Le RCD dénonce une "remise en cause du multipartisme"    Le directeur sous contrôle judiciaire    Une année de prison, dont quatre mois avec sursis    Le niveau de l'eau en baisse significative    Corsica Linea reporte ses traversées au 14 octobre    Un projet pour autonomiser les femmes en Algérie    Investiture en catimini du président Loukachenko    Des progrès dans les discussions Grèce-Turquie au sein de l'Otan    Téhéran crie victoire face à Trump    "Tout est rentré dans l'ordre avec Bouloudinat"    Les détails du protocole sanitaire    Mesmoudi prolonge, Belkaroui signe    Secteur de la jeunesse et des sports : Réalisation de 41 piscines olympiques avant la fin 2021    La rentrée scolaire s'annonce compliquée à Bouira    Opération d'enlèvement des déchets inertes    Le projet en voie d'achèvement    Deux productions algériennes à l'honneur    Appel à contribution pour l'ouvrage "Psychiatrie, Société et Religion"    Parution prochaine du deuxième tome    Hiatus, méprises et augures    GSP : 200 sportifs effectuent le test de COVID-19    Foot Der    7 symptômes qui démontrent que votre cœur ne travaille pas comme il le devrait    Le Barça officialise le départ de Suarez pour l'Atlético Madrid    La démocratie et ses travestissements    L'action publique : quelques incohérences ?    En l'espace de trois jours: Près de 450 harraga débarquent sur les côtes espagnoles    Ces conducteurs « manchots » qui passent « inaperçus »    Les travailleurs de contrats de préemploi reviennent à la charge: Vers un sit-in national pour réclamer leur titularisation    Pourquoi et comment faire participer le citoyen résidant à la gestion de la ville ?    Sur la nécessité de réinventer le gouvernement en Algérie    Poker gagnant pour l'Histoire    RICANEMENTS PASSES    Techniques de traduction de la B. D. de l'arabe vers l'espagnol: L'Institut Cervantès lance un appel à inscription    Ximénès ou les frères Barberousse ? Le grand tournant de l'Histoire de l'Algérie au XVIème siècle    DEFENSE NATIONALE : Un terroriste abattu et 4 éléments de soutien arrêtés    La distribution de dizaines de milliers de logements programmée    3 ans de prison requis contre Mohamed Djemai    "Le projet de la nouvelle Constitution consacre l'Etat de droit"    Des peines de 12 à 20 ans de prison ferme    La très lente décrue se poursuit    L'arabie Saoudite dèvoile le calendrier    Le ministère de la Communication dépose une plainte contre M6    Le Président Tebboune met en avant l'impératif de "faire avancer" le dossier de la réforme globale de l'ONU    Boukadoum s'entretient avec le chef du commandement de l'Africom    Crise au Mali: des signes de dénouement se profilent à l'horizon    Le ministère de la communication dépose une plainte contre la chaîne française M6    La nouvelle Constitution répondra "aux revendications du Hirak"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Début de l'opération
Révision exceptionnelle des listes électotales
Publié dans Le Midi Libre le 23 - 09 - 2019

La révision exceptionnelle des listes électorales a commencé hier et se poursuivra durant 15 jours, conformément au décret présidentiel portant convocation du corps électoral en vue de l'élection du président de la République devant se tenir le 12 décembre prochain.
La révision exceptionnelle des listes électorales a commencé hier et se poursuivra durant 15 jours, conformément au décret présidentiel portant convocation du corps électoral en vue de l'élection du président de la République devant se tenir le 12 décembre prochain.
Une révision exceptionnelle "des listes électorales est ouverte à compter du dimanche 22 septembre 2019 et sera clôturée le dimanche 6 octobre 2019", stipule le décret présidentiel signé le 15 septembre par le chef de l'Etat, Abdelkader Bensalah. En prévision de cette révision exceptionnelle des listes électorales, l'Autorité nationale indépendante des élections, créée en vertu d'une nouvelle loi organique, a invité les citoyennes et citoyens, non inscrits sur les listes électorales, notamment ceux qui auront 18 ans le jour du scrutin, à s'inscrire auprès de la commission communale au niveau de leur commune de résidence.
Les électeurs ayant changé de lieu de résidence doivent, quant à eux, se rapprocher de la commission de révision des listes électorales de leur nouvelle commune de résidence, la demande d'inscription devant être appuyée par la présentation de deux documents, l'un justifiant l'identité, l'autre la résidence. Les bureaux de la commission chargée de la révision des listes des élections au niveau des communes sont, ainsi, ouverts tous les jours de la semaine, de 9h à 16h30, à l'exception du vendredi. Les membres de la communauté nationale établie à l'étranger doivent, pour leur part, se rapprocher des représentations diplomatiques ou consulaires pour s'inscrire.
La loi organique relative au régime électoral, qui vient d'être amendée, place le fichier national du corps électoral composé de l'ensemble des listes électorales des communes et des centres diplomatiques et consulaires à l'étranger sous la tutelle de l'Autorité indépendante chargée des élections. Elle prévoit, selon l'article 23, d'accorder à cette instance la responsabilité d'élaborer et de réviser les listes électorales périodiquement et à l'occasion de chaque échéance électorale ou référendaire par une commission communale pour la révision des listes électorales placée sous sa supervision. L'Autorité nationale indépendante des élections est investie de "la charge de préparer les élections, les organiser, les gérer et les superviser, et ce, dès le début de l'opération d'inscription sur les listes électorales et leurs révisions, ainsi que les opérations de préparation de l'opération électorale, des opérations de vote, de dépouillement et se prononce sur le contentieux électoral, conformément à la législation en vigueur, jusqu'à l'annonce des résultats provisoires".
Elle prend également toutes les mesures et dispositions pour garantir la préparation et l'organisation des élections "en toute intégrité, transparence et impartialité, sans discrimination entre les candidats". Conformément à la loi, l'Autorité à les prérogatives de tenir le fichier national du corps électoral, des listes électorales communales et des listes électorales de la communauté nationale à l'étranger, de les actualiser de manière permanente et périodique, de réceptionner les dossiers de candidature d'élection du président de la République et de statuer en accord avec les dispositions de la loi organique relative au régime électoral et d'annoncer les résultats provisoires des élections.
Le président de l'Autorité nationale indépendantedes élections, Mohamed Charfi, a affirmé que cette instance "dispose de toutes les garanties pour une réelle pratique de la citoyenneté et jouit des critères d'autonomie et de compétence". "Avec l'avènement de l'Autorité, toutes les pratiques non conformes à des élections intègres se dissiperont. La loi punira ceux qui s'immisceront dans les prérogatives dont l'Autorité a héritées des ministères de l'Intérieur, des Affaires étrangères et de la Justice concernant les élections", a-t-il déclaré.
Une révision exceptionnelle "des listes électorales est ouverte à compter du dimanche 22 septembre 2019 et sera clôturée le dimanche 6 octobre 2019", stipule le décret présidentiel signé le 15 septembre par le chef de l'Etat, Abdelkader Bensalah. En prévision de cette révision exceptionnelle des listes électorales, l'Autorité nationale indépendante des élections, créée en vertu d'une nouvelle loi organique, a invité les citoyennes et citoyens, non inscrits sur les listes électorales, notamment ceux qui auront 18 ans le jour du scrutin, à s'inscrire auprès de la commission communale au niveau de leur commune de résidence.
Les électeurs ayant changé de lieu de résidence doivent, quant à eux, se rapprocher de la commission de révision des listes électorales de leur nouvelle commune de résidence, la demande d'inscription devant être appuyée par la présentation de deux documents, l'un justifiant l'identité, l'autre la résidence. Les bureaux de la commission chargée de la révision des listes des élections au niveau des communes sont, ainsi, ouverts tous les jours de la semaine, de 9h à 16h30, à l'exception du vendredi. Les membres de la communauté nationale établie à l'étranger doivent, pour leur part, se rapprocher des représentations diplomatiques ou consulaires pour s'inscrire.
La loi organique relative au régime électoral, qui vient d'être amendée, place le fichier national du corps électoral composé de l'ensemble des listes électorales des communes et des centres diplomatiques et consulaires à l'étranger sous la tutelle de l'Autorité indépendante chargée des élections. Elle prévoit, selon l'article 23, d'accorder à cette instance la responsabilité d'élaborer et de réviser les listes électorales périodiquement et à l'occasion de chaque échéance électorale ou référendaire par une commission communale pour la révision des listes électorales placée sous sa supervision. L'Autorité nationale indépendante des élections est investie de "la charge de préparer les élections, les organiser, les gérer et les superviser, et ce, dès le début de l'opération d'inscription sur les listes électorales et leurs révisions, ainsi que les opérations de préparation de l'opération électorale, des opérations de vote, de dépouillement et se prononce sur le contentieux électoral, conformément à la législation en vigueur, jusqu'à l'annonce des résultats provisoires".
Elle prend également toutes les mesures et dispositions pour garantir la préparation et l'organisation des élections "en toute intégrité, transparence et impartialité, sans discrimination entre les candidats". Conformément à la loi, l'Autorité à les prérogatives de tenir le fichier national du corps électoral, des listes électorales communales et des listes électorales de la communauté nationale à l'étranger, de les actualiser de manière permanente et périodique, de réceptionner les dossiers de candidature d'élection du président de la République et de statuer en accord avec les dispositions de la loi organique relative au régime électoral et d'annoncer les résultats provisoires des élections.
Le président de l'Autorité nationale indépendantedes élections, Mohamed Charfi, a affirmé que cette instance "dispose de toutes les garanties pour une réelle pratique de la citoyenneté et jouit des critères d'autonomie et de compétence". "Avec l'avènement de l'Autorité, toutes les pratiques non conformes à des élections intègres se dissiperont. La loi punira ceux qui s'immisceront dans les prérogatives dont l'Autorité a héritées des ministères de l'Intérieur, des Affaires étrangères et de la Justice concernant les élections", a-t-il déclaré.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.