La première déclaration de Soudani après sa signature à l'Olympiakos    17e manifestation des étudiants: La mort de Morsi renforce la conviction d'un Etat civil    SOLUTION CONSTITUTIONNELLE : Gaïd Salah présente les arguments de l'armée    L'ONM : « La période de transition instituée par l'article 102 a engendré un échec total »    AFFAIRE SOVAC : Ouyahia face à une nouvelle affaire de corruption    Le Conseil de la concurrence revendique une autonomie    «La corruption n'est pas un phénomène, c'est un système qu'il faudrait changer»    Ali Haddad écope de 6 mois de prison    Courrier des lecteurs    Serraj refuse tout dialogue avec Haftar    «Piratage de l'esprit»    Rien que la présidentielle...    Belmadi : "Il y a encore des choses à parfaire"    Cherif El-Ouazzani s'interroge ...    Salah Assad honoré pour l'ensemble de sa carrière à Doha    L'arrivée au Caire avancée de 24 heures    «Il est parti sans raison particulière»    Jean-Christophe Hourcade, nouveau préparateur physique    Nouvelles de l'Ouest    Trois candidats exclus pour fraude    102 élèves ont obtenu 10/10    Un candidat devant la justice    60 participants à Sidi M'hamed-Benaouda    Manifestation «Tlemcen, capitale de la culture islamique 2011» : Le chapiteau de tous les scandales    Le sujet de lettres arabes fait polémique    sortir ...sortir ...sortir ...    La judicieuse combinaison entre mémoire et histoire    Les deux faces d'un même dollar    Sant' Egidio bis?    Baccalauréat 2019 à Médéa : L'heure de vérité pour les 12 566 candidats    Une bonne nouvelle enregistrée lors du dernier entrainement des Verts à Doha    Une attitude pour le moins équivoque    Sa gestion sera confiée à une EPIC de wilaya: La plage artificielle des Genêts officiellement ouverte l'été prochain    DES DIPLOMES COMME ORNEMENT    Requête pour un réarmement moral de l'Algérie    Avionneur : Boeing veut réduire la portée et la durée de certains essais    Prévarication, concussion, corruption, dilapidation    Ecole supérieure d'infanterie de Cherchell : Sortie de neuf (9) nouvelles promotions d'officiers et de sous-officiers    Sénégal : Le "dialogue national" engagé, "nécessaire" ou "jeu de dupes"?    Après une pique à l'Iran : La Royal Navy a-t-elle déployé des troupes en mer d'Oman ?    Guerre commerciale : Tarifs douaniers, le "Guerre et Paix" de Donald Trump    Foire internationale d'Alger : Ouverture de la 52e édition ce mardi avec la participation de 15 pays    Seat algérie : main-d'oeuvre gratuite pour la première vidange    Rajoelina obtient la majorité absoluedes députés    Ali Haddad écope de 6 mois de prison ferme    Mohamed Morsi meurt pendant son procès    L'ex-P.-dg du CPA placé sous mandat de dépôt    130 millions DA pour l'aménagement de lazaouia de Sidi Cheikh    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La CIA désigne le pays menaçant le plus les USA et ce n'est pas la Russie
Publié dans Le Maghreb le 30 - 07 - 2018

Le gouvernement du Président chinois mène une guerre froide contre les Etats-Unis, selon le renseignement US. En recourant aux méthodes économiques et militaires, en utilisant les moyens légaux et illégaux, il cherche à affaiblir le rival tout en évitant une guerre. C'est ce qu'ont affirmé des hauts responsables des renseignements et du département d'Etat américain. Les Chinois considèrent le conflit avec les USA comme un conflit entre deux systèmes. Leur but final est le suivant: tout pays du monde dans la détermination de ses intérêts politiques doit se ranger du côté de la Chine, et non des USA. Cette déclaration a été faite pendant le forum d'Aspen (Colorado) par l'assistant du directeur de la CIA pour l'Asie de l'Est Michael Collins, écrit lundi le quotidien Nezavissimaïa gazeta.
Le rapporteur a rappelé que les idées de Xi Jinping sur le développement mondial ont été récemment fixées dans la Constitution de la Chine. En examinant ces postulats, le responsable a conclu que la menace chinoise était le plus grand de tous les défis auxquels sont actuellement confrontés les USA.
C'était également le ton d'autres hauts responsables américains, notamment du directeur du FBI Christopher Wray et du directeur du Renseignement national Dan Coats. Ils ont également pointé la Chine comme étant le principal danger pour les USA. "Du point de vue du contre-espionnage, la Chine nous lance le plus sérieux des défis. Tous les efforts de l'Etat sont dirigés dans ce sens. C'est l'espionnage économique et l'espionnage traditionnel; c'est des récolteurs d'information non traditionnels, ainsi que des agents traditionnels; ce sont des ressources humaines et des cyberressources."
Et selon Dan Coats, l'Etat chinois cherche à voler des secrets d'entreprise et des recherches scientifiques. C'est pourquoi les USA doivent décider ce qu'est la Chine - un véritable ennemi ou un concurrent légal. Dans quelle mesure les craintes des Américains sont-elles justifiées? Le chercheur de l'Institut de l'Extrême-Orient affilié à l'Académie des sciences de Russie, Alexandre Lomanov déclare: "La position chinoise à ce sujet peut être séparée en deux parties. Du point de vue des perspectives de développement économique, la Chine regarde dans l'avenir avec beaucoup de certitude. Dans dix ou quinze ans, la Chine devient la première économie du monde non seulement de par la parité du pouvoir d'achat, mais également de par le PIB calculé en devise." Et d'ajouter: "Il est évident que cela se reflétera sur la politique et les affaires militaires. Mais la Chine souligne constamment qu'il ne faut pas craindre son ascension. Elle ne suivra pas le chemin des puissances impérialistes aux XIXe et XXe siècles. La Chine ne pratiquera pas l'expansion territoriale en respectant les règles actuelles."
A cet égard, le politologue Graham Allison avertit que la Chine et l'Amérique pourraient tomber dans le piège de Thucydide. L'historien grec évoquant la guerre du Péloponnèse pensait que les guerres pouvaient commencer non pas à cause d'une menace réelle, mais par crainte face au renforcement de l'Etat voisin.
La Chine, écrit Graham Allison, doit persuader l'Amérique qu'elle n'est pas dangereuse. Et l'Amérique doit comprendre que la crainte de perdre l'influence mondiale ne doit pas engendrer le potentiel d'un conflit armé.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.