L'APN prend part à un workshop régional sur le rôle des Parlements arabes dans la protection des droits des personnes âgées    Boukadoum reçoit le nouvel ambassadeur du Royaume de Belgique en Algérie    Electricité: l'ouverture du réseau national aux producteurs indépendants du solaire recommandée    La stabilité de la région nécessite une solution définitive à la question du Sahara occidental    Jeux olympiques et paralympiques: versement de subventions financières à neuf athlètes    Le procès en appel d'Ould Abbas et Said Barkat reporté    HABITAT : L'AADL lance une dernière opération de choix du site    Campagne de lancement de la culture de colza    Les eaux souterraines comme alternative    TRIBUNAL DE TIPASA : Report du procès d'Abdelkader Zoukh au 8 décembre    COMMUNIQUE DU MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES : Le rôle néocolonial du Parlement européen dénoncé    Zelfani limogé    Le Mouloudia aurait pu faire mieux    Un groupe de laboratoires offre le PCR à 8 900 DA    ORAN : Opération de réhabilitation de la voie publique    Lueur d'espoir dans les hôpitaux    Ligue 1 : la JS Saoura et l'ES Sétif affichent déjà leurs ambitions    Maradona, l'homme de la métamorphose    Le Mossad, Israël et la démocratie à géométrie vachement variable !    Le Chabab à la conquête de l'Afrique    Guardiola fixe les nouvelles règles à Riyad Mahrez    Lancement prochain d'une école des gardiens de but    Castex attendu à Alger    Deux syndicats appellent à la réouverture des frontières    Non, je préfère me taire...    Un protocole sanitaire pour une reprise universitaire sécurisée    Recettes naturelles pour foncer la couleur de vos cheveux    La scène artistique bataille pour survivre au confinement    YouTube, le CNC et Arte s'allient pour promouvoir la culture en ligne    La demande d'appel de Johnny Depp rejetée    Les candidatures des groupes armés rejetées    Covid-19 et pouvoirs de police : quelles limites ?    L'Opep+ examine les différentes options    21 décès et 1 044 nouveaux cas    Aribi termine meilleur buteur    Large mobilisation en France    Montée de tensions entre Téhéran et Tel-Aviv    Malek, un jeune chanteur en "vogue"    Visa For Music, l'art de la résilience    Intégration de la musique de l'Ahaggar dans l'organologie universelle    LSDA de Sidi Abdellah lourdement impactée : «Un calendrier de paiement est proposé aux abonnés»    Tiaret : 2322 logements attribués    Mostaganem : Les établissements scolaires manquent de moyens anti-Covid    L'APW-Jeunes de Béjaïa : Une expérience unique à l'échelle nationale    LE DECOMPTE DES MORTS    L'asymétrie des idioties    Arènes d'Oran: La rénovation des tribunes en phase d'achèvement    L'impuissance de la communauté internationale    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'Algérie saura relever tous les défis auxquels elle fait face et s'en sortira plus forte
Publié dans Le Midi Libre le 28 - 10 - 2020

Le Général de corps d'Armée, Saïd Chanegriha, chef d'Etatmajor de l'Armée nationale populaire(ANP), a affirmé mardi, que "notre pays saura relever tous les défis auxquels il fait face et s'en sortir encore plus fort", indique un communiqué du ministère de la Défense nationale (MDN
Le Général de corps d'Armée, Saïd Chanegriha, chef d'Etatmajor de l'Armée nationale populaire(ANP), a affirmé mardi, que "notre pays saura relever tous les défis auxquels il fait face et s'en sortir encore plus fort", indique un communiqué du ministère de la Défense nationale (MDN
d'Armée a tenu une réunion d'orientation avec les cadres et les personnels, où il a adressé une allocution, affirmant qu"'il est entièrement convaincu que notre pays, comme il a réussi à vaincre le colonialisme hier et évincer le terrorisme dans un passé récent, saura relever tous les défis auxquels il fait face et s'en sortir encore plus fort", précise le communiqué.
"Je tiens à rappeler, en cette occasion, qui intervient à quelques jours avant le référendum sur le projet de révision de la Constitution, que l'intérêt suprême de la patrie nous impose, au sein de l'Armée nationale populaire, partant de nos missions constitutionnelles, de prendre des positions sincères et constantes envers notre partie et notre peuple, car nous considérons que la sécurité et la stabilité de ce pays, l'intégrité et la souveraineté de son peuple sont un legs sacré qui nous incombe, du fait qu'il s'est affranchi du colonialisme abject, grâce aux sacrifices incommensurables de nos ancêtres, qui ont consenti, à travers les temps, des colonnes de martyrs en gage de l'affranchissement des carcans de la servitude", a-t-il ajouté. "En effet, l'Algérie, terre de résistance et de martyre, connait pertinemment la valeur de la souveraineté nationale et le prix de l'indépendance, de la sécurité et la stabilité, car elle a connu jadis le goût amer de la tyrannie du colonialisme et a vécu les affres du terrorisme barbare et sanguinaire, qui n'était pas moins horrible,malveillant et dangereux que le colonialisme.
Aussi, nous sommes pleinement convaincus que notre pays, comme il a réussi à vaincre le colonialisme auparavant et évincer le terrorisme dans un passé récent, saura relever tous les défis auxquels il fait face et s'en sortira plus fort et plus puissant. Il restera toujours invincible face à ses ennemis d'hier, d'aujourd'hui et de demain et saura préserver son indépendance et sa souveraineté nationale", a-t-il souligné . Poursuivant les visites d'inspection aux différentes Forces et Régions militaires, et parallèlement au lancement du programme de préparation au combat au titre de l'année 2020-2021, le général de corps d'Armée a effectué mardi, une visite de travail et d'inspection au Commandement des Forces aériennes. Au début et après la cérémonie d'accueil, monsieur le général de corps d'Armée, Chanegriha Saïd, a observé à l'entrée du siège du Commandement, en compagnie du général- major Laaraba Mahmoud, Commandant des Forces aériennes, un
moment de recueillement à la mémoire du Chahid "Ait HamoudaAmirouche", dont le siège du Commandement des Forces terrestres porte le nom, et a déposé une gerbe de fleurs devant sa stèle commémorative, avant de réciter la Fatiha en sa mémoire et celle de nos valeureux Chouhada, précise la même source.
Le référendum sur le projet
d'amendement constitutionnel
constitue "un rendez-vous avec
l'histoire et le changement",
confortant les bases de l'Algérie
nouvelle, a affirmé mardi à Aïn
Defla le ministre de la Justice,
garde des Seaux, Belkacem
Zeghmati.
"Nous sommes face à un rendez-vous déterminant avec l'Histoire et le changement à la faveur du prochain référendum sur le projet d'amendement constitutionnel, une étape qui, sans nul doute, confortera les bases de l'Algérie nouvelle", a précisé M. Zeghmati au cours d'une rencontre avec la société civile abritée par la salle omnisports "Abdelkader Hamdoud" de la ville. Observant que le référendum sur le projet d'amendement constitutionnel coïncide avec la célébration du déclenchement de la Révolution armée, M. Zeghmati a noté, que cet état de fait devrait "inciter tout un chacun à donner le meilleur de lui-même et à contribuer à bâtir l'Algérie dont rêvait les martyrs".
"Il est établi que le Premier Novembre est une date chère à tous les Algériens et, à ce propos, nous nous devons d'être fidèles au serment donné à nos martyrs en prenant part à toute action dont les effets sont bénéfiques pour notre pays", a-t-il signalé en guise de préambule. Pour l'orateur, le fait que le projet d'amendement constitutionnel ait clairement fait référence à la Déclaration du 1er Novembre 1954, atteste de l'importance accordée à cette dernière considérée "à juste titre comme le document référentiel du peuple algérien". "En plaidant pour un Etat démocratique et social, dans le cadre des principes islamiques, nos aïeux, qui connaissaient parfaitement les enjeux futures ainsi que les spécificités du peuple algérien, voulaient mettre en place une plate-forme solide à même d'assurer l'essor du peuple", a-t-il fait remarquer. S'attardant sur le cachet social de l'Etat, il a affirmé que ce dernier constitue un acquis "irréversible", une grâce que "nombre de pays nous envient", a-t-il relevé. "L'Algérie est sans doute le seul pays aumonde où des logements (sociaux) sont octroyés à des citoyens moyennant une contribution symbolique de ces derniers,c'est là un signe on ne peut plus révélateur de la politique sociale de l'Etat", a-t-il souligné. Pour lui, la poursuite de la politique sociale de l'Etat est une manière d'exaucer les voeux des Chouhada, contribuant par ricochet à la consolidation de l'unité de la Nation.
Abordant les constituants de l'identité nationale, M. Zeghmati a fustigé ceux qui tentent de colporter des mensonges à leur sujet dans le but évident de porter atteinteà l'unité nationale. "A la veille des rendez-vous électoraux et chaque fois qu'unediscussion est lancée sur les (ou l'un) des constituants de l'identité nationale, il se trouve que des individus semeurs de discorde tentent de discréditer ces éléments, prétextant leur inutilité", a-t-il noté. Il a mis l'accent sur le fait que dès lors qu'aucun amendement constitutionnel ne peut toucher aux constituants de l'identité nationale (islam, arabité et amazighité), ce débat est, de facto, stérile car le peuple s'est définitivement prononcé sur son identité.
d'Armée a tenu une réunion d'orientation avec les cadres et les personnels, où il a adressé une allocution, affirmant qu"'il est entièrement convaincu que notre pays, comme il a réussi à vaincre le colonialisme hier et évincer le terrorisme dans un passé récent, saura relever tous les défis auxquels il fait face et s'en sortir encore plus fort", précise le communiqué.
"Je tiens à rappeler, en cette occasion, qui intervient à quelques jours avant le référendum sur le projet de révision de la Constitution, que l'intérêt suprême de la patrie nous impose, au sein de l'Armée nationale populaire, partant de nos missions constitutionnelles, de prendre des positions sincères et constantes envers notre partie et notre peuple, car nous considérons que la sécurité et la stabilité de ce pays, l'intégrité et la souveraineté de son peuple sont un legs sacré qui nous incombe, du fait qu'il s'est affranchi du colonialisme abject, grâce aux sacrifices incommensurables de nos ancêtres, qui ont consenti, à travers les temps, des colonnes de martyrs en gage de l'affranchissement des carcans de la servitude", a-t-il ajouté. "En effet, l'Algérie, terre de résistance et de martyre, connait pertinemment la valeur de la souveraineté nationale et le prix de l'indépendance, de la sécurité et la stabilité, car elle a connu jadis le goût amer de la tyrannie du colonialisme et a vécu les affres du terrorisme barbare et sanguinaire, qui n'était pas moins horrible,malveillant et dangereux que le colonialisme.
Aussi, nous sommes pleinement convaincus que notre pays, comme il a réussi à vaincre le colonialisme auparavant et évincer le terrorisme dans un passé récent, saura relever tous les défis auxquels il fait face et s'en sortira plus fort et plus puissant. Il restera toujours invincible face à ses ennemis d'hier, d'aujourd'hui et de demain et saura préserver son indépendance et sa souveraineté nationale", a-t-il souligné . Poursuivant les visites d'inspection aux différentes Forces et Régions militaires, et parallèlement au lancement du programme de préparation au combat au titre de l'année 2020-2021, le général de corps d'Armée a effectué mardi, une visite de travail et d'inspection au Commandement des Forces aériennes. Au début et après la cérémonie d'accueil, monsieur le général de corps d'Armée, Chanegriha Saïd, a observé à l'entrée du siège du Commandement, en compagnie du général- major Laaraba Mahmoud, Commandant des Forces aériennes, un
moment de recueillement à la mémoire du Chahid "Ait HamoudaAmirouche", dont le siège du Commandement des Forces terrestres porte le nom, et a déposé une gerbe de fleurs devant sa stèle commémorative, avant de réciter la Fatiha en sa mémoire et celle de nos valeureux Chouhada, précise la même source.
Le référendum sur le projet
d'amendement constitutionnel
constitue "un rendez-vous avec
l'histoire et le changement",
confortant les bases de l'Algérie
nouvelle, a affirmé mardi à Aïn
Defla le ministre de la Justice,
garde des Seaux, Belkacem
Zeghmati.
"Nous sommes face à un rendez-vous déterminant avec l'Histoire et le changement à la faveur du prochain référendum sur le projet d'amendement constitutionnel, une étape qui, sans nul doute, confortera les bases de l'Algérie nouvelle", a précisé M. Zeghmati au cours d'une rencontre avec la société civile abritée par la salle omnisports "Abdelkader Hamdoud" de la ville. Observant que le référendum sur le projet d'amendement constitutionnel coïncide avec la célébration du déclenchement de la Révolution armée, M. Zeghmati a noté, que cet état de fait devrait "inciter tout un chacun à donner le meilleur de lui-même et à contribuer à bâtir l'Algérie dont rêvait les martyrs".
"Il est établi que le Premier Novembre est une date chère à tous les Algériens et, à ce propos, nous nous devons d'être fidèles au serment donné à nos martyrs en prenant part à toute action dont les effets sont bénéfiques pour notre pays", a-t-il signalé en guise de préambule. Pour l'orateur, le fait que le projet d'amendement constitutionnel ait clairement fait référence à la Déclaration du 1er Novembre 1954, atteste de l'importance accordée à cette dernière considérée "à juste titre comme le document référentiel du peuple algérien". "En plaidant pour un Etat démocratique et social, dans le cadre des principes islamiques, nos aïeux, qui connaissaient parfaitement les enjeux futures ainsi que les spécificités du peuple algérien, voulaient mettre en place une plate-forme solide à même d'assurer l'essor du peuple", a-t-il fait remarquer. S'attardant sur le cachet social de l'Etat, il a affirmé que ce dernier constitue un acquis "irréversible", une grâce que "nombre de pays nous envient", a-t-il relevé. "L'Algérie est sans doute le seul pays aumonde où des logements (sociaux) sont octroyés à des citoyens moyennant une contribution symbolique de ces derniers,c'est là un signe on ne peut plus révélateur de la politique sociale de l'Etat", a-t-il souligné. Pour lui, la poursuite de la politique sociale de l'Etat est une manière d'exaucer les voeux des Chouhada, contribuant par ricochet à la consolidation de l'unité de la Nation.
Abordant les constituants de l'identité nationale, M. Zeghmati a fustigé ceux qui tentent de colporter des mensonges à leur sujet dans le but évident de porter atteinteà l'unité nationale. "A la veille des rendez-vous électoraux et chaque fois qu'unediscussion est lancée sur les (ou l'un) des constituants de l'identité nationale, il se trouve que des individus semeurs de discorde tentent de discréditer ces éléments, prétextant leur inutilité", a-t-il noté. Il a mis l'accent sur le fait que dès lors qu'aucun amendement constitutionnel ne peut toucher aux constituants de l'identité nationale (islam, arabité et amazighité), ce débat est, de facto, stérile car le peuple s'est définitivement prononcé sur son identité.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.