Association La Radieuse : Hommage à Saïd Amara    MCA : Aymen Rahmani met fin au suspense    Secousses telluriques à Mila : la mosquée "Sidi Ghanem n'a subi aucun dégât    Acheminement d'une cargaison d'aides humanitaires au profit du peuple sahraoui    FIFA : L'hommage d'Infantino à Saïd Amara...    Ouverture graduelle des plages : Les estivants impatients !    Tipaza: tremblement de terre d'une magnitude de 4,3 degrés près de Sidi Ghiles    En prévision de sa réouverture : Protocole sanitaire pour les visiteurs du jardin d'essai    Les grands commerces à Rouiba : Les commerçants ne respectent pas les mesures sanitaires    Chlef : Un meilleur éclairage pour le centre-ville    Le réalisateur Meziane Yaala n'est plus    Parution. Amel Et Ses Sœurs de Leila Souidi : Hommage à vingt femmes algériennes d'exception    A partir de samedi prochain: 161 mosquées concernées par la réouverture    L'heure est aux expertises: La population de Mila encore sous le choc    A partir d'aujourd'hui: Confinement allégé et interdiction de circulation entre wilayas levée    80 logements LPA de Bir El Djir: Les souscripteurs s'impatientent, le promoteur s'explique    Equipe nationale: Aouar convoqué lors du prochain stage ?    Agence des produits pharmaceutiques: Le SNAPO en appelle à Tebboune    LES BAGNES INEDITS    La royauté et l'immunité    L'algérianite ou le rêve éveillé de Mustapha    La réunion périodique présidée par Tebboune    538 ` nouveaux cas confirmés et 8 autres décès    Amar Bellani dénonce et répond au Makhzen    Le stockage des produits dangereux est interdit depuis 45 ans    "J'ai toujours été un fan de la JSK"    La fille des Aurès    Les souscripteurs s'approprient les lieux    Après le choc, la colère !    Mila: le barrage de Béni Haroun est équipé d'installations parasismiques    Médias-Pratiques anti-professionnelles: engager une réflexion collective    ALGERIE - FRANCE : Une écriture commune de l'histoire "n'est pas possible"    Le PAD tire à boulets rouges sur le pouvoir    MCA-GSP, enfin le retour aux sources !    Ciccolini fier d'entraîner les Rouge et Noir    Les 4 samedis    Les mains de l'intérieur !    Vaste mouvement dans le corps des magistrats    21 morts dans une attaque dans le nord du pays    Le wali d'Annaba retire sa plainte contre Mustapha Bendjama    Un militant du hirak placé sous mandat de dépôt    Belkecir, Zendjabil et les réseaux de la drogue    Amar Chouaki, nouveau directeur général    L'Algérie envoie quatre avions humanitaires à Beyrouth    L'opposition irritée par la candidature de Ouattara à un troisième mandat    Mohamed Belkheiria, premier condamné à mort exécuté    Djezzy: Hausse des investissements et des revenus    Après Mme Dalila, Mme Maya, voilà Mme Sabrina : «arnaque-party ?»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Instructions contre le diktat des plagistes: Le coup d'épée dans l'eau
Publié dans Le Temps d'Algérie le 10 - 07 - 2018


Malgré les promesses et les directives du département de l'Intérieur pour assurer aux estivants la gratuité de l'accès aux plages et aux aires de stationnement, les vacanciers continuent de débourser pour accéder aux parkings et aux plages. Face à cette situation, le ministre de l'Intérieur s'est à nouveau exprimé sur ce volet, avant-hier, lors d'une rencontre avec des cadres de son ministère pour la préparation de la rentrée sociale. Alors que la saison estivale est bien entamée, 100 cadres de l'administration centrale au niveau des 48 wilayas ont été mobilisés par son département «en vue de s'enquérir des conditions dans lesquelles se déroule la saison estivale», a précisé M. Bedoui, selon l'APS. A ce propos, M. Noureddine Bedoui a déclaré que «tous les moyens ont été mobilisés pour la quiétude des vacanciers» et qu'«aucun espace ne sera squatté, notamment les plages dont l'accès est gratuit». «Les parkings automobiles, gérés par les communes, demeureront payants», a-t-il soutenu. Pour ce faire, les walis avaient reçu en juin dernier des instructions concernant le renforcement des commissions de sécurité au niveau des villes côtières. A l'occasion d'une réunion dédiée aux préparatifs de la saison estivale, M. Bedoui avait affirmé : «Nous exhortons les walis à consolider le rôle des commissions de sécurité dans les wilayas côtières pour faire face aux squatteurs de plages et mettre un terme à tout dépassement en vue de protéger les droits et acquis des estivants et préserver ces espaces qui sont, par la force de la loi, la propriété des citoyens». Pourtant, tous les jours, le même constat est fait sur le terrain. Les loueurs de parasols et les «parkingueurs» font la loi et les concessionnaires des plages ne respectent pas le cahier des charges, occupant tous les espaces – alors que seuls 30% de la superficie de la plage leur sont réservés par les APC – et ne laissant pas de voie d'accès libre aux estivants. Il y a quelques jours à Jijel, les éléments de la Gendarmerie nationale ont dû intervenir, selon des médias, dans les communes de Ziama Mansouria et Aouana, pour endiguer une émeute, où des jeunes avaient bloqué la RN43. A l'origine de cette émeute, la saisie, la veille, par les éléments de la Gendarmerie, du mobilier de plage des jeunes qui avaient squatté les plages avec leurs parasols et autres chaises et tables et des espaces de stationnement, bravant les instructions de la wilaya de Jijel. A Alger, au niveau de la plage les Canadiennes, entre autres, les services de sécurité ont également procédé récemment à la saisie du matériel des «plagistes». Il faut croire que les vacanciers achèveront l'été, comme les années précédentes, en composant avec la mafia des plages, en espérant que l'affaire du père de famille agressé au couteau à la plage de Coralès à Oran par des individus liés à cette mafia ne se répète pas.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.