Belhimer : consacrer la place de leader de la Télévision publique dans le secteur audiovisuel    Algérie-Emirats arabes unis : nécessité de renforcer la coopération bilatérale et de poursuivre les concertations    Douanes: réduire le temps de stationnement des conteneurs dans les ports    Cour suprême: poursuites contre l'ancien wali de Mostaganem Abdelwahid Temmar    Djerad reçoit le ministre émirati des Affaires étrangères    Robert Moreno évoque le cas Slimani    Cinq pays au 10eme Festival international du théâtre de Bejaia    Une force africaine en Libye garantira le respect du cessez-le-feu    Les consommateurs dénoncent    HADJADJ : Arrestation de 2 vendeurs illicites de boissons alcoolisées    L'EHU d'Oran au chevet des malades de Tiaret    TIZI-OUZOU : Destruction d'une casemate pour terroristes    BECHAR : Un dealer condamné à 3 ans de prison pour trafic de drogues    L'APN LUI DONNE UN DELAI DE 10 JOURS : Abdelkader Ouali refuse de renoncer à son immunité parlementaire    Découverte d'un bain romain    Nomination de Ahmed Bensebbane à la tête de l'EPTV    Visite d'Erdogan à Alger: le caractère stratégique des relations entre les deux pays réaffirmé    Amitié entre les peuples: Ghlamallah prendra part à une conférence en Croatie    Coupe de la CAF : Le Paradou hypothèque ses chances de qualification    Hand/Tournois de qualification olympique: l'Algérie dans le groupe de l'Allemagne    Sit-in de solidarité avec Ilyas Lahouazi    Les efforts de lutte contre la corruption stagnent dans les pays du g7    Un "terminus" brutal pour la JSK    Le WA Tlemcen rejoint l'O Médéa en tête du classement    Casoni pose ses conditions    Les Algériennes en regroupement à Alger    La défaillance de l'EGSA    Enquêtes sur les biens immobiliers des hommes d'affaires    "Le hirak n'a pas vocation à conquérir le pouvoir"    Lahouazi, Alloune, Khallil et Ferhani sous contrôle judiciaire    5 morts et 32 blessés dans un accident de la circulation    Biscuits roulés à la cannelle    Le ministère de la Santé recommande de reporter les voyages prévus en Chine    Convergence de vues entre Tebboune et Erdogan    L'Algérie condamne avec "force"    Liban : le nouveau gouvernement rejeté par la rue    Hirak : discuter pour être indiscutable    Sortir ...Sortir ...Sortir ...    Deux moi ou la comédie romantique réinventée    Hommage et recueillement à la mémoire de matoub lounès    Au Louvre, une œuvre cinétique de l'artiste vénézuélien Elias Crespin    Serie A : La Juventus chute face à Naples    Crise libyenne: Un conflit naît dans les laboratoires américains ?    SEOR: Perturbation de l'alimentation en eau dans 12 communes    Tunisie: Vers un nouveau gouvernement ?    Assemblage de tramways: Alstom n'a pas respecté le contenu de l'accord    Mouvement dans le corps des walis    La présidente par intérim candidate à la présidentielle    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Plus de mille dossiers Cnac et Ansej traités en 2019
OUM-EL-BOUAGHI
Publié dans Le Soir d'Algérie le 14 - 12 - 2019

Selon le directeur de l'emploi de la wilaya d'Oum-el-Bouaghi que notre journal a rencontré au niveau du siège de la Cnac, les deux dispositifs Cnac et Ansej ont traité plus d'un millier de dossiers et créé autant de postes de travail. Pour l'Ansej, dont le rôle consiste à orienter, accompagner, former et suivre les jeunes détenteurs de projets, ce dispositif a traité et financé 212 dossiers créant, ainsi, 281 postes de travail.
Sachant que l'objectif de l'Ansej demeure la création de projets en relation avec la nature de la région, notamment dans le domaine de l'agroalimentaire et la promotion de petites et moyennes entreprises générant des postes de travail. Les deux dispositifs ont connu des évolutions décidées par le ministère de tutelle et ont toujours continué à financer des projets même dans les conditions de disette que le pays a traversée.
De nouvelles dispositions ont été mises en application par la tutelle concernant l'autofinancement au profit des jeunes. Ces derniers accéderont aux différents avantages fiscaux et des facilitations administratives au même titre que les autres. A noter que dans le cadre de la modernisation, les deux dispositifs sont passés au mode de gestion électronique où un portail est disponible et à travers lequel les jeunes intéressés peuvent avoir tous les renseignements à distance, y compris les inscriptions et la constitution de dossiers à partir d'un seul imprimé à remplir. Les dispositifs Ansej et Cnac sont reliés à un réseau national où les jeunes promoteurs peuvent proposer leurs produits et avoir des relations avec les autres jeunes investisseurs.
La Cnac, à la différence de l'Ansej, est un dispositif qui s'adresse exclusivement aux personnes dont l'âge est situé entre 35 ans et 55 ans pour permettre, ainsi, à tous d'avoir des chances de monter des projets et créer des postes de travail.
Le directeur de l'emploi nous fait savoir aussi que pour les jeunes qui possèdent des expériences dans les différents domaines et qui ne possèdent pas de diplômes prouvant leurs compétences professionnelles, ces derniers peuvent le justifier par des attestations délivrées par les centres de formation professionnelle. Par ailleurs, il est nécessaire de signaler que la Cnac a traité, pour le seul exercice 2019, pas moins de 800 dossiers dont 568 ont eu l'aval de la commission, une commission qui s'est réunie une quinzaine de fois, pour les dossiers qui sont ajournés pour compléments d'informations.
Des recours sont recevables et traités dans les meilleurs délais. A noter aussi que parmi les jeunes qui ont opté pour ces dispositifs, on trouve des professions libérales tels des médecins, des avocats ou encore des architectes.
Les responsables des deux dispositifs ne se limitent pas uniquement à financer et accompagner les jeunes. Encore mieux, ils les aident à avoir des locaux dans les programmes publics tels que AADL ou OPGI. Les deux dispositifs assurent également des formations en milieu pénitentiaire avec des programmes approuvés par des organismes internationaux.
Moussa Chtatha


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.