La charte d'éthique des pratiques électorales signée samedi    Benflis : «Les conditions sont loin d'être idéales»    Bengrina promet d'améliorer les conditions de vie du citoyen algérien    «Il faut adopter rapidement les solutions»    Le Gouvernement décide de régulariser leur situation dès novembre    Le ministre du Commerce s'entretient avec la ministre gabonaise de la Défense    SIG (MASCARA) : 4 personnes asphyxiées au monoxyde de carbone    Obésité, diabète et maladies du cœur: des spécialistes tirent la sonnette l'alarme    CAN-2021 (Eliminatoires)/Algérie-Zambie: l'équipe nationale évoluera en blanc    Mondiaux de Para-athlétisme (Poids F32) : deux nouvelles médailles pour l'Algérie    Etiquetage "colonies": appliquer la décision de la CJUE aux produits sahraouis    La communauté internationale exhortée à mettre fin à l'agression israélienne    Festival de danse contemporaine: une nouvelle génération de danseurs algériens émerge    EDUCATION : Vers une grève de 3 jours renouvelable dans les primaires    DIRECTION DES SERVICES AGRICOLES DE MOSTAGANEM : Vers l'ensemencement de 46112 hectares de céréales    UNE FOIS ELU A LA TETE DU PAYS : Tebboune promet l'égalité hommes-femmes    Zerouati participe jeudi et vendredi en Afrique du Sud à la Conférence ministérielle africaine sur l'environnement    Phase de Poules de la CAF : Le Paradou AC dans un groupe difficile    LFP – Sanctions : Huis clos pour le MCO et l'USMAn    Mise à jour. MC Alger – JS Kabylie : Le Mouloudia pour prendre le large    Port de l'emblème Amazigh : Le tribunal de Bab El Oued relaxe cinq jeunes détenus    Les campus au rendez-vous    Six contrats gaziers renouvelés par Sonatrach    Morales se réfugie au Mexique    Le SG de l'ONU appelle à "une coopération internationale"    Un collège fermé "à titre préventif" à Sétif    La question des réfugiés sahraouis examinée lors de la Conférence parlementaire régionale pour l'Afrique    Algérie-Chine: appel à la promotion des relations de coopération dans le domaine du tourisme    Les étudiants ont marché pour le 38e mardi    Que reste-t-il du grand clasico ?    Amrouche convoque 25 joueurs    La criminalité en hausse    Un mort et un sauvetage miraculeux de trois personnes    Rupture et montée en gamme    Vivre avec et contre le passé    Ecole de journalisme d'Alger : Quelle place pour la production amazighe dans les médias ?    Parc national du Djurdjura : Découverte d'ossements d'un ours brun    Economie: L'Algérie «dans le rouge»    Un conclave consacré aux dossiers du logement: Des instructions pour accélérer les travaux et l'affichage des listes    Lancement des Rencontres internationales du cinéma d'Oran: La phase des projections programmée pour février prochain    Tunisie : Le Premier ministre Youssef Chahed à Paris et Rome    Personnes interdites de stade : Les modalités d'établissement du fichier national fixées    Maroc-MCC : Accord de coopération pour la mise en œuvre du projet de gouvernance du foncier    Matérialisation des légitimes revendications populaires Les fondements directeurs de l'état de droit    Place aux entreprises algériennes    CONSTANTINE : Développer des approches scientifiques de protection des vestiges submergés    10e Fica : Projection de "L'envers de l'histoire", parcours d'une militante en Serbie    La situation de la femme créatrice dans le domaine de l'industrie cinématographique en débat    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Sanctions pétrolières: l'Iran met en garde les pays du Golfe
Publié dans L'Expression le 15 - 01 - 2012

L'Iran a lancé dimanche un avertissement aux monarchies du Golfe, les pressant de ne pas compenser ses exportations pétrolières en cas de nouvelles sanctions occidentales contre son programme nucléaire.
Si les pays pétroliers du Golfe Persique donnent le feu vert pour remplacer le pétrole iranien et coopèrent avec les pays aventuriers (occidentaux), ils seront responsables des incidents qui se produiront et leur geste ne sera pas amical, a déclaré le représentant de l'Iran auprès de l'Opep, Mohammad Ali Khatibi.
Plusieurs responsables occidentaux ont affirmé ces dernières semaines que des pays du Golfe, en particulier l'Arabie saoudite, allaient compenser le déficit d'offre en cas d'embargo contre les exportations pétrolières iraniennes, afin de convaincre les pays asiatiques, en particulier le Japon et la Corée du Sud, de participer à la démarche.
Si les pays du Golfe proclament clairement leur intention de ne pas compenser le pétrole iranien en cas de sanctions, les pays aventuriers ne seront pas enclins à prendre de telles décisions, a estimé M. Khatibi, dont le pays est accusé de développer l'arme atomique sous le couvert d'un programme nucléaire civil, malgré les dénégations de Téhéran.
Cité dimanche par le quotidien saoudien Al-Watan, le ministre saoudien du Pétrole, Ali al-Nouaïmi, a assuré que son pays, qui produit actuellement 10 millions de barils de pétrole par jour (mbj), était capable de produire 12,5 mbj, de répondre aux besoins du marché mondial et de satisfaire toute augmentation de la demande des pays consommateurs.
L'Union européenne (UE) doit finaliser le 23 janvier les modalités d'un embargo sur le pétrole iranien, qui pourrait être mis en place sur six mois.
L'Iran, deuxième producteur de l'OPEP, produit 3,5 millions de barils de pétrole par jour et tire 80% de ses devises de ses exportations pétrolières.
Environ 18% des exportations pétrolières de l'Iran partent vers l'UE, essentiellement l'Italie (180.000 b/j), l'Espagne (160.000 b/j) et la Grèce (100.000 b/j).
Les principaux clients asiatiques du pétrole iranien, la Chine, le Japon, la Corée du Sud, l'Inde et la Turquie, se sont montrés réticents envers un embargo sur le pétrole iranien, ou l'ont rejeté, tout comme la Russie.
Le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Ramin Mehmanparast, a jugé que l'objectif des Etats-Unis était en fait d'affaiblir ses futurs rivaux économiques qui sont la Japon, la Chine et l'Inde en déstabilisant le marché pétrolier.
Face à ces possibles nouvelles sanctions, l'Iran a soufflé le chaud et le froid ces dernières semaines, promettant de répliquer en fermant le détroit d'Ormuz, par où transite 35% du trafic pétrolier maritime mondial, avant de revenir sur ces menaces.
Les Etats-Unis ont envoyé une lettre à l'Iran à propos du détroit, a affirmé dimanche M. Mehmanparast, cité par l'agence officielle Irna. Selon le New York Times, la Maison Blanche a prévenu l'ayatollah Ali Khamenei que les Etats-Unis réagiraient à une éventuelle fermeture du détroit.
Allant dans le sens de l'appaisement, M. Mehmanparast a déclaré dimanche: le détroit d'Ormuz est un canal stratégique pour la fourniture de l'énergie dont le monde a besoin et va de soit qu'assurer sa sécurité est une des priorités de la politique étrangère de l'Iran.
Dans le même temps, en Israël, le ministre des Affaires stratégiques, Moshé Yaalon, a exprimé dimanche sa déception face aux hésitations de l'administration américaine sur un durcissement des sanctions contre le programme nucléaire iranien.
La radio publique israélienne a d'autre part annoncé que les Etats-Unis et Israël avaient reporté pour des raisons budgétaires au dernier trimestre 2012 d'importantes manoeuvres conjointes prévues au printemps.
Cette décision, qui n'a pas été confirmée officiellement, survient au moment où les Etats-Unis et Israël semblent en porte-à-faux sur le dossier iranien. Selon le Wall Street Journal, Washington s'inquiète de ce qu'Israël, malgré ses objections, prépare une action militaire contre l'Iran.
Le chef de la diplomatie britannique, William Hague, a déclaré dimanche que les pays occidentaux n'envisagaient pas d'intervenir militairement en Iran.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.