Gaïd Salah revient sur l'évolution de l'armée    Vendredi de la mobilisation    De grandes manifestations pour le 14ème Vendredi: La mobilisation malgré les interpellations et les blocages    Un ouvrier tué après la chute d'un monte-charge    Mascara: 650 logements AADL attribués début juillet    Sahara Occidental: Démission de l'émissaire de l'ONU    Tribune - L'Afrique que nous voulons tous : une terre d'opportunités    Violence dans les stades: La FAF sur la même longueur d'onde que le MJS    USM Bel-Abbès: Une situation créancière ambiguë    WA Tlemcen: Nasreddine Souleymane pressenti à la SSPA    Préparatifs de la saison estivale: Aménagement du quai d'accostage et nettoiement de la plage de Cap Falcon    Tlemcen - Bac et BEM : les assurances du directeur de l'Education    Ahnif: Un mort et un blessé dans une collision    L'école des gourous    Belfodil parmi les meilleures recrues de la Bundesliga    Création d'un comité de surveillance    Vendredi puissance 14    Facebook supprime trois milliards de comptes    Hazard sort du silence    La candidature de Berraf acceptée    L'Ukraine en l'espace d'un iftar à Alger    Les Etats-Unis vont envoyer des troupes dans le Golfe    Le gouvernement suspend les pourparlers avec la mission onusienne    Qu'en pensez-vous M. le ministre de l'Education nationale?    Huawei prépare son propre système d'exploitation    La violence contre les femmes très présente dans les dramas arabes    La revanche posthume de Ferhat Abbas    Divertissement garanti!    Un Iftar en l'honneur des médias    La voie constitutionnelle à mi-parcours    Le 14e acte avec la présence de Tabbou    Plus de 4.000 commerçants mobilisés à Alger    Haro sur les infractions de change    Bensalah exprime l'inquiétude de l'Algérie    Fin du délai aujourd'hui    Le Hirak inébranlable    Le tour de vis du gouvernement    Une balle de match pour un titre    Mémoires anachroniques de l'Andalousie perdue    Un terroriste capturé à Tamanrasset    Khalifa Haftar loue les services d'une firme de lobbying américaine    Haizer : Deux exclus de logements sociaux entament une grève de la faim    Etudiants : Hirak, Ramadhan et examens    En bref…    L'Encre de la liberté de Hocine Redjala : Un film documentaire sur la liberté d'expression en Algérie,    Le trip de l'amour et ses revers    Une révolution «personnalisée»    Edition du 24/05/2019    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Ain Lahdjer (Bouira).. Le non bénéficiaires de logement reviennent à la charge
Publié dans Le Temps d'Algérie le 24 - 04 - 2019

Les protestataires ont procédés hier, à la fermeture du siège de l'APC. Ils demandent une enquête judiciaire pour mettre au clair les conditions dans lesquelles a été établie la liste des bénéficiaires.
Les non bénéficiaires des logements sociaux de la commune d'Ain Lahdjer, située à une quinzaine de kilomètres à l'ouest de Bouira, ne décolèrent pas. Ils protestent pour la dixième journée consécutive, pour réclamer l'annulation de la liste des bénéficiaires rendue publique la semaine dernière. Les protestataires ont procédés hier, à la fermeture du siège de l'APC. Ils demandent une enquête judiciaire pour mettre au clair les conditions dans lesquelles a été établie la liste des bénéficiaires. Les non bénéficiaires affirment que des noms de personnes étrangères à la commune figurent sur la liste.
«Des bénéficiaires qui ne sont pas de la commune sont sur la liste, tandis que des demandeurs de logements d'Ain Lahdjer, connus de tous, ont été écartés. Nous voulons que toute la vérité sur cette liste soit révélée, et que tout le monde sache comment on a agi pour imposer des noms et en écarter d'autres», a déclaré un non bénéficiaire. D'autres ont affirmé que des familles vivent encore dans des maisons de terre, où les moindres conditions de vie sont inexistantes. Ainsi, les protestataires soulignent que les réponses des autorités de wilaya ne sont pas satisfaisantes.
La commission de daïra, dépêchée il y a quelques jours pour réexaminer les dossiers des bénéficiaires, a été empêché d'accéder au siège de l'APC. De plus, ils interpellent le wali pour intervenir, mais d'abord, commencer par l'annulation pure et simple de la liste, et ensuite réétudier les dossiers des demandeurs. La tension ne fait que monter depuis plusieurs jours. Face à la sourde oreille des responsables locaux, les protestataires haussent le niveau des revendications en réclamant le départ du maire et des élus. «ces personnes sont à l'origine du malheur de la population de cette commune, nous n'avons pas besoin d'eux. Le peuple a voté pour eux pour le service, mais eux, ils lui tournent le dos», insistent les protestataires.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.