Real - Zidane : "Satisfait pour Karim, mais..."    Les magistrats confirment et dénoncent    Début de la révision des listes électorales    Les partisans de la transition reviennent à la charge    Le niet de Benbitour    Le temps des incertitudes    Les travailleurs exigent le versement de leurs salaires    Un Plan national climat pour bientôt    Impasse juridique en cas de victoire de Nabil Karoui    Affrontements entre manifestants et forces de l'ordre à Suez    L'armée envoie des renforts à proximité du plateau du Golan    L'Iran plaide pour un projet régional de sécurité    Plus de 2 000 armes saisies ces derniers mois détruites    Les autorités ordonnent une nouvelle enquête    Ce que disent les avocats sur la rencontre Toufik-Saïd Bouteflika    En quelques points    Quand ça bricole, ça coule !    NAHD-ESS, choc des malclassés    Bouchar risque 4 matches de suspension    Adrar : "Il ne reste que quelques détailsà régler"    Velud : "La JSK est sur une courbe ascendante"    Plus de 16 500 étudiants affiliés    Interception de 9 harragas    Lancement de la campagne à Naâma    Les syndicats chez le ministre    Le policier à l'origine de l'accident mortel à Oued R'hiou écroué    Un espace pour préserver l'histoire de cette expression populaire    "Trésor humain vivant" du Sénégal    Blonde ou brune ?    Tinder lance une série interactive qui influencera les rencontres proposées à l'utilisateur    Réception de plusieurs équipements au 1er trimestre 2020    Affaire Kamel Chikhi : Report du procès au 6 octobre prochain    Le procès renvoyé au 29 septembre    Equinoxe 22    Interrogations autour des investissements étrangers    La langue de Molière ou la langue de Shakespeare : «Is that ‘‘la question'' ?»    Aït Ferrach (Bouzeguène) : Un mémorial de chouhada en chantier    Aïn Defla : Abdelkader Chaterbache, un artisan au service de l'éducation    Pommades cancérigènes: Les précisions du SNAPO    Le spleen du professeur avant la retraite    Division nationale amateur - Ouest: Le SCMO, l'IRBEK et le CRT confirment    La future coalition en Israël : blanc bonnet et bonnet blanc    Bouira: Plus de 7.500 places pédagogiques à la formation professionnelle    GALETTE ET PETIT-LAIT    El-Tarf: Des transporteurs bloquent l'accès d'une base de vie chinoise    Le ministère s'explique    Les victimes protestent et réclament leur argent    Téhéran met une nouvelle fois en garde contre une attaque    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Tizi-Ouzou.. Un programme de plantation de 28 000 arbres
Publié dans Le Temps d'Algérie le 19 - 03 - 2019

Cela s'ajoutera au programme de plantation, de greffage et de la taille de l'olivier qui concernera plus de 58 000 arbres dont a bénéficié la wilaya.
Dans le cadre des programmes de la relance de l'activité économique en milieu rural, la wilaya de Tizi-Ouzou a bénéficié d'un nouveau programme visant la plantation de plus de 28 000 arbres dont des oliviers, des cerisiers et des figuiers. Ledit programme sera lancé au mois de septembre prochain. Cela s'ajoutera au programme de plantation, de greffage et de la taille de l'olivier qui concernera plus de 58 000 arbres dont a bénéficié la wilaya auparavant, et les 3 605 autres, ce qui a permis la plantation de 360 000 arbres et ce, dans le cadre du PPDRI, 2010-2014 et les 29 000 plants d'oliviers de replantions suite aux incendies de 2017. A propos de l'ouverture des pistes agricoles, un programme visant l'ouverture de 200 km de nouvelles pistes pour cette année et 380 km et d'aménagement des axes routiers qui mènent vers ces pistes dont l'objectif est de promouvoir l'agriculture de montagne est sur les tablettes. «Ces programmes sont attribués à l'entreprise ERGR de gré à gré», a affirmé Kamel Tahir, responsable au niveau de la Direction des Forêts de la wilaya de Tizi-Ouzou. Il est à préciser que cette dernière dispose d'une superficie agricole globale de 295 000 ha dont 112 000 ha de zones forestières, ce qui représente 45%.
Tahir a mis l'accent sur la préservation du patrimoine forestier existant et qui a une valeur ajoutée pour l'économie nationale. «Il est temps d'encourager la production du chêne liège qui a une valeur économique, sachant qu'il présente une superficie de 23 000 ha au niveau local», lance-t-il. Pour cela, un riche programme a été prévu pour demain où il y aura la plantation de 3 500 arbres au niveau des 5 circonscriptions dont 300 arbres au niveau de l'établissement pénitentiaire de Tizi-Ouzou. Interrogé sur l'état d'avancement de la campagne de plantation des arbres forestiers 2018/2019 dont a bénéficié la wilaya, le même interlocuteur a fait savoir que plus de 90% des arbres produits par la pépinière d'Aghribs, au nombre de
63 000, ont été plantés. Un travail qui a été établi en collaboration avec le mouvement associatif et les APC.
Les travaux d'aménagement de la forêt de Harouza avancent
Par ailleurs, Kamel Tahir a tenu à souligner que leur Direction a mis tous les moyens pour la réalisation des 5 forêts récréatives dont a bénéficié la wilaya. A ce sujet, il s'est montré satisfait de l'état d'avancement des travaux d'aménagement de la forêt récréative de Harouza, sur les hauteurs de la capitale du Djurdjura. Il a tenu à rassurer que les délais de livraison de cette forêt seront respectés, puisqu'elle sera prête au public à l'horizon 2020. Ce projet, sous forme d'une forêt récréative, devait être réalisé dans la commune d'Aghribs en 2010 avant que l'ex-ministre de l'Environnement, lors d'une visite dans la wilaya, ne décide de le transférer au chef-lieu de wilaya et plus précisément au niveau de la forêt de Harouza.
Ce parc de loisirs et de détente, le premier du genre sur le territoire de la wilaya de Tizi-Ouzou, devrait être bâti sur une superficie globale de 66 hectares pour un budget initial de 15 milliards de centimes avant d'être revu à la hausse pour atteindre les 70 milliards. Ceci, tandis que les 4 autres forêts récréatives (3 à Azazga et 1 à Aït Aggoucha) ne sont pas encore lancées. «On attend le décret portant création de ces forêts qui sera signé par le ministère de la tutelle et, par la suite, on procédera aux démarches de la désignation des entreprises réalisatrices en se référant au code des marchés publics.»
Questionné sur les mesures prises par leur Direction pour éradiquer le singe magot, un danger pour les populations issues des localités montagneuses ces dernières années, il a affirmé que des actions sont entreprises par leur Direction visant de reconstituer l'habitat de ce singe qui est la forêt pour éviter son déplacement dans ces villages montagneux. «Il est temps de restituer son habitat qui est la forêt qui est totalement détruite. Certes, cela prendra du temps, mais il est temps pour faire face à ce fléau.»


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.