LDC : Le PSG a fait l'essentiel face à Leipzig    Pénurie de Lovenox: Le ministre accuse l'automédication    Tlemcen: Un projet pour sécuriser l'alimentation en eau    Arabie saoudite : un site d'Aramco touché par un missile    Maroc-Sahara Occidental: «Une reprise des hostilités préméditée»    Les facteurs dopants    Ligue des champions d'Europe: Le Real en danger à Milan    LFP - Ligue 1: Les prémices d'une saison charnière    RC Relizane: Le ciel s'assombrit sur le Rapid    Non-respect du confinement: Près de 4300 véhicules mis en fourrière en une semaine    Marché illicite des véhicules des Castors: Des espaces squattés libérés en attendant le transfert vers le marché d'El Hamri    Les laboratoires veulent porter plainte contre l'association des consommateurs: Polémique sur les prix des analyses médicales    LA NATURE DU CIEL ET LE POIDS DU COUFFIN    Lancement fin novembre des travaux de réalisation de 140.000 logements    1.133 nouveaux cas, 649 guérisonset 15 décès    6 morts et 19 blessés en 24h    Le tourisme grand perdant    Macron provoque la tempête !    LDC : Séville se qualifie comme Chelsea pour les huitièmes    L'Algérie, un "élément clé" dans les régions africaine et méditerranéenne    Réunion de Djerad avec les walis: la situation sanitaire et l'approvisionnement en eau potable au menu    Le report de plusieurs affaires pénales intervient à "la demande de la défense des accusés"    Sahara Occidental : Convergence des positions russe et algérienne    Pétrole: la demande mondiale atteindra près de 104 millions b/j d' ici 2025    DEPUIS L'APPARITION DU CORONAVIRUS : Décès de 120 employés de la Santé    MOSTAGANEM : La Conservation des forêts retient un objectif de plus 300.000 plants    Karim Tabbou répond à Emmanuel Macron    STRESS HYDRIQUE : Des mesures urgentes pour assurer l'approvisionnement en eau    Fin de l'AP-OTAN avec la participation d'une délégation de l'APN et du Sénat    Tergiversations au Conseil de la Nation    Le premier couac du projet de Anthar Yahia    Le président de la CAF Ahmad Ahmad suspendu cinq ans    Le juge demande un complément d'enquête    Saisie de plus de 7 kilos de drogue    Décès de l'ancien Président Sidi Ould Cheikh Abdallahi    La situation s'améliore nettement à Alger    Les premiers pas de «Enamla», le premier théâtre privé à Oran    Achèvement des travaux de réfection de la salle de cinéma Ifriqia    L'association El Mostakbal entame la formation des encadreurs des bibliothèques communales    Semaine mouvementée pour les hirakistes d'Oran    Un taux de participation provisoire entre 38 et 40%    Le gouvernement guinéen interdit les manifestations    Le RAJ exige l'abandon des poursuites contre ses militants    Décès de Abderrachid Boukerzaza: Djerad présente ses condoléances à la famille du défunt    Le procès Benfisseh reporté au 7 décembre    "Entendez-vous dans les montagnes..." de Maïssa Bey traduit en italien    "Mes peintures sont une invitation au voyage"    Sessions de formation théâtrale au profit des jeunes Casbadjis    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





"La révision constitutionnelle consacre et préserve les constantes de l'identité nationale
Bengrina :
Publié dans Le Midi Libre le 20 - 10 - 2020

Le président du Mouvement El Bina, Abdelkader Bengrina, a affirmé, lundi à Alger, que le projet de la révision constitutionnelle soumis à référendum populaire le 1er novembre 2020 "consacre et préserve" les constantes de l'identité nationale par six nouveaux articles qui s'ajoutent aux dix autres contenus dans les précédentes constitutions. Invité du forum de la Chaîne I de la Radio nationale,
Le président du Mouvement El Bina, Abdelkader Bengrina, a affirmé, lundi à Alger, que le projet de la révision constitutionnelle soumis à référendum populaire le 1er novembre 2020 "consacre et préserve" les constantes de l'identité nationale par six nouveaux articles qui s'ajoutent aux dix autres contenus dans les précédentes constitutions. Invité du forum de la Chaîne I de la Radio nationale,
M. Bengrina a déclaré "la révision constitutionnelle a consacré et préservé les constantes nationales par six (6) nouveaux articles avec maintien de 10 articles déjà existants dans les précédentes constitutions". Après avoir souligné que cette révision constitutionnelle "contient certains points négatifs et des réserves", M. Bengrina a indiqué qu'elle a, en revanche, "apporté un saut qualitatif" par rapport à la Constitution de 2016 notamment en ce qui concerne "les droits et les libertés, le renforcement de l'indépendance de la justice, la préservation de laDéclaration du 1er Novembre 1954, la consécration du principe de l'alternance au pouvoir et la protection des terrains agricoles".
Fustigeant "certains débats stériles et erronés qui prétendent renforcer les prérogatives du président de la République dans ce projet", le président du Mouvement El Bina a fait savoir que pour la première fois depuis l'indépendance, "l'opposition peut participer à l'élaboration et à la gestion du programme du Gouvernement", appelant à l'impératif "de débattre ce projet honnêtement et sincèrement" evant le peuple algérien. Pour M. Bengrina, la participation populaire au référendum du 1er novembre "sera forte" pour plusieurs raisons dont "l'élargissement des droits et des libertés qui encourageront le citoyen à se rendre aux urnes". Il a fait savoir qu'il y a plusieurs dossiers "urgents" qui seront présentés directement après le prochain référendum, si la nouvelle Constitution sera plébiscitée par le peuple, à savoir la révision des lois organiques relatives aux élections et aux partis et celles liées à l'indépendance de la justice. M. Bengrina prévoit également "des changements dans la classe politique" après ce référendum.
M. Bengrina a déclaré "la révision constitutionnelle a consacré et préservé les constantes nationales par six (6) nouveaux articles avec maintien de 10 articles déjà existants dans les précédentes constitutions". Après avoir souligné que cette révision constitutionnelle "contient certains points négatifs et des réserves", M. Bengrina a indiqué qu'elle a, en revanche, "apporté un saut qualitatif" par rapport à la Constitution de 2016 notamment en ce qui concerne "les droits et les libertés, le renforcement de l'indépendance de la justice, la préservation de laDéclaration du 1er Novembre 1954, la consécration du principe de l'alternance au pouvoir et la protection des terrains agricoles".
Fustigeant "certains débats stériles et erronés qui prétendent renforcer les prérogatives du président de la République dans ce projet", le président du Mouvement El Bina a fait savoir que pour la première fois depuis l'indépendance, "l'opposition peut participer à l'élaboration et à la gestion du programme du Gouvernement", appelant à l'impératif "de débattre ce projet honnêtement et sincèrement" evant le peuple algérien. Pour M. Bengrina, la participation populaire au référendum du 1er novembre "sera forte" pour plusieurs raisons dont "l'élargissement des droits et des libertés qui encourageront le citoyen à se rendre aux urnes". Il a fait savoir qu'il y a plusieurs dossiers "urgents" qui seront présentés directement après le prochain référendum, si la nouvelle Constitution sera plébiscitée par le peuple, à savoir la révision des lois organiques relatives aux élections et aux partis et celles liées à l'indépendance de la justice. M. Bengrina prévoit également "des changements dans la classe politique" après ce référendum.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.