Université Blida 1 : Séjour d'études en Allemagne des étudiants en gestion des déchets    Baccalauréat 2019 à Médéa : L'heure de vérité pour les 12 566 candidats    Médéa : La place du 1er Novembre fait pitié    Des astuces pour améliorer naturellement sa vue    Un scandale du foncier industriel à Skikda : Un investisseur «curieusement» écarté et remplacé !    Situation du logement public locatif à Sétif : 10 613 appartements non distribués    Revêtement de la route principale de la commune de Berrahal : Désagréments et soupçon de dilapidation    16e édition du rallye féminin    Parution : Amour sublime, un roman de Abdelkader Gouchène    RC Relizane: Le président Hamri jette l'éponge    Sa gestion sera confiée à une EPIC de wilaya: La plage artificielle des Genêts officiellement ouverte l'été prochain    Une attitude pour le moins équivoque    Justice: L'ex-wali d'Alger et le wali d'El Bayadh sous contrôle judiciaire    DES DIPLOMES COMME ORNEMENT    Bordj Badji-Mokhtar: Deux enfants meurent piqués par des scorpions    Bac 2019: Les maths «abordables» pour certains, «compliquées» pour d'autres    Equipe nationale: Une notable progression est à relever    MC Oran: L'éclaircie n'est pas pour demain    Requête pour un réarmement moral de l'Algérie    Tlemcen: Disparition de la tente géante : Khalida Toumi et Abdelouahab Nourri devant la Justice    CAT: L'Algérien Mohamed Bessaâd élu vice-président    Equipe Nationale : Delort signe son baptême du feu et offre la victoire aux Verts    Sucre: Salariés et betteraviers font pression sur l'Allemagne    Libye : Poursuite des bombardements sur Tripoli malgré les appels au cessez-le-feu    Sénégal : Le "dialogue national" engagé, "nécessaire" ou "jeu de dupes"?    Après une pique à l'Iran : La Royal Navy a-t-elle déployé des troupes en mer d'Oman ?    Dans le respect des dispositions de la constitution : Urgence d'accélerer l'élection présidentielle affirme Gaïd Salah    Ecole supérieure d'infanterie de Cherchell : Sortie de neuf (9) nouvelles promotions d'officiers et de sous-officiers    Prévarication, concussion, corruption, dilapidation    Foire internationale d'Alger : Ouverture de la 52e édition ce mardi avec la participation de 15 pays    Avionneur : Boeing veut réduire la portée et la durée de certains essais    Préparation de la CAN-2019 : L'Algérie bat le Mali (3-2)    Rajoelina obtient la majorité absoluedes députés    Ali Haddad écope de 6 mois de prison ferme    Les personnes sinistrées seront indemnisées    Mohamed Morsi meurt pendant son procès    L'ex-P.-dg du CPA placé sous mandat de dépôt    300 milliards de dollars détournés en 20 ans !    Seat algérie : main-d'oeuvre gratuite pour la première vidange    Le sujet qui fâche    130 millions DA pour l'aménagement de lazaouia de Sidi Cheikh    Des troupes de la Royal Navy déployées dans le golfe d'Oman    L'armée veut imposer sa feuille de route    La procédure de levée de l'immunité parlementaire de Talaï enclenchée    Remise des prix de la meilleure photo    ACTUCULT    L'ex-wali d'Alger Abdelkader Zoukh mis sous contrôle judiciaire    La présidentielle et la lutte contre la corruption, deux priorités pour l'ANP    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La justice refuse la libération d'un ex-ministre mozambicain
Afrique du sud
Publié dans Le Soir d'Algérie le 16 - 02 - 2019

La justice sud-africaine a refusé hier la libération de l'ex-ministre des Finances mozambicain Manuel Chang, détenu depuis la fin 2018 dans le cadre d'une affaire de corruption qui suscite de nombreux remous dans son pays. «Je ne peux pas accorder de liberté sous caution au requérant car cela ne servirait pas les intérêts de la justice», a tranché la juge Sagra Subroyen au terme d'une audience au tribunal de Kempton Park, près de Johannesburg.
Comme le parquet, la magistrate a mis en doute les garanties de représentation de l'accusé.
«Même si ses passeports lui ont été confisqués, cela ne garantit pas qu'il ne puisse pas en obtenir d'autres et prendre la fuite», a-t-elle dit, ajoutant soupçonner l'ex-ministre de disposer «de comptes bancaires qu'il a cachés au tribunal».
Manuel Chang a été arrêté fin décembre à l'aéroport de Johannesburg sur demande d'un procureur américain. Il est accusé d'avoir autorisé des entreprises publiques à contracter des prêts secrets d'un montant de 2 milliards de dollars pour acheter des bateaux, notamment militaires, auprès du groupe du milliardaire franco-libanais Iskandar Safa.
Selon l'acte d'accusation de la justice américaine, M. Chang est soupçonné d'avoir touché 5 millions de dollars de pots-de-vin pour avoir autorisé ces prêts lorsqu'il était ministre.
Un audit indépendant a estimé à 500 millions de dollars la part de ces prêts, délibérément cachés au Parlement et aux bailleurs de fonds internationaux, détournés au profit d'industriels, des banquiers et des dirigeants mozambicains. La révélation de cette «dette cachée» a plongé le Mozambique dans sa pire crise financière depuis son indépendance en 1975. Manuel Chang fait l'objet de demandes d'extradition des Etats-Unis et du Mozambique.
Depuis son arrestation, le parquet général de Maputo a donné un coup d'accélérateur à son enquête. Jeudi, il a ordonné l'arrestation de cinq personnes, parmi lesquelles l'ex-chef des services secrets Gregorio Leao et l'assistante de l'ancien chef de l'Etat Antonio Guebuza, Ines Moiane.
L'affaire embarrasse l'actuel Président mozambicain Filipe Nyusi, ministre de la Défense à l'époque des faits et candidat à un nouveau mandat à la tête du pays lors des élections générales prévues le 15 octobre prochain.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.