Les partis politiques s'y préparent    Les efforts de l'Etat nécessitent une contribution des différents partenaires    Le bilan s'alourdit à sept victimes    Abrégée et interdite aux femmes et aux enfants    130 nouveaux cas confirmés, 03 morts et 118 guérisons    C'était un certain 08 mars 2007    La fabrique des mensonges!    Un projet énergétique enfin débloqué    Un webinaire international organisé mercredi    Le président Tebboune présente ses condoléances    Cinq personnes tuées dans une embuscade au nord du pays    Le MCO rejoint l'ESS en tête    Ramos a trois semaines pour trancher    Brèves Omnisports    Une campagne prématurée    Le nouveau Code électoral adopté    La Dgsn célèbre la Journée internationale de la femme    Un réseau de narcotrafiquants démantelé    La mairie de Mizrana fermée    Les propriétaires réinvestissent la rue    Les armes de la cyberguerre    «Les femmes ont joué un rôle décisif dans l'histoire de l'Algérie»    «Le vieux renard» revient à bouzeguène    Le double combat de la femme algérienne    L'Atlético Madrid prépare son offre pour André Silva    Sabri Boukadoum en visite au Togo    Chlef: inhumation des victimes de la crue de l'Oued Meknassa    Formation sur la fabrication de fromages au profit de la femme rurale    Entrepreneuriat féminin: un concours pour valoriser les femmes créatrices de richesse    CAN-2021 (U17) : "L'EN attend toujours l'autorisation pour s'envoler au Maroc"    Pour un manifeste des femmes algériennes    La militante sultana khaya victime d'une tentative d'élimination physique    Futur parti pour une majorité présidentielle?    Le Président Tebboune présente ses condoléances à son homologue sahraoui suite au décès de sa mère    Barça : Messi a voté pour l'élection du nouveau président    Ligue 1 CRB-CSC : le Chabab pour renouer avec la victoire    Que faire face aux faux tests PCR ?    Trois sur trois pour les Sud-Africains    «Le dialogue est incontournable»    L'heure du bilan    Actuculte    Scènes de guérilla urbaine après l'arrestation d'un opposant    Au moins 90 morts dans des combats à Marib    Mechichi tente l'apaisement    Sur un total de 10.200 sociétés inscrites au CNRC: 5.113 sociétés ont déposé leurs comptes sociaux au 31 décembre 2020    Tlemcen - Formation : tourisme, hôtellerie et restauration font recette    Les cours du pétrole au plus haut en près de 2 ans    Le «tintamarre» Yasmina Khadra    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Quand le virtuel sauve «le réel»
Bilan 2020 de la Cinémathèque Algérienne
Publié dans Le Soir d'Algérie le 24 - 01 - 2021

La période de confinement a permis à l'équipe du CAC de développer la chaîne YouTube de la Cinémathèque algérienne qui a réalisé, en l'espace de 8 mois, des chiffres importants et avait même reçu les félicitations de YouTube.
Quel bilan 2020 pour la Cinémathèque algérienne en général et la salle d'Alger, en particulier ? En ouverture de son bilan annuel, la Cinémathèque algérienne considère l'année 2020 comme « une année à oublier dans les activités culturelles ». Cette institution culturelle publique a, elle aussi, été victime du Covid- 19 et parfois de l'arrêt total des activités culturelles.
«Comme tous les établissements, la Cinémathèque algérienne a souffert de la fermeture des salles. Contrairement aux années précédentes, les salles de la Cinémathèque du Centre algérien de la cinématographie n'ont activé que trois mois avant de passer en mode numérique et digital dans une programmation plus virtuelle », est-il rappelé dans ce bilan annuel.
Parmi les importants événements de l'année écoulée, figure le centenaire du cinéaste italien Federico Fellini, né à Remini le 20 janvier 1920 et mort à Rome le 31 octobre 1993. La Cinémathèque d'Alger a heureusement pu organiser, du 8 au 15 février 2020, un hommage à Fellini à travers notamment un cycle de ses meilleurs films. Ce cycle avait été précédé par un autre cycle, du 25 au 30 janvier 2020, dédié à un autre géant du cinéma mondial : Alfred Hitchcock.
Mais la première activité des salles du CAC (Centre algérien de la cinématographie) a été une programmation des films célébrant Yannayer, entre le 8 et 12 janvier. La majorité des salles ont, alors, programmé des films connus du cinéma amazigh.
La Cinémathèque d'Alger a vu la programmation du docu-fiction Juba II, de Mokrane Aït Saâda. À Tizi-Ouzou, la Cinémathèque de la ville a conçu un riche programme de films à commencer par la projection-débat en avant première du film Agerruj yettwafren en présence du réalisateur Aziz Chelmouni.
À Béjaïa, a été projeté en avant première le court-métrage d'horreur Hoc Dardam (2019) en langue amazighe de Mourad Ousalem, ainsi qu'une projection-débat en présence du réalisateur du court-métrage Ughaled (2018) de Hafid Aït Braham.
À Alger, un atelier avec le réalisateur et producteur algérien Mounes Khammar sur la perspective de la production cinématographique en Algérie a été aussi organisé le 15 février en partenariat entre l'AARC et le CAC. Un premier forum sur le cinéma algérien et mondial avec une rencontre-débat avec le journaliste et écrivain algérien Nourredine Louhal et le photographe français Stephan Zaubitzer auteur de Cinés-Méditerranée, au sujet de l'état des salles obscures en Algérie a également eu lieu à Alger.
Au mois de mars, c'était un programme spécial cinéma de femmes. La Cinémathèque d'Alger a, notamment, diffusé le documentaire de la réalisatrice algérienne Mounia Meddour Cinéma algérien, un nouveau souffle, ainsi que le premier documentaire consacré aux jeunes filles algériennes Elles réalisé par Ahmed Lallem en 1966, où il avait interviewé des jeunes lycéennes sur l'avenir de l'Algérie. Le 7 mars, le réseau Wassila a organisé à la Cinémathèque d'Alger, à l'occasion de la Journée internationale de la femme, un programme spécial marqué par le film Essitar de Kahina Zina.
La pandémie est arrivée ensuite...
« À partir de l'instauration du confinement à cause du Covid et suite à l'instruction de la ministre de la Culture et des arts de fermer tous les espaces culturels et de transformer leurs programmes en mode virtuel, le CAC a commencé un programme ambitieux de diffusion des programmes sur le net : ce programme était repris par les responsables de toutes les salles de répertoire à travers leurs pages Facebook », est-il également rappelé dans le bilan annuel de la Cinémathèque algérienne.
« La période de confinement a également permis à l'équipe du CAC de développer la chaîne YouTube de la Cinémathèque algérienne qui a réalisé, en l'espace de 8 mois, des chiffres importants et nous avons même reçu les félicitations de YouTube », lit-on plus loin.
Dans son bilan annuel incluant la programmation « réelle » et virtuelle, la Cinémathèque algérienne a organisé 12 hommages, 7 célébrations, 9 cycles, publié 16 articles sur le site de la Cinémathèque et posté 27 vidéos et 28 images d'archives de la Cinémathèque algérienne en hommage au cinéma algérien et mondial. Elle a en outre organisé 4 ciné-clubs et 4 avant- premières entre le 1er janvier et le 11 mars 2020.
Une année, certes, pas rose du tout, mais pleine d'enseignements !
Kader B.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.