PLFC 2020: la hausse des prix des carburants réduira leur gaspillage    Le Président Tebboune affirme qu'il "fera face aux lobbies ciblant l'ANP par des campagnes désespérées"    Conseil de la Nation: adoption à l'unanimité du texte de loi de finances complémentaire 2020    Conseil de la nation: la préservation du caractère social de l'Etat dans le PLFC 2020 saluée    Le comité scientifique, seul "habilité à donner le feu vert pour la levée ou pas du confinement"    LUTTE CONTRE LE TERRORISME : Deux terroristes neutralisés en mai dernier    La famille Nezzar poursuivie pour évasion fiscale !    Chemseddine autorisé à revenir sur Ennahar TV    DOCUMENTAIRE DIFFUSEE PAR FRANCE 5 SUR LE HIRAK : Le RND dénonce une campagne tendancieuse    MOSTAGANEM : Le non-port du masque, une infraction pouvant être érigée en délit    LUTTE CONTRE LE COVID19 : La wilaya d'Oran interdit l'accès aux plages    AIN TEMOUCHENT : Deux filles membres d'un réseau de passeurs    LE PRESIDENT TEBBOUNE EN VISITE AU MDN : Le siège de l'état-major baptisé au nom de feu Gaid Salah    Ligue1 algérienne-USM Alger: Zeghdoud évasif sur son avenir    L'envoi de troupes de l'ANP en dehors des frontières ne remet pas en cause la doctrine de non ingérence de l'Algérie    «Tebboune s'est engagé à libérer Tabbou et Benlarbi»    Plan d'annexion en Cisjordanie: la Fédération internationale des syndicats condamne la démarche israélienne    La BM retire des cartes géographiques du Maroc incluant illégalement le Sahara occidental    L'Amérique brûle    Un webinaire interactif pour la région Mena    Réunion du Bureau Fédéral de la FAF : La reprise des activités liée à la levée du confinement    Milan AC (Italie) : L'Algérien Bennacer intransférable pour le futur entraîneur    L'Epreuve    L'infrangible lien…    Les remplaçants acceptent, les titulaires refusent    Les frais de transport des dépouilles à la charge de l'état    Mustapha Hamici, nouveau directeur général    Baadji Abou-El-Fadhl confiné chez lui    Le référendum constitutionnel fixé au 1er juillet    8 décès et 119 nouveaux cas en 24 heures    Les écoles privées rappelées à l'ordre    246 autorisations accordées en 2019    Le Zimbabwe convoque l'ambassadeur américain à Harare    Le journaliste Henri de Grandmaison tire sa révérence    "Je pense porter plainte pour manipulation"    De l'orientation sociale du savoir au contrôle de la société    Fresque murale vandalisée à Alger-Centre : «Abu rouleau» rentre dans l'art    Grèce : Plus de 11 000 réfugiés seront expulsés    Récits de Miel et de Sang, ou le voyage dans le temps    Allemagne: Quatrième passe décisive pour Bensebaïni    Football - Agents de joueurs: Entre affairisme et parfaite illégalité !    EHS Canastel: Vingt-deux enfants atteints du Covid-19 pris en charge    Ce que prépare le gouvernement...    Les amendements introduits    Boukadoum: Oeuvrer sans relâche à redonner à l'Algérie la place qui lui sied    Le premier document juridique en version amazighe dédié aux droits de l'enfance, publié    La mort au temps du corona    Les violentes manifestations se poursuivent    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





27ème conférence mondiale sur le gaz à Washington : Guitouni s'entretient avec des P-DG de groupes pétroliers américains
Publié dans Le Maghreb le 27 - 06 - 2018

Le ministre de l'Energie, Mustapha Guitouni, s'est entretenu à Washington avec les P-DG des compagnies pétrolières américaines Chevron et ExxonMobil, respectivement, Mike Wirth et Darren Woods, a indiqué mardi un communiqué du ministère. Les parties ont abordé les opportunités d'affaires et d'investissements dans le domaine des industries des hydrocarbures en Algérie.Cette rencontre s'est tenue en marge de la 27ème conférence mondiale sur le gaz qui se tient du 25 au 29 juin dans la capitale fédérale américaine.
Guitouni était accompagné du P-DG de Sonatrach, des présidents, respectivement, de l'Agence nationale pour la valorisation des ressources en hydrocarbures (Alnaft) et de l'Autorité de régulation des hydrocarbures (ARH) ainsi que de l'ambassadeur d'Algérie aux Etats-Unis.
Par ailleurs, le ministre a pris part lundi à un panel sur la géopolitique du gaz naturel, qui a réuni les P-DG des grandes compagnies énergétiques mondiales, de hauts représentants gouvernementaux, des membres du Congrès américain et de décideurs politiques.
Cette conférence mondiale sur le gaz est l'une des plus importantes réunions mondiales de l'industrie du gaz.
Conduite depuis 1931 par l'Union internationale du gaz (IGU), cette manifestation triennale vise à faire valoir l'industrie du gaz naturel tout en traitant des problématiques opportunes sur les questions stratégiques, commerciales et techniques auxquelles est confrontée toute la chaîne gazière.
Les perspectives des marchés gaziers au menu
Le développement et les perspectives des marchés gaziers seront au cœur d'une conférence mondiale à Washington, qui va réunir pendant quatre jours le gotha mondial du pétrole et du gaz.
La conférence mondiale sur le gaz (WGC 2018) revient pour une 27ème édition qui a débuté mardi dans la capitale américaine. C'est la première fois que ce rendez-vous triennal organisé depuis 1931 par l'Union internationale du gaz se tient dans un pays classé comme premier producteur et premier consommateur mondial de cette énergie.
La conférence devrait accueillir près de 12 000 participants, dont 650 conférenciers venant d'une centaine de pays dont l'Algérie, en inscrivant à son agenda 100 sessions thématiques qui seront animées par des dirigeants de grands groupes énergétiques, des chefs de départements ministériels et de représentants d'ONG.
L'Algérie participe à ce grand événement énergétique avec une délégation composée notamment du ministre de l'Energie, Mustapha Guitouni et du P-DG de Sonatrach Abdelmoumen Ould Kaddour.
Le patron de Sonatrach sera orateur principal d'un panel organisé autour du thème "accès à l'énergie durable dans les économies en développement".
De la reconfiguration des marchés gaziers jusqu'aux défis posés à l'industrie gazière en passant par les stratégies commerciales et les enjeux du GNL, les discussions s'annoncent riches autour de cette énergie qui commence à acquérir une place de plus en plus importante dans le mix énergétique mondial.
Le gaz naturel, une énergie propre, est devenu en quelques décennies un véritable levier pour la transition énergétique s'imposant comme une alternative au charbon. Ce développement essentiellement soutenu par la souplesse logistique du GNL qui a permis de relier les trois principaux marchés d'Asie, d'Europe et d'Amérique du Nord.
Les chiffres publiés à la veille de la conférence par l'industrie gazière américaine confirment cette tendance. Selon les mêmes prévisions la production du GNL est appelée à augmenter, alors que les majors tels que Royal Dutch Shell, BP et ExxonMobil s'apprêtent à augmenter leurs parts de production de gaz.
Pour BP, la part du gaz dans la production totale des hydrocarbures progressera à 60% en 2020 contre 40% en 2014. ExxonMobil, premier groupe pétrolier mondial, qui a enregistré durant les cinq dernières années les pires performances parmi les super-majors a fait du GNL l'élément central de sa stratégie de reconstitution d'actifs en amont.
" Nous entrevoyons que le marché se développe rapidement avec une demande gazière qui croît plus vite que la demande énergétique globale ", prévoit Steve Hill, vice-président en charge de la commercialisation du gaz chez Shell.
" Nous ne considérons pas les énergies renouvelables comme une menace pour le gaz ", soutient ce responsable, cité par l'agence Bloomberg.
Par ailleurs, le coup d'envoi de la conférence qui était donné mardi par le secrétaire américain à l'Energie, Rick Perry en présence de plusieurs responsables de l'administration américaine, marque l'intérêt grandissant que les Etats-Unis accordent au développement de cette énergie.
Le pays devenu tout récemment un net exportateur de gaz grâce au boom du schiste commence à conquérir des marchés en investissant des milliards de dollars pour construire des usines de liquéfaction et des terminaux gaziers.
Aux Etats-Unis, le gaz naturel a dopé notre économie, renforcé notre sécurité nationale et soutenu les énergies renouvelables ( ) Nous souhaitons étendre cette possibilité à travers le monde ", indique Dave McCurdy président d'American Gas Association, cité dans le communiqué diffusé jeudi par l'Union Internationale du Gaz
La session qui devrait évoquer plusieurs problématiques liées à la pauvreté énergétique et au financement de l'accès à l'énergie sera également animée par la sénatrice d'Alaska, Lisa Murkowski, la représentante spéciale du secrétaire général de l'ONU pour l'énergie durable, Rachel Kyte, et le directeur de Stanford Natural Gas Initiative, Mark Zoback.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.