Présidentielle 2019: Le report, une solution à «l'impasse» ?    Exception d'inconstitutionnalité: Le plaidoyer de Louh    Tébessa: Un programme d'urgence pour l'eau potable    Argent de la diaspora: Les Algériens, derniers de la classe    Leurs dossiers acceptés mais ils ne peuvent accéder au site pour le paiement: Sit-in des souscripteurs devant la direction régionale de l'AADL    Un pacte self-service    FAF - Coupe d'Algérie (1/32e et 1/16e de finale): Place aux émotions et gare aux surprises !    LFP - Championnat national: Statut professionnel, gestion amateur    Ligues 1 et 2: Où est passé le bilan chiffré de la compétition ?    Axe Gdyel - Hassi Ben-Okba: Un octogénaire meurt dans une collision entre un camion et une voiture    Tebessa: 2 à 15 ans de prison dans une affaire de terrorisme    Affaire du magistrat tué à Sidi Bel-Abbès: L'épouse de la victime, sa fille et un complice écroués    Au fil... des jours - Communication politique : nouvelles du front ! (2ème partie)    Le pouvoir d'en haut, la confiance d'en bas    Karim Wade saisit la Cour de justice de la Cedeao pour pouvoir être candidat    Kia Al Djazair introduit le GPL sur 3 de ses modèles    Land Rover Algérie : Plusieurs offres promotionnelles aux ateliers SAV    Des milliers de manifestants marchent pour les libertés    Le FLN pour une nouvelle sérénité    1ère Foire commerciale intra-africaine Participation de l'Algérie au Caire    Copa Libertadores : River Plate s'adjuge le titre face à Boca Juniors    Le poids de la crise    La poursuite de l'ouverture chinoise renforcera sa croissance    Les solutions "miracles" de Chakib Khelil    Benghabrit hausse le ton et menace…    Un test de dépistage en 10 minutes    Ouyahia contrarié ?    18ème Salon AutoWest : L'industrie automobile nationale à l'honneur    Commémoration du 58e anniversaire des manifestations du 11 décembre 1960 : Aïn Témouchent abritera les festivités nationales    Master-class d'instruments traditionnels en décembre    La vie perturbée de la CAN-2019    Un pacte mondial sur les migrants mort-né    Six personnes ont trouvé la mort en 24 H    «Prémunir le retour à la décennie noire qui a failli détruire l'Etat national»    Ghezzal retrouve la compétition    L'Algérien Ferhat retrouve ses talents de passeur    L'ONPLC annonce l'élaboration d'une cartographie des dangers de corruption    Nabila Goumeziane : «L'œuvre de Mohya, une référence de notre patrimoine»    «Am not your negro» et «L'autre côté de l'espoir» lauréats des Grands prix    «Brossi» décroche la «Grappe d'Or»    ORAN : 2 ‘'passeurs'' arrêtés et une barque saisie    Repêchage de deux corps sans vie sur deux plages de Ben M'Hidi    Le communiqué déroutant de la coalition    «C'est un jour important pour moi»    AUDI, la marque surprise du salon Autowest    Violation des droits d'association, d'expression et de manifestation: Un appel pour éviter le scénario des «Gilets jaunes»    Tolérance, ONG, mosquées, campus: Les clarifications du ministre des Affaires religieuses    Huawei : La directrice financière soupçonnée de fraude par les Etats-Unis    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





BATNA
39 "troubles � l'ordre public" en 2004
Publié dans Le Soir d'Algérie le 13 - 01 - 2005

Les probl�mes sociaux sont la cause essentielle des �meutes qui ont eu lieu dans la wilaya de Batna en 2004.
Ainsi, le m�contentement populaire commence par l'absence de contacts humains, un ras-le-bol, des attroupements, des obstructions des voies publiques, des pierres sur les routes, des pneus br�l�s, des plaques et des poteaux arrach�s avec parfois en relief des pillages et des destructions de biens priv�s et publics... et se termine souvent par l'intervention de la gendarmerie et des Groupements d'intervention de r�serve, GIR, pour r�tablir l'ordre, des arrestations, des pr�sentations devant le parquet et des mises en d�tention. Pas moins de 39 troubles � l'ordre public ont �t� enregistr�s dans la wilaya de Batna en 2004. Des citoyens de diverses localit�s des Aur�s ont manifest� pour l'alimentation en eau potable, tel Ras-El-A�oun, d'autres pour l'alimentation en gaz de ville, tel K'sar-Belezma tandis que les habitants de Tazoult sont sortis dans la rue pour la pose de ralentisseurs. T'kout, Timgad, Beni Fedhala, El Djezzar, Zana-El-Be�da, Merouana, N'Gaous, A�n- Touta entre autres, ont �galement connu des troubles. Mis � part un cas ou deux aux contours assez sp�cifiques, la plupart des revendications sont d'ordre social. Les �lus locaux et autres responsables administratifs des localit�s auraient pu �viter ces troubles en engageant des contacts avec les citoyens. N. B.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.