Ressources en eau: la nouvelle loi relative à l'eau fin prête    L'ambassadeur sahraoui en Algérie salue le soutien de l'Algérie à la cause sahraouie    Prix Katara pour le roman et l'art plastique: des plasticiens algériens primés    Le procès Tliba reporté au 2 septembre    La colère de Tebboune    Ali Haddad transféré vers la prison de Tazoult    Hamel condamné à douze ans de prison sur fond d'un nouveau scandale    TP: nouveaux projets d'investissement sur la base de la rentabilité et de l'éfficacité    La drôle de démarche d'un syndicat    Quand la sardine prend des ailes    Rénover et démystifier le "contrôle" pour optimiser la gestion locale    Hausse de la production à Chlef    La défense fait appel    Nouvelle mobilisation de milliers de personnes contre le Président Keïta    Le Président visé par une enquête pour financement illégal de campagne    Windhoek rejette l'offre de réparations allemande    Suspension du traité d'extradition avec Paris et Berlin    Kamala Harris comme colistière de Joe Biden    Nouvelle agression militaire israélienne contre Gaza    L'Algérie parmi les premiers pays à avoir dépêché une délégation médicale et des aides au Liban    Vers l'annulation de la Coupe d'Algérie    Nassim Saâdaoui quitte la prison d'El-Harrach    L'expérience au service de la JSK    À quand la reprise ?    La direction tente de rassurer les supporters    Sit-in des supporters pour demander une entreprise nationale    "Retour au confinement si besoin"    14 nouveaux départs de feu déclarés    Vers le report de la rentrée    Un baccalauréat des plus atypiques des révisions chamboulées    La traque d'un "sulfureux" général    Bougie n'a pas illuminé cet été    "Une réelle réflexion doit être engagée sur l'avenir de la culture et des arts"    Le corona met la vie culturelle en berne    Journées nationales du costume algérien sous le thème «Mon costume, ma mémoire, ma culture»    Des Algériens parmi les auteurs les plus attendus    L'esprit joyeux et la sincérité de «Aâmmi Bachir», les secrets de sa notoriété    Réouverture des plages et reprise des activités hôtelières : Le ministère du Tourisme adopte un protocole sanitaire    A partir de samedi : Réouverture de 429 mosquées    Dr Fawzi Derrar. Virologue et directeur général de l'Institut Pasteur d'Algérie (IPA) : «Il me paraît peu probable d'avoir un vaccin avant la fin de l'année»    Ligue des champions d'Europe: Sur fond d'opposition de styles    Presse: Il faut crever l'abcès !    Skikda - Programme AADL 2 : les souscripteurs protestent    L'apolitique supplante le politique ?    El-Bayadh: Le nouveau procureur général installé    L'instit, l'obole et la révolution    495 nouveaux cas et 11 décès    JS Kabylie : Becheker, Aguieb et Hadouche en renfort    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





En marge de l'installation de la nouvelle présidente du Conseil d'Etat : Zeghmati s'attaque à la corruption dans l'administration
Publié dans Le Maghreb le 19 - 08 - 2019

Ce dimanche Belkacem Zeghmati, garde des Sceaux, ministre de la Justice, n'a pas pris de gants pour déclarer publiquement que: " La corruption a terni l'image de l'administration publique. Elle a également nui à la réputation de ses employés ", a-t-il affirmé lors d'une allocution prononcée en marge de l'installation de la nouvelle présidente du Conseil d'Etat.

Pour le ministre, la justice dans notre pays est à la croisée des chemins. Attendue par tout le monde, elle doit, donc, restaurer la crédibilité de l'Etat, mais aussi restituer les droits bafoués des citoyens, selon ses explications.
Dans ce contexte, l'ancien procureur général près la Cour d'Alger a fait savoir que le but des derniers mouvements, ayant touché que ce soit le Conseil d'Etat ou les parquets, visait à améliorer et faire évoluer le travail judiciaire.
Enfin, il a appelé à lutter contre la criminalité et la corruption en appliquant strictement la loi.
Le garde des Sceaux, a signalé le degré de corruption qui a touché l'administration algérienne, appelant le Conseil d''Etat à faire face à ce phénomène.
" Dans le secteur de la lutte contre la corruption, il est devenu impossible d'ignorer ce qui se passe dans notre administration qui n'est pas épargner par la propagation de ce phénomène qui a souillé l'image de l'administration algérienne et de ses fonctionnaires " a indiqué le garde des Sceaux, ce dimanche à l'occasion de l'installation de Farida Benyahia comme présidente du Conseil d'Etat. Ce phénomène a " réduit de son rendement et il a détruit la confiance du citoyen, qu'il a boudée et qui doute dans tous les documents et les décisions qu'ils lui sont rendus, même si ils sont en sa faveur " a-t-il ajouté. Cette situation est liée selon le ministre, aux conséquences de ce phénomène dangereux qui nuit fortement à l'administration ". Le garde des Sceaux a indiqué que " chaque jour, les organes d'information sur une rapine organisée contre les moyens de l'Etat, montrant ainsi que la corruption ne se limite pas seulement au transfert d'argent public par le moyen des passe-droits, le détournement , l'enrichissement illicite, mais s'est étendue pour porter atteinte aux bien publics, à la faveur de décisions arbitraires, prises par l'Administration, avec la complicité des hauts responsables et des fonctionnaires ". Pour remédier à cette situation, Zeghmati a souligné "l'importance du rôle de la justice administrative dans la lutte contre la corruption par l'application rigoureuse de la loi n'est plus à démontrer". Le garde des Sceaux a appelé le Conseil d'Etat " à lutter contre ce phénomène et ce qui a engendré comme détournement et dilapidation des deniers publics avec ruse et des décisions non conformes à la loi ". De ce fait, il a souligné que " le Conseil d'Etat est appelé aussi à étudier ces décisions et s'assurer de leur non-conformité avec la loi et avec neutralité, dans l'objectif de récupérer tous les deniers publics détournés, ou dilapidés". " C'est ce qu'attend tout Algérien en ces moments " a-t-il ajouté.
Selon Belkacem Zeghmati, " la justice est actuellement dans la croisée des chemins, elle est sous les projecteurs des autorités et du peuple ". De ce fait, " beaucoup est attendu de la justice pour récupérer le charisme de l'Etat et l'instauration des droits du citoyen, elle est appelée plus que jamais à faire son travail notamment en ce qui concerne de lutter contre le crime surtout la corruption qui doit être combattue par l'application correcte et complète de la loi d'une part ainsi que de garantir le charisme de l'Etat en imposant la loi par l'instauration de la justice et l'égalité, d'autre part" a insisté le garde des Sceaux.

… Installation du nouveau président de la Cour d'Adrar
Le nouveau président de la Cour d'Adrar, Benyamina Menouar, a été installé dimanche dans son poste en remplacement de Maârouf Tayeb nommé président de la Cour de Mostaganem dans le cadre du mouvement dans le corps de la magistrature procédé récemment par le chef de l'Etat Abdelkader Bensalah. La cérémonie d'installation, qui s'est déroulée au siège de la Cour d'Adrar, a été présidée par le procureur général près la Cour suprême, Abderrahim Madjid, en qualité de représentant du ministre de la Justice, garde des Sceaux, en présence des autorités locales civiles et militaires de la wilaya, de parlementaires et de citoyens. Au cours de cette cérémonie, le procureur général près la Cour suprême a passé en revue le parcours du nouveau président de la Cour d'Adrar, tout en rappelant des directives du ministre de la Justice, garde des Sceaux visant à assurer l'indépendance de la justice pour faire face aux défis actuels, notamment dans la lutte contre la corruption et le jugement des corrompus.

… Installation du nouveau président de la Cour et du procureur général de Tlemcen
Le premier président de la Cour suprême Tabi Abderrachid a procédé dimanche à l'installation du nouveau président de la Cour et du procureur général de Tlemcen en l'occurrence Boukhoursa Youcef et Bensalah Ali en remplacement de Benahmed Lakhdar et Bey Benali appelés à d'autres fonctions. Au cours de la cérémonie d'installation qui s'est déroulée à la cour de Tlemcen en présence des autorités locales civiles et militaires de la wilaya de Tlemcen , le premier président de la cour suprême a souligné que ces nouvelles nominations "s'inscrivent dans le cadre d'un mouvement décidé par le chef de l'Etat afin de donner au secteur de la justice une nouvelle dynamique qui réponde aux exigences de cette mission sensible notamment durant cette période".
Le représentant du ministre de la Justice, garde des Sceaux a, entre autres, indiqué que les deux nouveaux responsables qui ont occupé divers postes dans le secteur de la justice ont "brillé par leur compétence et par leur sérieux dans l'accomplissement de leurs taches", ajoutant que "la lutte contre la corruption et la récupération des fonds détournés figurent parmi les priorités du mouvement opéré dans le secteur de la justice". Ce mouvement, a-t-il conclu, vise également à "réinstaurer la confiance entre la justice et la société et permettre à ce secteur sensible de se moderniser pour jouer pleinement son rôle".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.