Ancelotti : "le Barça-Real Madrid a toujours existé et existera toujours"    La délégation algérienne refuse de s'asseoir derrière la délégation israélienne    Les opérateurs doivent déclarer leurs entrepôts avant le 30 novembre    L'huile de table plus chère    Lamamra appelle à la consolidation du processus politique    "Inefficaces et contre-productives", selon l'Algérie    Curieuse réhabilitation de la candidature du mouhafedh FLN    "Le championnat se poursuivra durant la Coupe arabe des nations"    Les Sudistes à un pas de la qualification    L'Algérie toujours dans le top 5 africain    "HELIOPOLIS" À NOUVEAU SELECTIONNE POUR LES OSCARS    Lancement du colloque sur la carte linguistique de tamazight    Qui, logiquement, arrose l'autre ?    BRÈVES...    Quel sort pour les APC sans candidats ?    L'article 184 du code électoral largement contesté    L'Algérie avec la Libye et la Tunisie    Les Hamraouas surprennent les Sanafirs    Les syndicats préparent la riposte    Arrestation d'un voleur de bouteilles d'oxygène    Le jeu malsain de Riyad    Sarkozy au TPI, ça tarde    Quand Macron se remémore le blues des colonies !    Le qamouss, les mu'allaqât et l'incompétence paralinguistique !    Clôture en beauté de la première édition à Aïn-Séfra    EHU 1er - Novembre: Lancement d'une campagne de dépistage du cancer du sein    Vaccination anti-Covid: «La balle est dans le camp des citoyens»    Exportations hors hydrocarbures: Produits alimentaires et industries manufacturières à la traîne    Pouvoir d'achat divisé par deux en 10 ans    La Com en débat    Défis et espoir    Front de mer à Aïn El Turck: L'OPGI se mobilise pour la collecte des déchets    Selma Haddadi désignée ambassadrice à Djouba    Le chef de la junte nomme 3 ministres et le SG du gouvernement    La Maison de la presse de Bouira baptisée Abdenour Merzouk    Le FFS rebondit    Benbahmed réaffirme les priorités du secteur    Que se passe-t-il au campus d'El Kseur?    La Coquette perd de son lustre    NAJDA se restructure    Incendie au complexe Tosyali    Les vérités des géants de la télécommunication    Washington lâche Rabat    La tension monte    Lukaku a évité le pire    La démagogie comme mode d'emploi    Tizi ouzou rend hommage à ses fils    Appel à candidature    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le nouveau marié et son père devant le juge à Lakhdaria
Pour avoir organisé une fête de mariage sans autorisation
Publié dans Le Soir d'Algérie le 04 - 08 - 2021

Lundi dernier, pour avoir organisé durant le week-end passé une fête de mariage au centre-ville de Lakhdaria, malgré les circulaires et autres notes du wali interdisant tout rassemblement comme les fêtes et les recueillements, un nouveau marié et son père ont été convoqués par la police et entendus concernant l'organisation d'une fête au cours de laquelle ils ont mis en danger la vie d'autrui et leur intégrité physique, ainsi que la violation de la loi concernant le devoir de vigilance et de protection d'autrui.
Les deux accusés ont été déférés devant le procureur de la République, puis devant le juge d'instruction qui a décidé de les traduire en justice en référé le même jour.
Le verdict final concernant ces deux accusés laissés en liberté sera connu dimanche prochain.
Cela étant, rappelons que ce cas n'est pas isolé puisque durant toute la semaine, on entend même au niveau du chef-lieu de la wilaya les détonations des feux d'artifice pendant la nuit.
Renseignement pris et selon une source policière, des fêtes de mariage leur ont été effectivement signalées mais celles-ci se seraient déroulées d'une manière restreinte et sans aucun rassemblement visible, alors que les feux d'artifice se font par les membres de la même famille dans un cadre strictement privé.
Cependant, concernant le cas de Lakhdaria, l'organisateur de la fête aurait fait dans l'ostentation pour ne pas dire de la provocation, avec même la présence de chevaux à la manière de la fantasia.
Ce qui est considéré comme étant une violation flagrante de la loi et une atteinte à la quiétude des citoyens en milieu urbain et, surtout, l'exposition d'autrui au danger de l'épidémie du Covid-19 dont les mesures de protection, entre autres le confinement sanitaire à partir de 20 heures, ont été violées.
Y. Y.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.