plan physique»
Le coach tunisien est tracassé par le nombre de blessés élevé enregistré à la veille de chaque match et dira : « Nous avons hérité d'un groupe de joueurs blessés. En plus, il y a un déficit physique ce qui me gêne énormément. J'ai trouvé Tizi-Bouali convalescent à l'issue d'une intervention chirurgicale aux ligaments. L'infirmerie ne désemplit pas et chaque semaine on concède des convalescents. J'espère que la blessure de Saâdou n'est pas compliquée et qu'il sera de retour parmi le groupe incessamment. On travaille avec le préparateur physique Rodolphe, dans le but de récupérer tous les blessés dans les meilleurs délais. En attendant, je continue de prendre des risques et d'assumer mes responsabilités. Parfois, nous n'avons pas de solutions et les choix sont très limités.»
«Je vois bien Tafni comme arrière gauche»
Zelfani a justifié certains choix par le manque de disponibilité de joueurs. A cet effet, il compte bien reconvertir certains éléments et leur confier un nouveau rôle. «On essaye de trouver des solutions afin de rééquilibrer l'équipe. Certes, on se retrouve souvent devant des situations embarrassantes mais j'assume mes choix. Je vois bien Tafni comme arrière latéral gauche qui peut aisément assumer cette tâche défensive. Certains jeunes sont capables de gagner un meilleur statut. Mekidéche est un jeune qui aura sa chance incessamment. Il faut continuer à bosser très sérieusement et à aller de l'avant.»
«Addadi est émoussé, il doit être ménagé»
Le milieu Toufik Addadi n'a pas été retenu jeudi contre l'USMBA. Une décision mal comprise par certains qui ont avancé une mise à l'écart injuste. La réponse du maître n'a pas tardé à venir en mettaint ainsi fin à la spéculation. «Addadi a joué toutes les rencontres et possède un énorme cumul physique et mental. C'est le plus compétitif de l'équipe et a tellement de pression sur les épaules. Il n'a pas effectué tous les entraînements de la semaine car il fait deux séances de massage. Son réservoir est vide et a besoin de repos et de récupération. Ainsi, j'ai décidé de le ménager et lui permettre de respirer. Je lui ai accordé trois jours de repos pour bien gérer cette situation et retrouver par la suite sa forme optimale. Addadi, c'est mon choix et il fallait apaiser la tension et le laisser reprendre son souffle. La même chose pour El Orfi qui est un jeune qu'il faut soigneusement gérer et parfois prendre des risques.»
«On se retrouve dans la même situation de la saison passée»
La JSK retrouve le podium et se relance dans la course pour une place qualificative en compétition africaine. Yamen Zelfani croit dur comme fer à terminer le championnat parmi les trois premiers. «Comme par hasard, on revit le même scénario de la saison passée. Neuf points séparaient la JSK de l'USMA mais les joueurs n'ont pas abdiqué et ont cru jusqu'à l'ultime journée du championnat. On se retrouve ainsi dans la même situation de la saison passée. Je ne veux pas me concentrer sur les autres adversaires. Je suis concentré uniquement sur mon équipe et je ne veux pas regarder ailleurs. Ainsi, il faut voir devant et continuer sur la même lancée. Il faut se concentrer sur notre travail et aller de l'avant et surtout viser très haut.»
«Le match contre l'ESS n'est pas une finale»
Le drover kabyle a évoqué le prochain match de son équipe contre l'ESS et ne veut pas parler d'une finale entre les deux équipes. «L'ESS est une grande équipe qui n'est plus à présenter. Cette équipe vient tout doucement et a réussi à s'emparer de la seconde place sans faire trop de bruits. C'est un match comme les autres et nous allons le préparer comme il se doit. Nous n'allons pas changer nos habitudes et on aura le temps de mettre en place notre dispositif. C'est un virage important mais nullement une finale. Il y aura trois points importants en jeu et les joueurs en sont conscients.»
«Renouer avec la victoire en déplacement»
Le coach de la JSK mise beaucoup sur le duel contre Sétif afin de renouer avec la gagne en déplacement. Pour lui, ce sera l'occasion de mettre fin aux déboires de l'équipe lorsqu'elle évolue à l'extérieur. «Cela fait longtemps que la JSK n'a pas gagné en déplacement. C'est l'occasion de briser ce mur et renouer ainsi avec la victoire. C'est le moment de retrouver les belles performances en dehors de nos bases et mettre fin à nos déboires lorsqu'on évolue loin de Tizi-Ouzou. Il y a une réelle prise de conscience au sein du groupe et je suis optimiste et confiant quant à l'avenir de l'équipe.»
«Ce sera le scénario qui a précédé le match du CRB»
Zelfani évoque le déplacement à Sétif et donne quelques détails techniques liés à ce duel tant attendu. «Les jambes étaient lourdes face au CRB. Ce sera le même scénario qui a précédé ce match. On se retrouve devant les mêmes conditions et circonstances. Il faut tourner la page de l'USMBA et se concentrer pleinement sur le match contre l'ESS.»
«C'est un plaisir de retrouver El Kouki dans notre second pays»
A la fin de la conférence de presse, le Tunisien a lancé un message à son compatriote Nabil El Kouki. «Nabil est un très bon ami. Il accomplit un excellent travail avec Sétif et ne cesse de faire progresser l'équipe. Il a réussi d'excellents résultats depuis son arrivée et mérite amplement avec l'ESS cette deuxième place au classement. C'est un grand plaisir de le retrouver dans notre second pays», a conclu Yamen Zelfani.
--------------------------
Sera-t-il qualifié en tant que préparateur physique ?
Encore une fois, la JSK était privé de son entraineur lors de la précédente rencontre du championnat face à l'USMBA. Yamen Zelfani a pris place dans les gradins, comme de coutume, pour coacher son équipe et prodiguer ses consignes. Après la dernière sortie de la DTN de la FAF, le technicien tunisien ne pourra avoir de licence d'entraineur en chef qu'après le mois de juin prochain. En effet, Zelafni pourrait s'inscrire à la prochaine session de formation pour arracher la licence CAF « A ». En attendant la voie officielle, si bien sûr il poursuivra sa mission à Tizi-Ouzou pour la prochaine saison, le driver de la JSK pourrait s'asseoir sur le banc dès la prochaine rencontre du championnat contre l'ESS. La direction semble avoir un plan « B » qui permettra à Zelfani de mettre fin à ce casse-tête et accéder ainsi à la main courante sans le moindre souci. Les dirigeants kabyles comptent déposer le dossier du technicien au niveau de la DTN en tant que préparateur physique puisque ce poste est officiellement vacant au sein de l'équipe malgré la présence de Redolphe. Ce dernier ne rejoint jamais le banc des remplaçants et devrait ainsi céder son statut à Zelfani. Du coup, le coach de la JSK sera-t-il qualifié comme préparateur physique pour coacher son équipe lors des neuf matchs restants en championnat ?


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.