«Le dialogue doit prendre en considération les craintes légitimes de l'opposition»    Plus de 82 % des citoyens satisfaits des services de police    Omari insiste sur l'accompagnement des projets agricoles    Les modalités de fonctionnement d'un compte d'affectation spéciale fixées au JO    Rentrée sociale et balance des paiements au menu    Signature d'une convention entre le secteur des forêts et l'unité d'ingénierie    Hassan Rabehi à Ouargla évoque le rôle capital des médias    ARRESTATION DU DIRECTEUR DE L'AGENCE FONCIERE D'ORAN : Plusieurs hauts responsables impliqués dans un scandale immobilier    TISSEMSILT : Des coupures intempestives d'électricité au quotidien    30 milliards de dollars dilapidés au ministère du Travail    CLASSEMENT MONDIAL DES ARMEES : L'ANP parmi les 30 puissances mondiales    COUR SUPREME : Tayeb Louh placé sous mandat de dépôt    COUR DE JUSTICE DE MOSTAGANEM : Le nouveau président et le procureur général installés    Drame du concert de Soolking : 5 morts et 17 blessés    BIR EL DJIR (ORAN) : Le nouveau maire suspendu par le wali    RENTREE SCOLAIRE A MASCARA : Plus de 230.000 élèves bientôt sur les bancs de classes    JUSTICE : Zeghmati veut nettoyer son secteur    Naples: Lozano a signé (officiel)    Real Madrid: Neymar, un pied qui inquiète    Vers la fin du pouvoir militaire ?    Les chaines qui diffuseront les rencontres de nos Pros, ce vendredi    Les souscripteurs montent au créneau    Benflis insiste sur le départ du gouvernement    Amrani reste    Velud : "Je suis confiant pour la qualification"    «Les manœuvres marocaines à Guerguerat menacent la sécurité de toute la région»    L'ONU craint une fragmentation    Le Soudan se dote de nouvelles institutions    Une nouvelle coalition pour barrer la route à Matteo Salvini    Le projet de convention nationale finalisé aujourd'hui    Où en est l'aménagement du futur parc de Sidi-Ghilès ?    "Il y a beaucoup d'arnaques"    Tôt ou tard, le rêve redémarrera !    Grande offensive des affaires religieuses    Où est passé le ministre des Moudjahidine ?    Ligue 2 : Le RCA et l'OMA autorisés à jouer à domicile    Slimani : Tout pour aider son nouveau club    CAN-2019 (U23) : La sélection nationale en stage à Sidi Moussa    Un sommet avant le SommetV: Poutine en villégiature à Bormes-les-Mimosas    Constantine - Marchés des fruits et légumes: Chute relative des prix et timide reprise des activités    Après d'importants travaux de restauration: Les Arènes d'Oran ouvertes aux visiteurs    Tiaret: Le cimetière, ce lieu de rencontre des vivants    Artistes en herbe à l'affiche    Au deuxième trimestre : L'économie allemande s'est contractée, l'export souffre    Carlos Lopes: Avec la ZLEC, "les Africains ont avantage à faire du commerce intra-africain"    Appel à l'investissement privé    L'opposition s'inquiète de l'entrée en vigueur de l'état d'urgence    Javier Bardem appelle à protéger les océans    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le gouvernement au chevet des nouvelles villes
En perspective de leur promotion
Publié dans Le Midi Libre le 23 - 07 - 2019

Le Premier ministre, Noureddine Bedoui, a présidé dimanche à Alger, une réunion du Conseil interministériel consacrée à l'examen de l'état des nouvelles villes et pôles urbains et des perspectives de leur promotion, indique un communiqué des services du Premier ministère
Le Premier ministre, Noureddine Bedoui, a présidé dimanche à Alger, une réunion du Conseil interministériel consacrée à l'examen de l'état des nouvelles villes et pôles urbains et des perspectives de leur promotion, indique un communiqué des services du Premier ministère
Il s'agit des villes de Sidi Abdallah (Alger), Bouinane (Blida), Boughezoul(Médea-Djelfa), El Menia (Ghardaïa),Hassi Messaoud (Ouargla),et des pôlesurbains Ali Mendjeli et Aïn Nehas(Constantine), Draa Errich(Annaba) etAhmed Zabana (Oran), ajoute le communiqué.La réunion, à laquelle ont pris partles ministres de l'Intérieur, des Finances,de l'Energie, de l'Habitat, des Ressourcesen eau, des Travaux publics et desTransports, de l'Environnement et desEnergies renouvelables, a été consacrée àl'examen des "problématiques qui entraventle parachèvement des nouvelles villeset pôles urbains dans notre pays".Il a également été question de passer enrevue, de manière exhaustive, l'état desprojets en cours de réalisation et ceuxgelés dans plusieurs secteurs, en particulierceux relatifs au raccordement aux différents réseaux et à la réalisation des structures publiques élémentaires pour les habitants de ces villes et pôles urbains, notamment à Sidi Abdallah, à Bouinane, Ali Mendjeli, Aïn Nehas et Draa Errich.
La situation "a démontré une disparité entre le taux d'avancement des projets de logements et autres structures publiques, indispensables à la vie ordinaire des citoyens, en raison des entraves enregistrées en terme d'assiettes foncières, destinées à abriter ces structures, et de certainsprojets à l'arrêt pour un manque de financement et de coordination entre les secteurs concernés, en sus de l'absence d'une organisation favorable à la gestion et à la coordination des différentes activités au sein des villes et pôles urbains". Intervenant au terme de ces exposés, le Premier ministre a affirmé, que le Gouvernement "est déterminé à lever tous les obstacles obstruant le parachèvement de certains projets inscrits, à travers l'affectation de fonds nécessaires de manière raisonnable, conformément à une approche intégrée et périodique qui tient compte des aspirations des citoyens, toutes franges
confondues, et des spécificités de chaque région". Soucieux de la prise en charge des besoins des résidents des nouvelles villes et des pôles urbains, notamment à l'occasion de la prochaine rentrée scolaire et universitaire, le Premier ministre a appelé, à l"'impératif de parachever les projets accompagnant les programmes de logements en cours de réalisation, tels que les établissements scolaires, les réseaux de raccordement en eau, en ga et en électricité, ainsi que les réseaux d'assainissement et les routes, à l'occasion de la prochaine rentrée scolaire, notamment au niveau des villes de Sidi Abdellah, où la réception de 13.000 logements est attendue cette année, et de Bouinane qui sera renforcée de 9.000 logements".
Quatre mesures d'urgence Afin d'assurer un suivi efficace du dossier de redynamisation des nouvelles villes et des pôles urbains, avec l'accélération de la cadence de leur réalisation, le Premier ministre a décidé ce qui suit: Premièrement: Création d'un comité adhoc au niveau du Premier ministère, chargé du suivi des projets de réalisation des nouvelles villes et pôles urbains, composé de cinq (5) sous-comités chargés de l'étude des questions techniques, financières et légales, et celles liées au foncieret à l'organisation et la gestion des nouvelles villes et pôles urbains.
Ce comité ad-hoc se chargera, à travers ses 5 sous-comités, de la mise en place d'un plan de travail fixant les opérations d'urgence à réaliser, particulièrement en matière d'aménagement, d'installation des réseaux divers, et de par- achèvement de la réalisation des principales structures. Il s'agit également de lever les obstacles entravant les opérations d'investissement. Les premiers résultats de l'action de ces sous-comités doivent être présentés à l'occasion de la première réunion du comité ad-hoc, prévue dans 21 jours. Ce dispositif adoptera une approche rationnelle dans l'exploitation des ressources financières disponibles, et se chargera de les réorienter pour réaliser les opérations prioritaires, tout en réfléchissant sur la concrétisation des modes de financement participatif, notamment à travers l'encouragement de la contribution des opérateurs économiques. A ce propos, le ministre des Finances a été chargé d'établir un état financier global, sur les ressources financières mobilisées et consommées, ainsi que le solde restant en vue de le réinjecter, dans le cadre de la redynamisation des nouvelles villes et des pôles urbains. Deuxièmement:
Le ministre de l'Intérieur et les ministres concernés ont été chargés d'oeuvrer à accélérer la concrétisation de la décentralisation de la gestion des nouvelles villes et pôles urbains, notamment à travers l'installation des nouvelles wilayas déléguées et leurs directions exécutives, à Sidi Abdellah (Alger), Bouinane (Blida), Drâa Errich (Annaba) et Ali Mendjli (Constantine), dans les plus brefs délais, tout en garantissant l'encadrement administratif et technique nécessaire. Troisièmement: Le ministre de l'Intérieur a été chargé d'élaborer une étude prospective, sur les nouvelles villes et pôles urbains supervisés par la Direction générale de l'aménagement et de l'Attractivité du territoire. La réalisation de cette étude sera confiée à l'Agence nationale de l'aménagement du territoire et le Centre national d'études et d'analyses pour la population (CNEAP), avec l'association des centres de recherches et des experts en la matière. Cette étude vise à mettre en place une approche complémentaire renforçant l'attractivité des nouvelles villes et pôles urbains, et présenter un concept clair sur son évolution dans les domaines économiques et socioculturels, dans le cadre de développement durable.
Quatrièmement : Libération de l'investissement dans les structures publiques de proximité au niveau des nouvelles villes et pôles urbains, permettant aux promoteurs privés de participer à la réalisation de ces projetsstructurés et aux investisseurs de réaliser des projets de structures culturelles, sociales, sportives et juvéniles, selon une vision participative complémentaire à même d'alléger la pression sur le budget de l'Etat, de manière à répondre aux aspirations des différentes franges de la société. Dans ce sillage, le ministre de l'Habitat a été chargé d'organiser une conférence élargie avec la participation de tous les intervenants, les opérateurs économiques et les experts, pour traiter les questions relatives à l'organisation et la gestion des nouvelles villes, ainsi que le financement des projets qui y sont réalisés.
Il s'agit des villes de Sidi Abdallah (Alger), Bouinane (Blida), Boughezoul(Médea-Djelfa), El Menia (Ghardaïa),Hassi Messaoud (Ouargla),et des pôlesurbains Ali Mendjeli et Aïn Nehas(Constantine), Draa Errich(Annaba) etAhmed Zabana (Oran), ajoute le communiqué.La réunion, à laquelle ont pris partles ministres de l'Intérieur, des Finances,de l'Energie, de l'Habitat, des Ressourcesen eau, des Travaux publics et desTransports, de l'Environnement et desEnergies renouvelables, a été consacrée àl'examen des "problématiques qui entraventle parachèvement des nouvelles villeset pôles urbains dans notre pays".Il a également été question de passer enrevue, de manière exhaustive, l'état desprojets en cours de réalisation et ceuxgelés dans plusieurs secteurs, en particulierceux relatifs au raccordement aux différents réseaux et à la réalisation des structures publiques élémentaires pour les habitants de ces villes et pôles urbains, notamment à Sidi Abdallah, à Bouinane, Ali Mendjeli, Aïn Nehas et Draa Errich.
La situation "a démontré une disparité entre le taux d'avancement des projets de logements et autres structures publiques, indispensables à la vie ordinaire des citoyens, en raison des entraves enregistrées en terme d'assiettes foncières, destinées à abriter ces structures, et de certainsprojets à l'arrêt pour un manque de financement et de coordination entre les secteurs concernés, en sus de l'absence d'une organisation favorable à la gestion et à la coordination des différentes activités au sein des villes et pôles urbains". Intervenant au terme de ces exposés, le Premier ministre a affirmé, que le Gouvernement "est déterminé à lever tous les obstacles obstruant le parachèvement de certains projets inscrits, à travers l'affectation de fonds nécessaires de manière raisonnable, conformément à une approche intégrée et périodique qui tient compte des aspirations des citoyens, toutes franges
confondues, et des spécificités de chaque région". Soucieux de la prise en charge des besoins des résidents des nouvelles villes et des pôles urbains, notamment à l'occasion de la prochaine rentrée scolaire et universitaire, le Premier ministre a appelé, à l"'impératif de parachever les projets accompagnant les programmes de logements en cours de réalisation, tels que les établissements scolaires, les réseaux de raccordement en eau, en ga et en électricité, ainsi que les réseaux d'assainissement et les routes, à l'occasion de la prochaine rentrée scolaire, notamment au niveau des villes de Sidi Abdellah, où la réception de 13.000 logements est attendue cette année, et de Bouinane qui sera renforcée de 9.000 logements".
Quatre mesures d'urgence Afin d'assurer un suivi efficace du dossier de redynamisation des nouvelles villes et des pôles urbains, avec l'accélération de la cadence de leur réalisation, le Premier ministre a décidé ce qui suit: Premièrement: Création d'un comité adhoc au niveau du Premier ministère, chargé du suivi des projets de réalisation des nouvelles villes et pôles urbains, composé de cinq (5) sous-comités chargés de l'étude des questions techniques, financières et légales, et celles liées au foncieret à l'organisation et la gestion des nouvelles villes et pôles urbains.
Ce comité ad-hoc se chargera, à travers ses 5 sous-comités, de la mise en place d'un plan de travail fixant les opérations d'urgence à réaliser, particulièrement en matière d'aménagement, d'installation des réseaux divers, et de par- achèvement de la réalisation des principales structures. Il s'agit également de lever les obstacles entravant les opérations d'investissement. Les premiers résultats de l'action de ces sous-comités doivent être présentés à l'occasion de la première réunion du comité ad-hoc, prévue dans 21 jours. Ce dispositif adoptera une approche rationnelle dans l'exploitation des ressources financières disponibles, et se chargera de les réorienter pour réaliser les opérations prioritaires, tout en réfléchissant sur la concrétisation des modes de financement participatif, notamment à travers l'encouragement de la contribution des opérateurs économiques. A ce propos, le ministre des Finances a été chargé d'établir un état financier global, sur les ressources financières mobilisées et consommées, ainsi que le solde restant en vue de le réinjecter, dans le cadre de la redynamisation des nouvelles villes et des pôles urbains. Deuxièmement:
Le ministre de l'Intérieur et les ministres concernés ont été chargés d'oeuvrer à accélérer la concrétisation de la décentralisation de la gestion des nouvelles villes et pôles urbains, notamment à travers l'installation des nouvelles wilayas déléguées et leurs directions exécutives, à Sidi Abdellah (Alger), Bouinane (Blida), Drâa Errich (Annaba) et Ali Mendjli (Constantine), dans les plus brefs délais, tout en garantissant l'encadrement administratif et technique nécessaire. Troisièmement: Le ministre de l'Intérieur a été chargé d'élaborer une étude prospective, sur les nouvelles villes et pôles urbains supervisés par la Direction générale de l'aménagement et de l'Attractivité du territoire. La réalisation de cette étude sera confiée à l'Agence nationale de l'aménagement du territoire et le Centre national d'études et d'analyses pour la population (CNEAP), avec l'association des centres de recherches et des experts en la matière. Cette étude vise à mettre en place une approche complémentaire renforçant l'attractivité des nouvelles villes et pôles urbains, et présenter un concept clair sur son évolution dans les domaines économiques et socioculturels, dans le cadre de développement durable.
Quatrièmement : Libération de l'investissement dans les structures publiques de proximité au niveau des nouvelles villes et pôles urbains, permettant aux promoteurs privés de participer à la réalisation de ces projetsstructurés et aux investisseurs de réaliser des projets de structures culturelles, sociales, sportives et juvéniles, selon une vision participative complémentaire à même d'alléger la pression sur le budget de l'Etat, de manière à répondre aux aspirations des différentes franges de la société. Dans ce sillage, le ministre de l'Habitat a été chargé d'organiser une conférence élargie avec la participation de tous les intervenants, les opérateurs économiques et les experts, pour traiter les questions relatives à l'organisation et la gestion des nouvelles villes, ainsi que le financement des projets qui y sont réalisés.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.