Le Président Tebboune : si le peuple veut le changement, il est temps de l'opérer    La défense arrache difficilement un second renvoi    Un terroriste abattu et un pistolet mitrailleur récupéré à Jijel    Le timing se précise    Ighil prolonge d'une année    Un attaquant étranger pour boucler le recrutement    Timide reprise des cours    La colère des transporteurs    L'icone du malouf Hamdi Bennani n'est plus    Boukadoum retourne à Bamako    La production pétrolière reprend sur plusieurs sites en Libye    La répression israélienne s'intensifie    La faute de goût de Nasser    Madrid se prépare à restreindre la liberté de mouvement    Le plan de relance en quête de mode d'emploi et de moyens : Entre les urgences de l'heure et les défis de la transformation économique    La pénurie de liquidités en Algérie : Un défi macroéconomique qui requiert un plan global et cohérent de mesures    Boukaroum exclu de l'AG    La fille des Aurès    Les non-dits    La science du projecteur expliquée aux daltoniens que nous sommes !    Les citoyens interpellent le wali    Entre enthousiasme et appréhensions    19 harraga arrêtés au large d'Arzew    Le Sébaou, un fleuve spolié    Les femmes en force à Jijel    Un espace de coworking ouvre ses portes à Tizi Ouzou    Mention spéciale pour l'Algérien Ali Mehaoudi    Les zaouias, l'autre obstacle qui freine l'épanouissement du peuple algérien    Parution du livre Béjaïa, terre de lumières de Rachik Bouanani    Un projet de musée dédié au costume traditionnel    USM Bel Abbès : Le club de la Mekerra peine à garder ses cadres    L'Algérie ne renoncera point à la récupération des restes mortuaires de ses résistants    Les comportements-barrières d'antan    Ils revendiquent la régularisation de leur situation professionnelle: Sit-in des travailleurs du pré-emploi devant la wilaya    Conseil des ministres: Feu vert pour l'exploitation artisanale des gisements d'Or    ASO Chlef: Un effectif à reconstruire    Crise sanitaire: Les offres d'emploi en forte baisse    Pour le lancement des travaux du réservoir d'eau: Les habitants des cités AADL Ain El-Beida interpellent le wali    Chlef: La nouvelle présidente du tribunal administratif installée    Tebboune rencontre des responsables de médias: Internet, rentrée scolaire, liberté d'expression…    ECORCHURE    DEPECHE PAR LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE : Sabri Boukadoum entame une visite de travail à Bamako    Vers la révision de la loi sur la Monnaie et le Crédit et la prise en charge des risques de change    Président Tebboune: "Il n'existe aucune restriction à la liberté de la presse en Algérie"    Rosthom Fadhli, nouveau gouverneur de la Banque d'Algérie    203 nouveaux cas, près de 50.000 au total    L'Arabie saoudite va-t-elle suivre ?    BRAVADE AVEUGLE    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Bourses: Les places mondiales prudentes en attendant la Fed
Publié dans Le Maghreb le 19 - 09 - 2019

Les Bourses européennes ont terminé mardi en ordre dispersé avec des variations modestes, un climat de prudence s'installant sur les marchés à la veille du verdict de la Réserve fédérale, qui devrait annoncer mercredi qu'elle baisse ses taux dans un environnement troublé par les craintes de récession sur fond de conflit commercial entre les Etats-Unis et la Chine.

Les cours du pétrole sont repartis fortement à la baisse mais n'effacent qu'une partie des gains spectaculaires enregistrés lundi dans la foulée des attaques de samedi contre des installations du géant saoudien Aramco. À Paris, le CAC 40 a pris 0,24% à 5.615,51 points. Le Footsie britannique a cédé 0,04% et le Dax allemand a reculé de 0,06%. L'indice EuroStoxx 50 a grappillé 0,08%, le FTSEurofirst 300 a terminé quasiment inchangé (-0,01%) et le Stoxx 600 a perdu 0,05%. La volatilité implicite sur les indices actions, très forte lundi avec notamment un bond de près de 11% de celle rattachée à l'EuroStoxx 50, est nettement retombée des deux côtés de l'Atlantique. En Europe comme aux Etats-Unis, les investisseurs retiennent leur souffle avant la Fed, qui devrait annoncer mercredi à 18h00 GMT qu'elle baisse à nouveau ses taux d'intérêt, vraisemblablement d'un quart de point, comme elle l'avait fait en juillet, pour la première fois depuis la crise financière. La journée de mercredi était dominée par les annonces de la Fed, avec le communiqué de politique monétaire à 18h00 GMT, suivi 30 minutes plus tard par la conférence de presse du président de l'institution, Jerome Powell. "Il n'y a pas eu de panique après les événements du week-end", commente Peter Cardillo, économiste de marché pour Spartan Capital Securities. "Je pense que la Fed restera sur une baisse de taux d'un quart de point de pourcentage, même après les attaques en Arabie saoudite."

Valeurs
En Bourse en Europe, la rotation vers les compartiments défensifs se confirme avec la progression de l'alimentation (+1,03%), de la santé (+0,74%) et des services aux collectivités (+1,11%). A Paris, les plus fortes hausses du CAC sont pour Pernod Ricard (+2,53%) et Engie (+2,46%). Les secteurs cycliques comme les ressources de base (-1,69%), l'automobile (-1,21%) et les banques (-2,03%) ont en revanche fortement reculé. La plus forte baisse du CAC est pour TechnipFMC, qui a perdu 6,14% avec le reflux des cours du pétrole. A la baisse également, le géant allemand du commerce en ligne Zalando a chuté de 9,83% après l'annonce de la vente de 13,13 millions d'actions par son actionnaire suédois Kinnevik.

Wall Street finit en hausse
Wall Street a terminé en hausse mardi alors que s'estompe la menace qu'avait fait peser sur le marché du pétrole les attaques le week-end dernier contre des sites de production saoudiens.
Les investisseurs se tournent désormais vers la Fed, une baisse des taux d'intérêt américains étant largement anticipée mercredi. L'indice Dow Jones a terminé en hausse de 33,98 points, soit 0,13%, à 27.110,80 points, le S&P 500, à plus large base, 7,74 points, soit 0,25%, à 3.005,70, soit à moins de 1% de son record de clôture du 26 juillet dernier. L'indice composite Nasdaq grignote pour sa part 32,47 points, soit 0,4%, à 8.186,01 points.
Les investisseurs ont été notamment rassurés par les déclarations du président américain Donald Trump assurant qu'il ne voulait pas la guerre ainsi que par celles du ministre de l'Energie saoudien sur la restauration des niveaux de production du Royaume..
"La plupart des gens pensaient qu'il faudrait des mois avant un retour à la normale de la production et il semble qu'il s'agisse en fait seulement de quelques semaines", observe Keith Buchanan, gérant chez GLOBALT Investments à Atlanta.
L'indice S&P de l'énergie a ainsi reculé de 1,5% après avoir enregistré lundi sa plus forte progression depuis janvier en une seule séance.
Les valeurs dites défensives comme celles des produits de consommation courante, des services collectifs ou encore de l'immobilier figurent parmi les plus fortes progressions des 11 grands indices sectoriels du S&P.
La réserve fédérale américaine achève mercredi sa réunion de politique monétaire et une baisse d'un quart de point de ses taux directeurs, la deuxième cette année, est largement anticipée.

Taux & Changes
Sur le marché obligataire européen, le Bund à 10 ans s'est stabilisé autour de -0,475%. Son équivalent américain perdant en revanche alors encore quatre points de base, à 1,803%.
Sur le marché des devises, le dollar perd 0,39% face à un panier de devises de référence et cède pas mal de terrain face à l'euro, qui remonte autour de 1,1070 (+0,65%).


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.