Coronavirus: 197 nouveaux cas 161 guérisons et 3 décès    Le Président Mahmoud Abbas achève sa visite en Algérie    Foot: les dettes des clubs professionnels dépassent les 1.000 milliards de centimes    LDC : Le programme des matchs de ce mardi    Légère baisse de la production d'agrumes    Les Benhamadi condamnés    12 militaires et "des dizaines de terroristes" tués    Une Association sahraouie tient l'ONU pour responsable des crimes marocains    Le SG de l'ONU condamne "fermement"    Le dossier sera traité jeudi prochain    Seules deux femmes siégeront à l'APW de Béjaïa    Le procès de Chakib Khelil aura lieu le 20 décembre    En souvenir d'Omdurman    Belmadi quatrième    Plusieurs routes bloquées dans l'est du pays    Tentatives de relance des projets d'amélioration urbaine    Des exploitations agricoles privées d'électricité    "l'industrie musicale vit sa plus mauvaise période"    Importation de véhicules neufs : Les opérateurs dans l'expectative    Grippe saisonnière : Les pharmaciens autorisés à pratiquer la vaccination    Nouvelles de Mostaganem    Une bureaucratie remplace une autre !    Khalfallah Abdelaziz. Moudjahid et auteur : «Notre histoire doit être engagée contre l'amalgame et la déformation...»    Tout dépendra encore des recours    Le RND remporte la présidence de l'APW    L'armée d'occupation israélienne assiège une ville dans le Nord de la Cisjordanie    Le détail qui échappe à Charfi    Séminaire des chefs de mission et des délégués techniques    Purée de courgettes à la menthe    Du gluten dans votre shampooing    Kaïs Yaâkoubi satisfait    Retrouvailles inédites à Doha !    A Tierra met le cap sur Annaba    Et la relance socio-économique ?    Au bled de cocagne !    Le 11 décembre à l'Institut «Cervantès» d'Oran: Conférence en ligne sur des monuments historiques d'Oran    Le renvoi révélateur?    Aziza Oussedik en paisible retraite    Les points à retenir du Conseil des ministres    L'axe incontournable de la relance    Le bras de fer continue !    L'interaction Tamazight et l'informatique    Un riche parcours et des réalisations    7e édition des Journées du cinéma amateur    10 milliards de dollars octroyés à de faux investisseurs    L'Algérie octroie 100 millions de dollars à la Palestine    Les talibans nient les accusations d'«exécutions sommaires»    Mort du combattant anti-apartheid, Ebrahim Ismail Ebrahim    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Bensalah souhaite "plus de prérogatives"
APRÈS SON PLEBISCITE À LA TÊTE DU CONSEIL DE LA NATION
Publié dans L'Expression le 10 - 01 - 2013


Et ça repart pour six ans
Aucun groupe parlementaire(RND, FLN et celui du tiers présidentiel) n'a présenté son candidat.
Abdelkader Bensalah, reconduit par le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a été plébiscité hier à la tête du Conseil de la nation pour un nouveau mandat de six ans. Aucun groupe parlementaire (RND, FLN et celui du tiers présidentiel) n'a présenté de candidat. Adoubé préalablement par les trois groupes, la formalité de sa remise en selle a été expédiée, hier, lors d'une séance présidée par le plus âgé des membres du Conseil de la nation. Ce dernier s'est offusqué qu'il y ait encore des personnes et des voix qui osent dire que le Conseil de la nation est «une coquille vide, budgétivore et d'une inutilité avérée dans le système législatif». Ces voix discordantes dans la presse ou ailleurs sont qualifiées de «cervelles d'oiseau et mauvaises langues» par Tayeb Ferhat. Si les deux sénateurs du FFS, n'ont pas ajouté de l'eau au moulin de Abdelkader Bensalah, ils se sont contentés de s'abstenir lors de la soumission au vote de l'unique candidat à la présidence du Sénat. Ainsi, 140 sur 142 membres du conseil, ont accepté la reconduction de M.Bensalah à la tête du Sénat.
Le Sénat compte actuellement 142 sénateurs dont 78 ont été, soit nouvellement élus, soit désignés et 64 restants dont le mandat court encore.
Par conséquent, «il est attendu, la désignation par le chef de l'Etat de deux autres sénateurs manquants durant les prochains jours», apprend-on encore.
Dans son allocution, Abdelkader Bensalah, qui a succédé à lui-même, s'est dit confiant que «son institution (le Conseil de la nation...Ndlr) aura un rôle beaucoup plus dynamique dans le cadre des réformes initiées par le chef de l'Etat. Un rôle par lequel l'institution retrouvera sa place en termes de contrôle législatif et en matière de prérogatives relatives à la proposition d'amendements».
Abdelkader Bensalah, dont le troisième mandat a été validé hier, est né le 24 novembre 1941 dans la daïra de Felaoussen (wilaya de Tlemcen). Il a commencé son activité parlementaire en 1977 en tant que député avant d'être élu président de la commission des relations extérieures puis du Conseil national de transition (CNT), de l'Assemblée populaire nationale et enfin du Conseil de la nation.
Nommé ambassadeur d'Algérie en Arabie Saoudite en 1989 et représentant permanent auprès de l'Organisation de la Conférence islamique (OCI) à Djeddah, il est rappelé en 1993 pour conduire la Commission du dialogue national en charge de l'élaboration de la plate-forme de l'entente nationale en vertu de laquelle a été créé le CNT en 1994. M.Bensalah préside le CNT à partir du 14 juin 1994 avant d'être élu président de l'Assemblée populaire nationale (APN) en 1997.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.