Accession en Ligue 1: le Président Tebboune félicite l'USM Khenchela et le MC El Bayadh    Chanegriha se rend à la Base navale principale de Mers El-Kebir    Tribunal: 10 ans de prison ferme requis contre Tayeb Louh    Real Madrid : Trois noms pour renforcer l'attaque    La loi portant régime général des forêts bientôt sur la table du gouvernement    L'Emir Abdelkader, un homme, une foi, un engagement...    Mémoires de Sadek Hadjeres. Tome 2    Migration internationale: l'approche algérienne exposée devant l'AG de l'ONU    L'importance de la société civile dans le développement global soulignée    Naftal: des projets d'investissement de plus de 250 Mds Da pour les 5 prochaines années    JM-2022 : le complexe de tennis d'Oran aux normes internationales    Sahara occidental: l'activiste américaine McDonough déterminée à dénoncer les pratiques répressives du Maroc    Tizi Ouzou: 2e Salon du livre "Mouloud Mammeri" d'Ath Yanni du 24 au 28 mai    JM Oran-2022: cinq manifestations culturelles internationales prévues    Petites et moyennes entreprises : une conférence nationale mardi sur la garantie financière    Le prisonnier sahraoui Lamine Haddi soumis à des traitements "cruels et inhumains" dans les geôles marocaines    Forte activité pluvio-orageuse, à partir de lundi, sur des wilayas du Sud    Lutte/championnat d'Afrique : l'Algérie termine avec 48 médailles dont 14 en or    Chafia Boudraâ, figure incontournable du cinéma algérien tire sa révérence    Nouvelle pandémie, nouvelle alerte    Variole du singe: L'Algérie n'est pas à l'abri    Canicule: La Protection civile en alerte    Académie algérienne des sciences et des technologies: Des académiciens expatriés interpellent l'APN    Sahara occidental: Le Maroc détourne le thème de ses conférences pour quémander un soutien international    Oran - Omnisports: Emouvantes retrouvailles des sportifs    Industrie: Contacts avancés avec des constructeurs mondiaux de voitures    Raison politique ou économique ?    De Bruyne «player of the year»    Les Canaris ne lâchent pas la LDC    Paroles d'experts    Une famille italienne et un Togolais enlevés par des hommes armés    35 terroristes neutralisés dans le Nord L'armée burkinabè a neutralisé    Le déficit mondial risque d'être brutal    Combien au premier trimestre 2022?    L'exemple de Constantine    11 décès en 48 heures    Bouira déploie les grands moyens    Youcef Cherfa ausculte son secteur    L'oeuvre salvatrice du Président    L'armée s'engage    Le RND affiche son total soutien    Mbappé : La Liga va déposer plainte    «sauvegarder un pan de la Mémoire de la nation»    Colloque national sur Anouar Benmalek    «Nassim Essabah» chauffe la salle Ibn Khaldoun    Ramtane Lamamra: Aucune médiation entre l'Algérie et le Maroc    Affaire du groupe Metidji: 10 ans de prison requis contre Sellal    Ministère de l'Intérieur: Le wali de Khenchela démis de ses fonctions    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Benbouzid apaise les tensions
Grève des blouses blanches
Publié dans Le Soir d'Algérie le 13 - 11 - 2021

Le ministre de la Santé tente d'apaiser les tensions dans son secteur. Une semaine après avoir déclenché une journée de grève dans les établissements de santé, les représentants des hospitalo-universitaires, des praticiens de santé publique et des paramédicaux ont été conviés à une réunion chez Benbouzid. Ce dernier a pris l'engagement de faire aboutir leurs revendications et trouver des solutions à tous les problèmes soulevés.
Salima Akkouche - Alger (Le Soir) - Le ministre de la Santé n'a pas tardé à réagir à la colère des syndicats des hospitalo-universitaires, des praticiens de santé publique et des paramédicaux. Ces derniers, pour rappel, ont tenu, mercredi dernier, une journée de protestation pour demander l'application des directives du président de la République par rapport à leurs conditions socioprofessionnelles.
Un premier avertissement, ont-ils menacé, avant de durcir leur mouvement au cas où les engagements pris publiquement par le Président Tebboune au profit des professionnels de la santé ne trouvent pas de réponse sur le terrain. Au final, cette journée de colère a trouvé écho chez la tutelle.
En effet, le ministre de la Santé a invité, mercredi soir, les trois syndicats pour discuter avec eux. Mieux, Benbouzid a su rassurer ses invités avec du concret en informant les syndicats de l'obtention de l'accord du Premier ministre pour le versement de la 5e et la 6e tranche de la prime Covid dans les tous prochains jours. Benbouzid a fait savoir également qu'une commission ministérielle sera installée et travaillera en collaboration avec les partenaires sociaux pour finaliser le dossier relatif au capital décès, la couverture santé à 100%, et la reconnaissance de la Covid-19 comme étant une maladie professionnelle.
Dans un communiqué rendu public, le ministère de la Santé a déclaré que «la rencontre qui s'est déroulée dans un climat empreint de sérénité, de confiance et d'entente, a été l'occasion pour le ministre de transmettre les expressions de considération et de respect des plus hautes autorités du pays, et à leur tête le président de la République,
M. Abdelmadjid Tebboune, qui affirme l'engagement de l'Etat à renforcer le dialogue et la concertation avec les partenaires sociaux afin d'améliorer la situation des professionnels de la santé en général».
Les prochaines assises de la santé, poursuit le communiqué, ont été abordées par les deux parties qui ont passé en revue les différents problèmes soulevés, en suggérant des solutions pour les résoudre. Benbouzid a ainsi pris l'engagement de prendre en charge l'ensemble des dossiers et des préoccupations exprimées lors de cette rencontre.
Le ministre de la Santé a affirmé qu'il ne ménagera aucun effort pour améliorer la situation et à trouver des solutions à tous les problèmes soulevés par les partenaires sociaux.
«La réunion a abouti à un accord des parties en vue de former une commission technique qui comprend des représentants de la tutelle et des organisations syndicales pour examiner les dossiers soulevés», a conclu le ministère de la Santé.
La grève des blouses blanches, le mercredi dernier, était le premier mouvement de protestation des professionnels de la santé, depuis le début du Covid en Algérie. Ces derniers ont préféré laisser leurs problèmes socioprofessionnels de côté pour lutter contre la pandémie.
La corporation a, d'ailleurs, perdu plusieurs personnes dans ses rangs emportées par le virus. Après tous les problèmes qu'ils ont vécus dans leur lutte, notamment en raison du manque de moyens, les professionnels de la santé estiment qu'ils méritent considération à travers notamment l'amélioration de leurs conditions socioprofessionnelles.
S. A.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.