Goudjil se réunit avec la délégation parlementaire devant participer aux travaux de la 145e Assemblée de l'UIP    Engrais: la priorité accordée aux échanges inter-arabes    Le Sommet arabe d'Alger sera "exceptionnel" et unificateur des rangs arabes    Plusieurs Etats d'Amérique latine réaffirment leur soutien au droit du peuple sahraoui à l'autodétermination    Rebiga prend part, mercredi à Tripoli, à la commémoration du 65e anniversaire de la bataille d'Issine    De la supercherie démocratique du 5 octobre 88 à l'imposture de « l'Algérie nouvelle » post-22 février 2019.    Les députés plaident pour l'amélioration du cadre de vie du citoyen    Timimoune: adapter les offres de formation aux exigences du secteur du tourisme    Tabi met en avant "le rôle important" du Conseil d'Etat dans la consolidation des fondements de l'Etat de droit    Versement des tranches relatives à 16 projets cinématographiques estimées à plus de 63 millions DA    Tebboune reçoit le ministre d'Etat ougandais chargé de la coopération régionale    Championnat arabe de gymnastique artistique: la sélection d'Egypte séniors messieurs sacrée en individuel général et par équipes    Rencontre régionale sur les catastrophes: la proposition algérienne pour un mécanisme régional inscrite en marge des travaux    Gymnastique/Championnat arabe: le staff technique satisfait des performances des algériens    Verdict confirmé pour Saïd Bouteflika    Vous pouvez retirer votre ordre de versement    Pluies sur plusieurs wilayas de l'intérieur du pays à partir de mardi    Accidents de la circulation: 28 décès et 1275 blessés en une semaine    Championnat arabe des clubs de judo «minimes»: Les jeunes du CSA Nour Bir El Djir s'illustrent    Un cas psychiatrique!    Défis africains de la COP 27    Hygiène, informel, constructions illicites, stationnement anarchique...: Le wali «sermonne» les élus de l'APC d'Oran    Dernière ligne droite avant la mise en service du téléphérique: Des essais sur tronçon de près de 1.900 mètres    Pour ramassage de déchets plastiques: Un véhicule saisi et trois personnes interpellées    Conseil des ministres: L'importation des tracteurs agricoles de moins de 5 ans autorisée    Ligue 1 (6ème journée): Première victoire de la JSK et du MCO    Valse des entraineurs: C'est l'esprit amateur qui prévaut    Est-ce le déclic?    Deux Palestiniens tués par les sionistes près de Ramallah    Les challenges de 2023    Bientôt le dénouement?    Les députés relèvent l'absence de chiffres    Washington dissipe les nuages    Les coupures d'eau exacerbent les habitants    La menace invisible    «Le bilan est positif, mais incomplet»    Une «pré-COP» en terre africaine se tient à Kinshasa    Belaïli met les points sur les «I»    Belatoui espère un véritable départ    «La colonisation n'a pas été un long fleuve tranquille»    Pourquoi Caritas n'exerce plus en Algérie    Une figure historique majeure    Elections communales partielles à Bejaia: la gestion participative domine la campagne    L'invitation des artistes étrangers pour des spectacles fixée par décret    De l'engeance des «pourboireux»    Trabendisme mental !    Grazie Meloni !    Mouvement dans le corps des Secrétaires généraux des wilayas    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



43e cérémonie des Césars :«120 Battements par minute» et «Au revoir là-haut» grands gagnants
Publié dans Le Temps d'Algérie le 04 - 03 - 2018

Les longs métrages «120 battements par minute» et «Au revoir là-haut», ont respectivement décroché six et cinq statuette Pleyel, vendredi dernier lors de la 43e cérémonie des Césars qui s'est tenue dans la capitale française.
Organisé par l'Académie des arts et techniques du cinéma à la salle Pleyel à Paris, la 43e cérémonie des Césars a vu la consécration du long métrage «120 battement pas minute» de Robin Campillo. Cette fresque dramatique de deux heure vint trois minute revient sur les années sida en France, à travers le combat de l'association Act Up. Le film a reçu les Césars du meilleur espoir masculin (Nahuel Pérez Biscayart), du meilleur montage (Romain Campillo)et scénario original (Robin Campillo),du meilleur second rôle, de la meilleure musique originale (Arnaud Rebotini)et du meilleur film. Pour «Au revoir la haut» deuxième grand favori de ces Césars 2018, cette comédie dramatique d'une heure cinquante sept minute adapté du prix Goncourt 2013 sur le destin de deux hommes pendant et après la première guerre mondiale, a décrochée les César de la meilleur photo (Vincent Mathias), de la meilleur adaptation (Albert Dupontel et Pierre Le Maître), des meilleurs costumes (Mimi Lempicka) et décors (Pierre Quefféléan), et de la meilleurs réalisation (Albert Dupontel). Par ailleurs, la cérémonie des César 2018 n'a pas été marquée à l'instar des Golden Globes américains ou des Bafta britanniques, par les conséquences de l'affaire Weinstein, par la lutte contre le harcèlement sexuel et le combat pour la parité dans le cinéma. Les participants avaient seulement été invités à porter un discret ruban blanc (en soutien à la lutte contre les violences sexistes sexuels) et invités par la suite par maître de cérémonies, Manu Payet, à «agir» en se levant pour que les caméras saisissent la multitude des rubans blancs.
Des prix et des surprises
Acclamé par la critique, le film d'Hubert Charuel «Petit Paysan» qui met en scène un jeune éleveur de vaches laitières reprenant seul l'exploitation de ses parents a fait une razzia sur les prix d'interprétation, a reçu le César du Meilleur acteur pour Swann Arlaud et meilleur second rôle pour Sara Giraudeau. Hubert Charuel décroche quand à lui le César du meilleur premier film.
Pour ce qui est du César de la meilleure actrice dans un second rôle remis par Laura Smet (fille de Johnny Hallyday), il est revenu à Sara Giraudeau pour sa prestation dans le long-métrage Petit Paysan, de Pascal Chavanges. Le César de la meilleure actrice est revenu à Jeanne Balibar, dans Barbara.
Le César du meilleur documentaire est revenu à I Am Not Your Negro, de Raoul Peck et pour ce qui est du César du meilleur film étranger, il a été attribué à Faute d'amour, de Andreï Zviaguintsev. Le César du meilleur film d'animation est revenu à Grand méchant Renard et autres contes et celui du meilleur court-métrage d'animation à Pépé le Morse. Pour le César du meilleur court-métrage, il est revenu à Les Bigorneaux d'Alice Vial, et celui du meilleur espoir féminin à la chanteuse Camélia Jordana pour sa belle interprétation dans Le Brio.
César d'honneur pour Penélope Cruz
En outre, la grande innovation de cette soirée reste le César du public, attribué au film français ayant attiré le plus de spectateurs en 2017, à savoir, Raid dingue, de l'humoriste Danny Boon. Par ailleurs, les grands perdants de ces Césars 2018 restent Patients, récit autobiographique de Grand corps malade et Grave, le film d'horreur de Julia Ducournau, repartis tous deux bredouilles malgré leurs quatre et cinq nominations. Après Kate Winslet, Sean Penn, Michael Douglas ou l'an passé George Clooney, Marion Cotillard et Pedro Almodovar, c'était au tour de Penélope Cruz d'être honoré pour l'ensemble de sa carrière. La comédienne espagnole, très touchée, la main sur le cœur, a multiplié les «mercis» devant l'audience qui s'était entièrement levée comme un seul homme pour l'applaudir.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.