De la supercherie démocratique du 5 octobre 88 à l'imposture de « l'Algérie nouvelle » post-22 février 2019.    Les députés plaident pour l'amélioration du cadre de vie du citoyen    Timimoune: adapter les offres de formation aux exigences du secteur du tourisme    Tabi met en avant "le rôle important" du Conseil d'Etat dans la consolidation des fondements de l'Etat de droit    Versement des tranches relatives à 16 projets cinématographiques estimées à plus de 63 millions DA    Tebboune reçoit le ministre d'Etat ougandais chargé de la coopération régionale    Championnat arabe de gymnastique artistique: la sélection d'Egypte séniors messieurs sacrée en individuel général et par équipes    Rencontre régionale sur les catastrophes: la proposition algérienne pour un mécanisme régional inscrite en marge des travaux    Le soutien de Bruxelles au processus mené par l'ONU au Sahara occidental exprimé    Le Président Tebboune distingué par l'Union arabe des engrais    Gymnastique/Championnat arabe: le staff technique satisfait des performances des algériens    Verdict confirmé pour Saïd Bouteflika    Vous pouvez retirer votre ordre de versement    Pluies sur plusieurs wilayas de l'intérieur du pays à partir de mardi    Accidents de la circulation: 28 décès et 1275 blessés en une semaine    Tir d'un missile balistique Nord-coréen: Tokyo, Séoul, Washington et Bruxelles condamnent    Ligue 1 (6ème journée): Première victoire de la JSK et du MCO    Valse des entraineurs: C'est l'esprit amateur qui prévaut    Championnat arabe des clubs de judo «minimes»: Les jeunes du CSA Nour Bir El Djir s'illustrent    Sommet arabe d'Alger: Les attentes palestiniennes    Un cas psychiatrique!    Hygiène, informel, constructions illicites, stationnement anarchique...: Le wali «sermonne» les élus de l'APC d'Oran    Dernière ligne droite avant la mise en service du téléphérique: Des essais sur tronçon de près de 1.900 mètres    Pour ramassage de déchets plastiques: Un véhicule saisi et trois personnes interpellées    Défis africains de la COP 27    Conseil des ministres: L'importation des tracteurs agricoles de moins de 5 ans autorisée    Le CRB confirme    Belatoui espère un véritable départ    Une délégation ouest-africaine à Ouagadougou    Bientôt le dénouement?    Les députés relèvent l'absence de chiffres    Les challenges de 2023    Washington dissipe les nuages    Les coupures d'eau exacerbent les habitants    La menace invisible    «Le bilan est positif, mais incomplet»    Une «pré-COP» en terre africaine se tient à Kinshasa    Belaïli met les points sur les «I»    «La colonisation n'a pas été un long fleuve tranquille»    Pourquoi Caritas n'exerce plus en Algérie    Une figure historique majeure    L'ANP œuvre sans relâche à la sécurisation des frontières et à la préservation de la souveraineté territoriale du pays    Elections communales partielles à Bejaia: la gestion participative domine la campagne    L'invitation des artistes étrangers pour des spectacles fixée par décret    De l'engeance des «pourboireux»    "Saint Augustin, un symbole de l'attachement à la patrie, à la paix et au dialogue"    Trabendisme mental !    Mouvement dans le corps des Secrétaires généraux des wilayas    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Quel scénario si Zetchi démissionne ?
Alors que Belmadi se projette sur les prochaines échéances de l'EN
Publié dans Le Soir d'Algérie le 27 - 07 - 2020

Devant la caméra de la WEBTV de la FAF et alors que le journaliste lui posait des questions en rapport avec son avenir et celui de l'EN, le sélectionneur national Djamel Belmadi a lâché quelques vérités qui peuvent bien constituer un indice pour l'après-2022, date à laquelle son bail avec la Fédération algérienne de football prendra fin.
Djamel Belmadi qui sait et aime jouer avec les mots se qualifie de quelqu'un de «très fidèle». «Je suis fidèle à l'homme mais je suis fidèle aussi au pays», a-t-il dit lors de cet entretien intervenant le jour du premier anniversaire du sacre africain des Verts en Egypte. Une «sentence» que chacun comprendra à sa manière mais que l'entraîneur Belmadi expliquera par une profonde conviction des principes. «Je suis en train de planifier avec le président de la FAF (Kheireddine Zetchi, ndlr) le plus loin qu'on puisse le permettre», dira encore l'ancien Marseillais. Belmadi qui sait bien la «mauvaise posture» du président de la FAF ces derniers mois ne fait pas de fixation et encore moins de chantage. Au-delà des hommes, il préfère le pays et il ne l'a jamais caché. Mais pour réussir, il faut une équipe et jusqu'à preuve du contraire, la paire Zetchi-Belmadi fait gagner des points à l'Algérie dont l'image, ternie par une décennie de terrorisme et trois autres de fiascos à répétition à tous les niveaux, a été grandement polie par la grâce des coups de patte de ses footballeurs durant la CAN-2019. Une équipe qui gagne et qui vient d'enregistrer l'arrivée d'un autre «gagneur», «Magic» Bougherra, nommé récemment à la barre technique de l'EN des locaux avec pour objectifs la prospection des joueurs du Championnat que Belmadi ne semble plus dénigrer comme par le passé, ainsi que cette perspective d'un CHAN-2022 à gagner en Algérie. Un choix, celui de Madjid Bougherra, «qui est le mien et qui était cautionné par le président de la FAF et même le bureau fédéral», précise le driver des Verts. Une belle relation de confiance que le patron de la fédération entretient en offrant un maximum de liberté à Djamel Belmadi de choisir ses hommes et les moyens à même de lui permettre d'atteindre ses objectifs. Une confiance et une fidélité déjà exprimées lorsque des informations laissaient entendre que Belmadi est convoité par des fédérations, celle des Emirats arabes unis notamment, qui lui ont offert un pont d'or pour qu'il dirige leur sélection nationale. «Je peux vous assurer que depuis le sacre africain, en 2019, Belmadi a reçu des offres très alléchantes sur le plan financier. Il prendra une décision sur son avenir après le Mondial-2022. Son défi est de qualifier l'Algérie à la Coupe du monde au Qatar. Nous avons une grande stabilité au niveau de la sélection A. Je demande à tout le monde d'être derrière cette fédération quelles que soient les personnes, en dehors des conflits, et de laisser l'intérêt de l'Algérie au-dessus de toute considération. Aujourd'hui, nous n'avons pas l'impression d'être champions d'Afrique, d'avoir cette fierté de capitaliser ce sacre», avait déclaré Zetchi en juin dernier sur les ondes de la Radio nationale.
«La parole aux hommes»
Un échange d'amabilités qui en dit long sur les rapports Zetchi-Belmadi lesquels sont répercutés sur ceux entretenus par Belmadi avec son groupe de joueurs. «Au jour d'aujourd'hui, il n'y a pas plus intéressant qu'une parole donnée aux joueurs, plus qu'une signature pour moi. Dire aux joueurs qu'on veut aller à la Coupe du monde dans un premier temps et de faire quelque chose de grand dans un second temps, ça vaut tout. Si aujourd'hui, j'ai reçu ces offres-là, c'est en grande partie grâce aux joueurs», assure Belmadi reconnaissant envers des joueurs qu'il espère emmener plus loin, plus haut. Et qu'il n'abandonnera que s'il se rend à l'évidence qu'il n'a plus rien à tirer de positif chez eux. «Le jour où je constate qu'il n'y aurait pas une marge de progression, qu'on ne peut pas aller plus haut que ça, je ne serai donc plus d'un réel apport. Ça serait malhonnête de ma part de rester aux commandes pour un contrat, ou un autre motif. Je ne le ferai pas en club et je ne le ferai jamais pour mon pays. L'accord qu'on a eu avec les joueurs est celui de savoir est-ce qu'on est capables d'aller plus haut ?, nous avons des objectifs, dont celui du Mondial-2022 au Qatar», explique Belmadi.
Un Belmadi qui annonce du nouveau au sein de l'effectif mais qui n'admet pas un chamboulement dans ses projets. Le départ annoncé pour mars prochain de Kheireddine Zetchi, un homme auquel il a juré fidélité, peut être l'amorce du début de la fin de l'aventure de Djamel Belmadi à la barre technique des Verts. A ce moment, l'EN aura tout le moins composté son billet pour la CAN-2022. Belmadi pourra-t-il mener le navire à bon port en voyant embarquer un nouvel équipage ? C'est un scénario peu confus auquel le football algérien est convié. La pression des clubs, du président de la LFP, du ministère, de certains médias et des cercles qui ont toujours «milité» pour l'échec en continu va certainement pousser le président de la FAF à remettre le tablier avant l'heure.
M. B.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.