La Revue nationale volontaire sur la mise en œuvre des ODD présentée par l'Algérie à New York    Duel au soleil des Pharaons    Concentration maximale chez les Verts    Les Verts se remettent au travail    Mesures légales pour relancer la production    Mahdjoub Bedda placé sous mandat de dépôt    Juventus: De Ligt explique son choix    Eliminatoires de la CAN 2021: L'Algérie connait ses adversaires    Bahloul échoue aux élections du conseil exécutif de la CAF    Des noms et des questions    Sit-in devant la cour d'Alger pour la libération des détenus : La solidarité s'élargit    Trump accusé de racisme par le Congrès    Printemps arabe et trêve estivale    Collectif d'avocats : «Les quatre enfants du général Hamel sont libérés, les détenus d'opinion encore sous mandat de dépôt»    A la conquête de la seconde étoile !    Vendredi particulier en Algérie et au Caire    Baccalauréat 2019 : Les résultats connus aujourd'hui    Relogement de 71 familles    Arrestation de plusieurs malfaiteurs dans différentes localités    Arrestation de trois étudiants en flagrant délit de chantage    Révolution populaire : mémoire, identité et avatars constitutionnels    ACTUCULT    La mise en œuvre de l'Accord d'Alger sur le Mali toujours «en cours»    Pour une nouvelle gouvernance locale autour de pôles régionaux    Des personnalités conduiront le processus    La protection de l'enfance, «une responsabilité collective»    Brèves de Boumerdès    Oran : Un vaste réseau de trafiquants de véhicules démantelé    Le Forum civil pour le changement dévoile ses treize personnalités    La sonelgaz dévoile un nouveau modèle de consommation    Concours Cheikh Abdelhamid Benbadis    Bouira retrouve son ambiance nocturne    Village Sahel (Bouzeguène) : Ouverture, demain, du Festival Raconte-arts    Des habitants tirent la sonnette d'alarme: Oran impuissante face aux chiens errants !    Doit-on s'inquiéter du mode de gouvernance de Sonatrach ?    Transition, débat politique et euphorie footballistique : mobilisations collectives et fluidité politique    A quand le «provisoire» de ce «gouvernement» ?    Des points de vente pour l'approvisionnement des boulangers: 33 minoteries fermées à Oran    Chlef: Du nouveau pour les chemins communaux    La footballisation des esprits ou la défaite de la pensée    Algérie : «Pour enchaîner les peuples, on commence par les endormir»*    L'épuration ou le crime d'« indignité nationale »    Banques : Wells Fargo accroît son bénéfice, la marge d'intérêts sous pression    Niqab en Tunisie: "Montrez-moi patte blanche ou je n'ouvrirai point"    Saisie en 2012 : L'OMC donne raison à la Chine contre les USA    Syrie : Les combats s'intensifient à Idleb aggravant la situation humanitaire    Le calvaire des usagers    Les élues démocrates répondent à Trump    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Hôpitaux, maisons de retraites, écoles : inquiétantes images d'abandon, de négligence et de mauvaise gestion
Publié dans Le Quotidien d'Algérie le 15 - 01 - 2019


Par: Fayçal Métaoui 15 Janv. 2019 à 14:30
Plusieurs vidéos publiées sur les réseaux sociaux et diffusées par les chaînes télé privées ces derniers jours dévoilent l'état catastrophique de la gestion de certains établissements sanitaires, sociaux et scolaires en Algérie.
Il y a d'abord cette vidéo tournée à l'hôpital de Bordj Menail, dans la wilaya de Boumerdès, où l'on voit des restes de nourriture laissés sur une table à côté du lit d'un malade.
En bas du lit, des détritus jonchent le sol. « Ce malade veut faire une opération et on lui a dit de prendre un taxi vers Douèra (Ouest d'Alger). Mais où est donc passé l'ambulance ? Regardez son état », s'indigne un jeune homme. Il montre un autre malade qui saigne sur son lit sans aucun soin.
Une autre vidéo, tournée à la Maison de retraite de Batna, met à nu l'état d'abandon des pensionnaires. L'un d'eux est attaché, un autre est allongé par terre et un autre encore est affalé sur sa chaise roulante. Les lits sont sans draps et sans couverture. Les chambres sont sales avec des flaques d'eau et des murs décrépis. La vidéo montre aussi des morceaux de viande et des légumes jetés à la poubelle.
À Relizane, une collégienne a interpellé directement la ministre de l'Education Nouria Benghebrit lors d'une visite. « Notre CEM a été ouvert en octobre 2016. À ce jour, il n'y a pas d'équipements pour notre scolarisation, pas de micro-ordinateurs, pas d'instruments de laboratoire, etc », a dénoncé l'élève, selon une vidéo diffusée par El Bilad TV.
« Il ne faut pas ouvrir de nouveaux établissements scolaires qu'une fois totalement équipés », a plaidé la ministre. Mais, elle n'a pas été informée sur cette situation qu'une fois sur place. À quoi donc servent les directions de l'éducation dans les wilayas ? Ne sont-elles pas tenues de s'assurer des conditions de scolarisation des élèves au niveau des wilayas d'une manière continue ? Et que font les Associations de parents d'élèves ?
Au niveau national, 2300 établissements scolaires manquent de chauffage. Interrogée à la radio, Nouria Benghebrit a promis de redresser la situation en comptant sur « les actes de solidarité » des citoyens. Les wilayas et les APC ont des budgets destinés à l'entretien des écoles, des collèges et des lycées. Comment cet argent est-il dépensé ?
La ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme, Ghania Eddalia a, elle, limogé le directeur et d'autres cadres de la Maison de la retraite de Batna avec dépôt de plainte auprès de la justice.
Ghania Eddalia ne connaissait-elle pas l'état de délabrement et la grave situation de négligence à la Maison de retraite de Batna ? Qu'en est-il des autres structures dépendant de son ministère au niveau national ? Existe-t-il des inspections ?
Faut-il à chaque fois que des vidéos ou des images soient publiées pour que les responsables réagissent au niveau central et envoie des « commissions d'enquête », lesquelles commissions ne rendent jamais publiques leurs conclusions ?
Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Mokhtar Hasbellaoui, qui a très mal géré la situation lors de l'épidémie du choléra l'été 2018, n'a encore rien dit sur l'état d'abandon à l'hôpital de Bordj Menail. Un établissement qui souffre depuis des années de surcharge et de pannes récurrentes de matériel médical, selon un rapport établi par l'APW de Boumerdes. Or, rien n'a été fait pour améliorer l'état de cet hôpital public, comme tous les autres d'ailleurs, qui sont dans la même situation.
Où est donc l'application de la « réforme hospitalière » évoquée à chaque fois par Hasbellaoui ? La mauvaise gestion locale dans plusieurs les secteurs n'est, en fait, que la traduction concrète du peu de suivi, d'absence de sanction, de l'impunité et de négligences à tous les niveaux.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.