CS Constantine : La démission de Redjradj entérinée    483 nouveaux cas confirmés et 7 décès en Algérie    Covid-19/sétif: appel aux volontaires médecins et paramédicaux pour prêter main forte au staff médical en activité    Polsario: il est évident que l'UE ne reconnaît pas la marocanité du Sahara occidental    Boukadoum à Anadolu: Alger œuvre pour l'intégrité territoriale de la Libye    MESURES PREVENTIVES CONTRE LE COVID19 : Les walis impliqués dans les mécanismes d'application    TIZI OUZOU : Vers l'ouverture de deux nouveaux services Covid-19    TAMANRASSET : Un terroriste capturé à In M'guel    Le mandat présidentiel et le rôle de l'armée au centre de la contribution de Abdelaziz Rahabi au débat sur l'avant-projet de Constitution    Covid19-Prise en charge des patients: vers l'augmentation des capacités d'accueil des hôpitaux    Belhimer: les médias publics doivent se réorganiser "de manière profonde"    YEMEN: REQUIEM POUR UN PEUPLE    Le parlement vote une loi controversée sur les avocats en Turquie    Cap sur les mines    Encore un doublé de Benrahma    À qui profitent les blocages ?    Soutien des porteurs de projets: prochaine mise en place d'un Fonds de financement des start-up    Le FFS face au défi du rassemblement    La classe politique sort de sa léthargie    Le RCD s'en prend aux "philistins attitrés"    Raid policier avant des primaires de l'opposition    Démission du ministre de la Justice    Le Chabab défend le recrutement de Benmenni (CABBA)    Alerte aux pesticides périmés à Blad-Touahria    A la croisée des chemins, l'Otan aurait-elle «perdu le Nord» ?    Kafkaien    La nouvelle feuille de route    Deux nouveaux chefs pour la Sûreté de Aïn-Séfra et Mécheria    Un recrutement en catimini    Les nouveautés, en temps de pandémie    Hourof El Jenna, un spectacle de calligraphie arabe lumineuse    MO Béjaïa : Le club interdit de recrutement    Leur coût de production a pourtant baissé de 90% : Les énergies renouvelables, ces mal-aimées    Algérie Poste de la wilaya de Tipasa : Plus de 100 TPE installés à la mi-mai    Mouvement de contestation au Mali : Escalade à Bamako    Saison blanche au Sénégal et au Gabon    Kaci Hadjar, Moudjahid. Professeur en gynécologie-obstétrique décédé le 13 juillet 2019 : Le professeur qui rajoutait de la vie aux années    Edward Saïd, une pensée de l'exil    Zabor ou les psaumes : langage et liberté    FIFA - Coronavirus: Amendement du code de l'éthique    Victimes de plus en plus d'agressions: Les gardes forestiers réclament des armes    Covid-19: L'Aïd de toutes les incertitudes    Le SNAPO et l'association des consommateurs exigent plus: Les publicités «mensongères» des compléments alimentaires interdites    ASILE DE FOUS    Taisez-vous Marine Le Pen !    Tlemcen : Les grottes de Mghanine attirent des visiteurs en pleine crise sanitaire    Tebboune préside aujourd'hui un Conseil des ministres    TLS Contact Algérieréaménage ses RDV- visas    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Domaine gazier : Signature de deux accords entre Sonatrach et ENI
Publié dans Le Maghreb le 19 - 05 - 2019

Le groupe algérien Sonatrach et l'italien ENI ont signé jeudi à Alger deux accords portant respectivement sur le renouvellement du contrat de vente/achat de gaz naturel à long terme destiné au marché italien, et sur les nouvelles conditions pour la poursuite du partenariat relatif à l'exploitation du système de transport TMPC.
Les deux accords ont été signés par le P-DG de Sonatrach, Rachid Hachichi et par l'administrateur délégué de ENI, Claudio Descalzi, au siège du groupe Sonatrach.
A travers ces deux accords, qui s'inscrivent dans le cadre de la mise en œuvre du Mémorandum d'accord signé le 25 avril 2019 à Alger entre la compagnie nationale des hydrocarbures, Sonatrach et le groupe italien, ENI, les deux parties confirment leur volonté respective de poursuivre leur coopération et partenariat de long terme.
Cette coopération comprend le domaine de l'exploitation des hydrocarbures, et particulièrement, de renouveler le contrat de vente/achat de gaz naturel destiné au marché italien et l'accord de partenariat de transport de gaz naturel par l'intermédiaire du gazoduc Algérie-Tunisie-Italie au-delà 1er octobre 2019.
Ainsi, Sonatrach et ENI avaient conclu un accord pour prolonger de 10 ans la durée du contrat de vente et d'achat de gaz naturel signé en 1977.
Cet accord permettra à Sonatrach de consolider sa position sur le marché italien et de demeurer l'un des principaux fournisseurs de gaz naturel de ce marché.
Il lui permet également de renforcer sa relation historique avec l'un de ses principaux clients et acteur majeur de la scène énergétique mondiale.

Plus de 614 Mds m3 de gaz algérien livrés à l'Italie depuis 1983
Un total de 614,7 milliards m3 de gaz algérien a été livré à l'Italie, depuis l'entrée en service du gazoduc "Enrico Mattei", en 1983, a indiqué jeudi à Alger le vice-président des activités de commercialisation de Sonatrach, Ahmed El-Hachemi Mazighi.
S'exprimant en marge de la signature de deux accords entre Sonatrach et l'italien ENI, M. Mazighi a estimé que l'accord relatif au renouvellement du contrat de vente/achat de gaz naturel, à long terme, destiné au marché italien constitue "un nouveau grand jour" dans l'histoire de la coopération algéro-italienne dans le domaine énergétique.
"Cet accord est d'une grande importance puisqu'il permettra à Sonatrach de consolider ses relations avec le partenaire ENI et également de maintenir sa position historique sur le marché italien de gaz", a-t-il ajouté.
Ce contrat permettra aussi à Sonatrach "d'ouvrir la voie à des négociations avec de nouveaux partenaires en Italie", a-t-il avancé.
De son côté, le P-DG de Sonatrach, Rachid Hachichi a exprimé sa satisfaction quant à la signature de l'accord permettant de prolonger de 10 ans la durée du contrat de vente et d'achat de gaz naturel signé 1977.
Ce contrat témoigne d'une relation profonde et historique entre les deux parties, a soutenu M. Hachichi. Il a dans ce sens affirmé "pour Sonatrach, le groupe énergétique italien ENI est un partenaire stratégique et très important , et je pense que pour ENI , Sonatrach est un fournisseur fiable et crédible. Nous travaillions bien ensemble et nous devons continuer à travailler ensemble", a- t-il souligné.
"Nous sommes soulagés parce que le contrat de base devrait arriver à terme le 31 septembre 2019. il s'agit d'une nouvelle vie pour ce contrat et nous continuons à fournir du gaz à l'Italie à travers ENI", a-t-il encore dit.
Pour sa part, l'administrateur délégué de ENI, Claudio Descalzi a mis en exergue l'importance des relations liant Sonatrach et son groupe, caractérisées par "des échanges très clairs", ajoutant que ce contrat est "très important" pour l' Italie.
"Nous sommes en train de travailler avec beaucoup de transparence et de collaboration et d'échanges, notamment techniques, avec le groupe Sonatrach", a-t-il assuré.
Pour rappel, l'Italie est considérée comme l'une des principales destinations du gaz naturel algérien grâce au gazoduc "Trans-mediterranean pipeline", appelé également gazoduc Enrico Mattei, fruit du partenariat conclu en 1977, entre le groupe algérien Sonatrach et l'italien ENI.
En juillet 2018, les deux groupes ont convenu d'entreprendre une négociation commerciale avec l'objectif d'évaluer la prorogation de la fourniture du gaz au-delà de l'échéance contractuelle en 2019, dans le cadre du renforcement de leur coopération et partenariat.
Après le règlement de leurs litiges en 2017, les relations entre Sonatrach et ENI se sont renforcées avec la signature de plusieurs projets en Algérie dans les domaines de la recherche et de l'exploitation, de l'exploration offshore, des énergies renouvelables et de la pétrochimie.

Le gaz algérien représente près de 15% du gaz importé par l'Italie
Le gaz naturel algérien qui sera exporté vers le marché italien, en vertu de l'accord signé jeudi à Alger entre le groupe algérien Sonatrach et l'italien ENI, représente près de 15% du gaz importé par l'Italie, a indiqué le groupe italien dans un communiqué. L'accord signé couvre près de 15% du gaz importé par l'Italie, ajoute la même source.
Selon le groupe italien, "ces accords s'inscrivent dans le cadre d'un partenariat sur l'approvisionnement et le transport de gaz qui a été établi il y a plus de 40 ans et qui englobe d'importants projets de gazoduc et plusieurs décennies d'approvisionnement réussi de l'Italie".
L'administrateur délégué de ENI, Claudio Descalzi, cité dans le communiqué, "s'est dit heureux par le renouvellement du contrat d'approvisionnement en gaz et le niveau du partenariat stratégique avec Sonatrach, qui s'étend aux différents secteurs de l'exploration et de la production à la commercialisation et au transport du gaz, en passant par les énergies renouvelables".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.