Une base de l'ONU ciblée par des terroristes    Le PLD annonce sa participation    Le parquet requiert des peines de 1 an et de 18 mois de prison ferme    Une quarantaine de walis concernés    Le MSP propose l'intégration du Hirak dans le préambule    Omari examine avec des représentants des Chambres d'agriculture le dossier des coopératives agricoles    Une réduction certes, mais la facture toujours aussi lourde    Sit-in de protestation des syndicalistes de l'UGTA à Jijel    Cinq projets réalisés en 2019    La bataille des exportations reste à gagner    Entre pénurie provoquée et spéculation    L'Algérie, un pays… presque «sans littoral»    L'UA appelée à prendre des mesures d'urgence    L'état d'urgence renouvelé pour trois mois    Des écoliers manifestent contre la hausse des prix    Colère en haut lieu contre Berraf    Le CS amateur prêt à gérer le club si...    Chute mortelle d'un homme à Ouled Mahdi    Les élèves privés de repas    Démantèlement d'un réseau de faussaires    Le Cnapeste de Béjaïa se démarque de son bureau national    ACTUCULT    Projection de "12 hommes en colère" à la cinémathèque de Béjaïa    Liban : le président convoque une réunion de sécurité, la contestation ne faiblit pas    Le Président Tebboune ordonne la tenue d'un Conseil interministériel sur les accidents de la route    Le Président Tebboune décide l'envoi d'une caravane d'aides humanitaires au peuple libyen    Affaire Mellal-Boukhelkhal : Le président de la JSK condamné à 6 mois de prison    «Il n'y a pas de plan B, ça sera au Cameroun»    Aïn Témouchent : Réduction drastique du nombre de départs à la retraite    USM Alger : Meftah rattrapé par la vidéo    Festival Nikon de Paris : Un court métrage algérien sélectionné    Scène artistique algérienne : Décès de l'artiste Loubna Belkacemi    Salon du livre à Tizi Ouzou : Réconcilier le public avec la lecture    Huit éléments de soutien aux groupes terroristes appréhendés    Des changements au programme de la sélection algérienne    El Oued: Le bilan de l'accident de bus s'alourdit à 13 morts    Depuis 2019: Le monoxyde de carbone a fait 177 morts    Distribution de plus de 4.000 logements au courant de cette année: La wilaya insiste sur le respect du calendrier d'affichage    Mondial 2022 - Eliminatoires: Quels adversaires pour l'Algérie ?    Crise libyenne: Berlin, et après ?    La rue et les mosquées investies par des opportunistes    L'APN examine la levée d'immunité d'un député    Le mouvement des entraîneurs supplante celui des joueurs    Accorder davantage d'intérêt à l'enseignement du Coran aux étudiants africains    à la recherche des films perdus    Une intelligence artificielle va la terminer    Appel du pied de Salvini à Israël    Le Hyundai H100 Plateau disponible en livraison immédiate    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Benflis répond au procureur de la République
Tribunal de Bri Mourad Rais (Alger).
Publié dans Le Midi Libre le 11 - 12 - 2019

L'enquête préliminaire et judiciaire,, au sujet de l'individu arrêté lors de la campagne électorale du candidat à la Présidentielle Ali Benflis, a démontré qu'il s'est rendu coupabled'intelligence avec unEtat étranger, a indiqué lundiun communiqué du procureur de la République près leTribunal de Bir Mourad Rais (Alger).
L'enquête préliminaire et judiciaire,, au sujet de l'individu arrêté lors de la campagne électorale du candidat à la Présidentielle Ali Benflis, a démontré qu'il s'est rendu coupabled'intelligence avec unEtat étranger, a indiqué lundiun communiqué du procureur de la République près leTribunal de Bir Mourad Rais (Alger).
Le Communiqué précise que "suite à des informationsrelayées par des médias au sujet d'actes d'intelligenceayant émaillé l'activité del'équipe de campagne électoraled'un des candidats à la Présidentielle du 12 décembre,et attribués à l'un des élémentsdu staff électoral, le procureurde la République près le Tribunal de Bir Mourad Rais, en application de l'article 11 alinéa 3 du Code de procédure pénale, informe l'opinion publique qu'une enquête préliminaire approfondie a été diligentée, et a conduit à l'arrestation du mis en cause". Selon la même source, "l'enquête préliminaire et judiciaire a démontré, que le mis en cause a perpétré des actes d'intelligence avec un Etat étranger auquel il transmettait des rapports réguliers sur la situation en Algérie en général, et sur les conditions de préparation de la Présidentielle, en particulier".
Les investigations ont dévoilé, précise le procureur de la République près le Tribunal de Bir Mourad Rais, les éléments suivants : Le suspect (B.S) faisait partie du staff électoral d candidat à la Présidentielle Ali Benflis. L'individu objet de l'enquête déclaré avoir fait la connaissance du candidat en 2003, et qu'il lui a rendu ainsi qu'à sa famille plusieurs services, dont le règlement d'un problème de compte bancaire ouvert dans le pays étranger en question, en son nom et au nom de son épouse. "Saisi du dossier, le juge d'instruction, après avoir auditionné le mis en cause en première comparution, a rendu une ordonnance de placement en détention provisoire", conclut le communiqué. Ce communiqué a suscité comme il était attendu, la réaction de la direction de campagne du candidat Ali Benflis.
En effet, Benflis a nié formellement que le prévenu S.B faisai partie du staff de campagne, mais qu'il était seulement un technicien du sondans l'équipe technique, chargée de couvrir les meetings. Concernant le compte bancaire cité dans le communique du tribunal, qui aurait été ouvert par le dénommé S.B, Benflis affirme que ce compte a été ouvert par son épouse et lui à Marseille, en 1998. Ajoutantqu'il n'a jamais cachél'existence de ce compte, le candidat dit l'avoir déjà mentionné,et qu'il est actuellement fermé.
Le Communiqué précise que "suite à des informationsrelayées par des médias au sujet d'actes d'intelligenceayant émaillé l'activité del'équipe de campagne électoraled'un des candidats à la Présidentielle du 12 décembre,et attribués à l'un des élémentsdu staff électoral, le procureurde la République près le Tribunal de Bir Mourad Rais, en application de l'article 11 alinéa 3 du Code de procédure pénale, informe l'opinion publique qu'une enquête préliminaire approfondie a été diligentée, et a conduit à l'arrestation du mis en cause". Selon la même source, "l'enquête préliminaire et judiciaire a démontré, que le mis en cause a perpétré des actes d'intelligence avec un Etat étranger auquel il transmettait des rapports réguliers sur la situation en Algérie en général, et sur les conditions de préparation de la Présidentielle, en particulier".
Les investigations ont dévoilé, précise le procureur de la République près le Tribunal de Bir Mourad Rais, les éléments suivants : Le suspect (B.S) faisait partie du staff électoral d candidat à la Présidentielle Ali Benflis. L'individu objet de l'enquête déclaré avoir fait la connaissance du candidat en 2003, et qu'il lui a rendu ainsi qu'à sa famille plusieurs services, dont le règlement d'un problème de compte bancaire ouvert dans le pays étranger en question, en son nom et au nom de son épouse. "Saisi du dossier, le juge d'instruction, après avoir auditionné le mis en cause en première comparution, a rendu une ordonnance de placement en détention provisoire", conclut le communiqué. Ce communiqué a suscité comme il était attendu, la réaction de la direction de campagne du candidat Ali Benflis.
En effet, Benflis a nié formellement que le prévenu S.B faisai partie du staff de campagne, mais qu'il était seulement un technicien du sondans l'équipe technique, chargée de couvrir les meetings. Concernant le compte bancaire cité dans le communique du tribunal, qui aurait été ouvert par le dénommé S.B, Benflis affirme que ce compte a été ouvert par son épouse et lui à Marseille, en 1998. Ajoutantqu'il n'a jamais cachél'existence de ce compte, le candidat dit l'avoir déjà mentionné,et qu'il est actuellement fermé.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.