La gendarmerie sera chargée d'enquêter    "Il est urgent de développer l'agriculture, l'agroalimentaire et le tourisme en Algérie"    L'Algérie, une "puissance de paix et d'équilibre"    Enlisement du conflit    Tebboune ordonne la tenue d'un Conseil interministériel    46 nouveaux cas enregistrés à Tindouf    Quel plan préventif pour l'Algérie ?    Une foule nombreuse accompagne Loubna Belkacemi à sa dernière demeure    Le Président Tebboune reçoit le ministre français des Affaires étrangères    Coupe du Monde 2022 (Zone Afrique): tirage au sort favorable pour l'Algérie    Khenchela : nécessité de la prévention pour se prémunir des asphyxies au monoxyde de carbone    Un tournoi de futsal dans la ville de Laâyoune est une "pure décision politique"    Benbouzid: une commission d'inspection à El Oued pour évaluer les services de santé    Vers l'élimination du problème de spéculation sur le prix du lait en sachet    Karim Tabbou maintenu en prison    SUR INSTRUCTION DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE : Envoi d'une caravane d'aides humanitaires en Libye    LUTTE CONTRE LA CRIMINALITE : 43 personnes arrêtées à l'extrême-sud du pays    BISKRA : Démantèlement d'un réseau de faussaires de monnaie    Saisie d'une importante quantité de kif    ACCIDENTS DE LA ROUTE : Tebboune ordonne la tenue d'un Conseil interministériel    JSK: Mellal condamné à 6 mois de prison ferme    Une réduction certes, mais la facture toujours aussi lourde    Cinq projets réalisés en 2019    Une quarantaine de walis concernés    Le MSP propose l'intégration du Hirak dans le préambule    Une base de l'ONU ciblée par des terroristes    Le PLD annonce sa participation    Le parquet requiert des peines de 1 an et de 18 mois de prison ferme    Des dizaines de manifestants blessés en Irak    L'état d'urgence renouvelé pour trois mois    Omari examine avec des représentants des Chambres d'agriculture le dossier des coopératives agricoles    ACTUCULT    Projection de "12 hommes en colère" à la cinémathèque de Béjaïa    "Il faut un plan pour sauver notre patrimoine culturel"    La Révolution racontée par Sid Ali Abdelhamid    L'UA réitère la position commune de l'Afrique sur le cessez-le-feu en Libye    «Il n'y a pas de plan B, ça sera au Cameroun»    MOB : Préparation perturbée    MC Oran : Un mercato hivernal tristounet    Aïn Témouchent : Réduction drastique du nombre de départs à la retraite    Scène artistique algérienne : Décès de l'artiste Loubna Belkacemi    Salon du livre à Tizi Ouzou : Réconcilier le public avec la lecture    Le sg de l'UGTA Annaba dépasse les bornes, il agresse et chasse les syndicalistes    L'APN examine la levée d'immunité d'un député    Le NCM et le PAC se neutralisent    Le mouvement des entraîneurs supplante celui des joueurs    Le COA demande à la CAF d'éviter «tout acte entravant l'action de l'ONU»    Un court-métrage tourné à Oran sélectionné    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les boissons «light»? C'est le goût sucré sans sucres
Publié dans Le Temps d'Algérie le 28 - 09 - 2009

En vogue partout, peut-on pour autant prêter aux boissons light un véritable intérêt nutritionnel ? Assurément oui, dans la mesure où elles ne contiennent ni sucres (à l'exception des boissons «light» aux fruits) ni calories. Un bon point contre l'embonpoint, pour qui souhaite faire rimer hydratation avec variété.
De quoi s'agit-il ? «Une boisson light est une boisson dans laquelle tout ajout de sucres a été intégralement remplacé par des édulcorants intenses», a expliqué, lors des Entretiens de Bichat, le directeur de recherche à l'INRA. «Indiqué sur l'étiquette, leur contenu énergétique est proche de zéro.»
Stop aux idées reçues. Il en a également profité pour tordre le cou à quelques idées reçues concernant les édulcorants intenses. Non, ils ne stimulent pas l'appétit. «Dans l'étude Su.Vi.Max, les utilisateurs réguliers d'édulcorants intenses consommaient moins de sucres et mangeaient plutôt moins, en termes d'énergie, que les autres.» Non, ils n'entraînent pas une addiction au goût sucré. «Rien dans les résultats scientifiques n'indique qu'il faille craindre une perversion du goût liée à la consommation de boissons light.»
Quant à l'aspartame, «c'est l'un des additifs les plus étudiés au monde», renchérit la directrice du laboratoire de toxicologie alimentaire et cellulaire à l'université de Brest. Comme pour mettre un terme définitif à la polémique sur son innocuité.
«Cet édulcorant a fait l'objet de centaines d'études scientifiques et a été évalué favorablement par les plus grandes autorités sanitaires, notamment en France et en Europe», insiste-t-elle.
«Sans compter les millions de consommateurs quotidiens depuis près de 30 ans, sans qu'aucun risque particulier n'ait été repéré.» La consommation de ce produit sans danger est toutefois contre-indiquée en cas de phénylcétonurie, une maladie génétique rare.
« Sans sucres, sans calories, ces boissons light ne font pas maigrir pour autant. En revanche elles peuvent être intéressantes pour réduire ses apports en calories, et limiter les frustrations dans le cadre d'un régime contrôlé. La consommation d'édulcorants intenses ne modifie pas non plus la glycémie ni l'insulinémie», ajoutent les spécialistes à l'adresse des diabétiques. Un dernier conseil : lisez bien les étiquettes pour connaître les teneurs en calories et en sucres de vos aliments et boissons.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.