Le Président Tebboune reçoit le ministre français des Affaires étrangères    Coupe du Monde 2022 (Zone Afrique): tirage au sort favorable pour l'Algérie    Un tournoi de futsal dans la ville de Laâyoune est une "pure décision politique"    Khenchela : nécessité de la prévention pour se prémunir des asphyxies au monoxyde de carbone    Vers l'élimination du problème de spéculation sur le prix du lait en sachet    Benbouzid: une commission d'inspection à El Oued pour évaluer les services de santé    Sit-in des enseignants du primaire: les protestataires appellent à l'ouverture d'un dialogue    LA CHAMBRE DE COMMERCE ET D'INDUSTRIE ‘'CCI DAHRA'' : Eclaircissements sur la loi de finances 2020    ACCIDENTS DE LA ROUTE : Tebboune ordonne la tenue d'un Conseil interministériel    Karim Tabbou maintenu en prison    SUR INSTRUCTION DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE : Envoi d'une caravane d'aides humanitaires en Libye    LUTTE CONTRE LA CRIMINALITE : 43 personnes arrêtées à l'extrême-sud du pays    BISKRA : Démantèlement d'un réseau de faussaires de monnaie    Saisie d'une importante quantité de kif    EL-HAMRI (ORAN) : L'opération de relogement des 153 familles fait des mécontents    JSK: Mellal condamné à 6 mois de prison ferme    Des dizaines de manifestants blessés en Irak    L'état d'urgence renouvelé pour trois mois    Des écoliers manifestent contre la hausse des prix    Trois postes de l'armée incendiés par les terroristes de Boko Haram    Une base de l'ONU ciblée par des terroristes    Le PLD annonce sa participation    Omari examine avec des représentants des Chambres d'agriculture le dossier des coopératives agricoles    Une réduction certes, mais la facture toujours aussi lourde    Cinq projets réalisés en 2019    La bataille des exportations reste à gagner    Le parquet requiert des peines de 1 an et de 18 mois de prison ferme    Une quarantaine de walis concernés    Le MSP propose l'intégration du Hirak dans le préambule    Chute mortelle d'un homme à Ouled Mahdi    ACTUCULT    Projection de "12 hommes en colère" à la cinémathèque de Béjaïa    "Il faut un plan pour sauver notre patrimoine culturel"    La Révolution racontée par Sid Ali Abdelhamid    Sétif, une ville sans cinéma    L'UA réitère la position commune de l'Afrique sur le cessez-le-feu en Libye    «Il n'y a pas de plan B, ça sera au Cameroun»    MOB : Préparation perturbée    MC Oran : Un mercato hivernal tristounet    Aïn Témouchent : Réduction drastique du nombre de départs à la retraite    Scène artistique algérienne : Décès de l'artiste Loubna Belkacemi    Salon du livre à Tizi Ouzou : Réconcilier le public avec la lecture    Le sg de l'UGTA Annaba dépasse les bornes, il agresse et chasse les syndicalistes    L'APN examine la levée d'immunité d'un député    Le NCM et le PAC se neutralisent    Le mouvement des entraîneurs supplante celui des joueurs    Le COA demande à la CAF d'éviter «tout acte entravant l'action de l'ONU»    Un court-métrage tourné à Oran sélectionné    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Grève générale dans plusieurs communes
Bouira
Publié dans Le Soir d'Algérie le 09 - 12 - 2019

Comme il fallait s'y attendre, l'appel pour une grève générale a été largement suivi au niveau du chef-lieu de la wilaya de Bouira, ainsi que dans plusieurs communes de l'est de la wilaya et même celles du nord-ouest du côté des daïras de Lakhdaria et Kadiria où les commerçants ont baissé leurs rideaux à partir de 11 heures du matin, imitant ainsi les commerçants et autres fonctionnaires et travailleurs de l'administration de la wilaya et ceux des daïras situées dans la région est.
Cependant, si au niveau du chef-lieu, l'opération ville morte a été réussie à 100 %, avec une grève générale, excepté les pharmacies et les boulangeries, au niveau des autres régions de la wilaya, surtout du côté ouest et sud, dans les daïras de Bir-Ghbalou, Aïn Bessem, Sour-el-Ghozlane et Bordj-Okhris, les citoyens ont vaqué à leurs occupations et les élèves ont rejoint leurs établissements normalement, la population n'ayant aucunement prêté attention à l'appel à la grève des quatre jours largement relayé via les pages Facebook depuis plusieurs jours.
Cela étant, au niveau du chef-lieu de wilaya, durant la matinée, plusieurs marches ont été organisées par des étudiants, des fonctionnaires grévistes de certaines directions et autres organismes, mais aussi et surtout des citoyens de la ville de Bouira et ceux, par milliers, de la commune d'Ath-Laâziz, qui ont organisé une marche depuis Draâ-Lekhmis à l'entrée nord de la ville de Bouira, sur près de 4 kilomètres, avant de sillonner les principaux boulevards et artères de la ville. Signalons qu'au niveau de l'entrée nord de la ville de Bouira, des milliers de citoyens de la commune d'Ath Laâziz ont été accueillis par des dizaines de fourgons de la gendarmerie qui se sont mis en travers pour les empêcher d'entrer dans la ville de Bouira. Des affrontements auraient éclaté sûrement n'était la sage décision du commandant de la gendarmerie qui a ordonné à la dernière minute le retrait de ses éléments pour laisser passer cette marée humaine.
A 14 heures, les citoyens étaient encore dans la rue à marcher et à scander des mots d'ordre hostiles au pouvoir et pour le rejet des élections.
Rappelons que dans la wilaya de Bouira, tout le monde s'était entendu que la grève devait être observée par tous entre 8 heures et 16 heures. Au-delà de cette heure de l'après-midi, les commerçants peuvent ouvrir leurs boutiques pour permettre aux citoyens de faire leurs provisions.
Y. Y.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.