Installation des nouveaux président et procureur général à la Cour de justice d'El-Bayadh    Foot: les clubs contestataires de la LNFA et de la LIRF introduisent des recours    Le procès de Baha Eddine Tliba reporté    ECOLE SUPERIEURE DE LA GN DE ZERALDA : Sortie de la 07ème promotion d'officiers    Belkecir risque le peloton d'exécution    Affaire de l'enregistrement sonore: liberté provisoire pour Nassim Saâdaoui    LUTTE CONTRE LA COVID-19 : Benbouzid et l'ambassadeur russe évoquent le vaccin    Installation du nouveau président de la Cour de justice de Constantine    495 nouveaux cas confirmés et 11 décès en Algérie    En attendant l'ouverture des plages, les estivants envahissent la Corniche oranaise    Les habitants de Jijel redécouvrent la splendeur de la nature loin des plages    REOUVERTURE GRADUELLE DES PLAGES : Toutes les conditions sont réunies à Mostaganem    Lutte contre le Covid-19: Tebboune loue les efforts de certains walis    COMMUNIQUE/ DENONCIATION. Solidaires avec Khaled Drareni et les détenus du Hirak.    10 millions de ventes pour RAV4    «Le dépôt en ligne des comptes sociaux sera obligatoire»    Pléthore de modèles d'ici 2022    Pas de folie pour le recrutement !    Medaouar sollicite Zetchi pour l'attribution d'une prime au CRB et à l'OM    Ahmed Belhadj sollicité pour la présidence    L'ONG Acted suspend temporairement ses activités au Niger    Le DTP de Tébessa en détention préventive    Les dirigeants libanais étaient prévenus des dangers    "Nous avons été impressionnés par le pacifisme du Hirak"    Retour sur un savoir-faire ancestral    Un legs patrimonial et culturel à ressusciter    "Aâssab oua aoutar" en deuil    Maroc : Manifeste d'artistes contre la «répression» et la «diffamation»    Direction de la pêche de la wilaya : Réouverture aujourd'hui de la poissonnerie du port    Importation de véhicules neufs : Le cahier des charges, les incohérences d'une démarche    Entretien par visioconférence du ministre du Tourisme avec l'ambassadeur émirati à Alger    Procès de l'ex-chef de la DGSN : L'ex-chef d'état-major au 2e CRGN d'Oran, le colonel Allal Taifour répond à Abdelghani Hamel    Ténès : Quel sort pour la station d'épuration des eaux usées ?    Litiges territoriaux entre la Grèce et la Turquie : La Grèce appelle à un sommet d'urgence de l'Union européenne    Championnat féminin : La JF Khroub déclarée championne    Gouvernement de compétences indépendantes ou des législatives anticipées : Les partis politiques dos au mur en Tunisie    Ancien maire de Souk Ahras, moudjahid et fervent défenseur des couches défavorisées : Hemana Boulaâres tire sa révérence    Hommage à Abderrahmane Rebah    Les opérateurs économiques tenus de déclarer leurs dépôts avant fin août    Ligue des champions d'Europe: Pour qui sonnera le glas ?    Polémique autour d'une agence naissante    Aéroport d'Es-Senia: Quarante smartphones saisis    Football - Nationale 2: Une composante très discutable    Plaidoyer pour une révision des textes de loi: 1.537 incendies de forêts en deux mois    Du comment lire l'avenir dans la paume de sa main !    Tiaret: Réinhumation des restes de quatre chouhada    La doyenne de la wilaya n'est plus    Les souscripteurs invités à finaliser les démarches administratives et financière    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le coup d'envoi donné à Rouiba
Baccalauréat 2019
Publié dans Le Midi Libre le 17 - 06 - 2019

Les épreuves du baccalauréat, session 2019, ont débuté hier dimanche à 8hà travers le territoire national
Les épreuves du baccalauréat, session 2019, ont débuté hier dimanche à 8hà travers le territoire national
Le ministre de l'Education nationale, Abdelhakim Belabed, a donné le coup d'envoi officiel de l'examen à partir du lycée Saïd-Cheguar de Rouiba. L'heure devérité a ainsi sonné pour plus de 674.000candidats au baccalauréat, repartis sur les2.339 centres d'examen à travers le territoirenational. L'annonce des résultats estprévue pour le 1er juillet prochain.Assistant à l'ouverture des plis del'épreuve de langue arabe de la filière lettreset langues étrangères, le ministère aassuré que tous "les moyens nécessaires pour garantir le bon déroulement et surtoutassurer la crédibilité de l'examen, ont été prises", a-t-il affirmé. Sur le plan pédagogique,la ministre de l'Education nationalea indiqué que les "mesures prises lors desprécédentes sessions seront reconduitescette année:
-possibilité de choisir entredeux sujets dans chaque matière et octroi de 30 minutes supplémentaires à la fin dutemps légal imparti pour chaque épreuve".Quant au volet sécuritaire, le ministre asouligné que "des mesures nécessaires ontété prises pour sécuriser l'opération à travers un protocole extrêmement long et très pointu qui sera mis en oeuvre au niveaulocal avec la contribution des services de sécurité". Il a annoncé, à ce propos, qu'ilappliquera les mêmes mesures prises lorsdes sessions précédentes. Parmi lesmesures visant à sécuriser le déroulementde l'examen figurent l'interdiction des téléphonesportables, des outils numériques,des écouteurs, des antisèches, etc. Pour réussir donc cet examen les pouvoirspublics n'ont rien laissé au hasard. Outre le personnel du secteur de l'Education, il en est de même pour les éléments des différents corps de sécurité. La DGSN et la GN ont élaboré un plan de sécurité spécial pour l'examen en mobilisant les moyenshumains et matériels pour le bon déroulementdes épreuves.
Un plan portant la mobilisation de milliers d'agents de différents grades. Ce plan prévoit la sécurisationdes centres d'examen à travers le territoirede compétence de la Sûreté nationale au niveau des wilayas du pays, les centresde collecte, ceux de correction, sans oublier les centres d'impression et ceux de conservation des copies. Par ailleurs, tousles dispositifs de prévention ont été mis en place pour faciliter la circulation à proximitédes centres d'examen et assurer la sécurité des candidats à travers des pointsde contrôle fixes et d'autres, mobiles, envue de mise en place de toutes les conditions réunies pour le bon déroulement desépreuves du baccalauréat à travers le territoirenational. I. A.
Les sujets acheminés par des moyens militaires
Le ministère de la Défense a confirmé hier son implication tout comme lors des années précédentes dans le processus de"sécurisation" des épreuves du baccalauréat2019, annonçant avoir mis en place "unensemble de dispositions logistiques ettechnico-organisationnelles à l'effet de réunirles conditions favorables à la préparation,au déroulement et au suivi desépreuves du Baccalauréat sur l'ensemble duterritoire national". "Une série d'actions,en coordination avec les différents organesnationaux a permis d'arrêter un pland'action regroupant les aspects inhérents àl'acheminement, par les moyens aériensmilitaires, des sujets des examens vers lescentres concernés et des réponses des candidatsvers les centres de correction, à traversune escorte sécuritaire qui sera assuréepar les services compétents du ministère dela Défense nationale", indique le MDNdans un communiqué diffusé ce dimanche.
"La mise en place des moyens techniquesappropriés a permis d'assurer la sécurisationtechnique de ces examens etl'affectation d'une ressource humaine qualifiéeen vue de faire face à d'éventuellestentatives de diffusion et fuite des sujets",précise en outre le ministère, ajoutant que"ces mesures seront maintenues duranttoute la période du déroulement et de lacorrection des examens du Baccalauréat
Le ministre de l'Education nationale, Abdelhakim Belabed, a donné le coup d'envoi officiel de l'examen à partir du lycée Saïd-Cheguar de Rouiba. L'heure devérité a ainsi sonné pour plus de 674.000candidats au baccalauréat, repartis sur les2.339 centres d'examen à travers le territoirenational. L'annonce des résultats estprévue pour le 1er juillet prochain.Assistant à l'ouverture des plis del'épreuve de langue arabe de la filière lettreset langues étrangères, le ministère aassuré que tous "les moyens nécessaires pour garantir le bon déroulement et surtoutassurer la crédibilité de l'examen, ont été prises", a-t-il affirmé. Sur le plan pédagogique,la ministre de l'Education nationalea indiqué que les "mesures prises lors desprécédentes sessions seront reconduitescette année:
-possibilité de choisir entredeux sujets dans chaque matière et octroi de 30 minutes supplémentaires à la fin dutemps légal imparti pour chaque épreuve".Quant au volet sécuritaire, le ministre asouligné que "des mesures nécessaires ontété prises pour sécuriser l'opération à travers un protocole extrêmement long et très pointu qui sera mis en oeuvre au niveaulocal avec la contribution des services de sécurité". Il a annoncé, à ce propos, qu'ilappliquera les mêmes mesures prises lorsdes sessions précédentes. Parmi lesmesures visant à sécuriser le déroulementde l'examen figurent l'interdiction des téléphonesportables, des outils numériques,des écouteurs, des antisèches, etc. Pour réussir donc cet examen les pouvoirspublics n'ont rien laissé au hasard. Outre le personnel du secteur de l'Education, il en est de même pour les éléments des différents corps de sécurité. La DGSN et la GN ont élaboré un plan de sécurité spécial pour l'examen en mobilisant les moyenshumains et matériels pour le bon déroulementdes épreuves.
Un plan portant la mobilisation de milliers d'agents de différents grades. Ce plan prévoit la sécurisationdes centres d'examen à travers le territoirede compétence de la Sûreté nationale au niveau des wilayas du pays, les centresde collecte, ceux de correction, sans oublier les centres d'impression et ceux de conservation des copies. Par ailleurs, tousles dispositifs de prévention ont été mis en place pour faciliter la circulation à proximitédes centres d'examen et assurer la sécurité des candidats à travers des pointsde contrôle fixes et d'autres, mobiles, envue de mise en place de toutes les conditions réunies pour le bon déroulement desépreuves du baccalauréat à travers le territoirenational. I. A.
Les sujets acheminés par des moyens militaires
Le ministère de la Défense a confirmé hier son implication tout comme lors des années précédentes dans le processus de"sécurisation" des épreuves du baccalauréat2019, annonçant avoir mis en place "unensemble de dispositions logistiques ettechnico-organisationnelles à l'effet de réunirles conditions favorables à la préparation,au déroulement et au suivi desépreuves du Baccalauréat sur l'ensemble duterritoire national". "Une série d'actions,en coordination avec les différents organesnationaux a permis d'arrêter un pland'action regroupant les aspects inhérents àl'acheminement, par les moyens aériensmilitaires, des sujets des examens vers lescentres concernés et des réponses des candidatsvers les centres de correction, à traversune escorte sécuritaire qui sera assuréepar les services compétents du ministère dela Défense nationale", indique le MDNdans un communiqué diffusé ce dimanche.
"La mise en place des moyens techniquesappropriés a permis d'assurer la sécurisationtechnique de ces examens etl'affectation d'une ressource humaine qualifiéeen vue de faire face à d'éventuellestentatives de diffusion et fuite des sujets",précise en outre le ministère, ajoutant que"ces mesures seront maintenues duranttoute la période du déroulement et de lacorrection des examens du Baccalauréat


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.