Le peuple algérien n'arrive pas à trouver l'organisation et le mot d'ordre fédérateur    La semaine en bref…    Italie : Saipem condamnée pour corruption en Algérie    Boumerdès : des habitants s'opposent à un projet touristique    A Ouargla, les jeunes diplômés font annuler le concours de Sonatrach    Oran : Peine capitale à l'encontre du meurtrier de la petite Salsabil et son complice    Le PCF a boycotté le PAGS et continuait à inviter le FLN à sa place    C'est important d'avoir des partis maghrébins à la Fête de l'Humanité    Ligue des Champions : L'ESS croit en ses chances    JSK : Tout pour garder la première place    Championnat algérien : La Fifa enquête sur la corruption dans le football, selon BBC Arabic    La présidentielle 2019 au menu    Assises sociales ce samedi    350 travailleurs de l'ECT/SOPATI sans salaires depuis 14 mois    Dakar accueillera la cérémonie le 8 janvier 2019    Benalla, ex-collaborateur de Macron, s'explique devant le Sénat    Instruction ignorée    Le niet de Hasbellaoui    La Chine ne dévaluera «jamais» le yuan    Des sujets sensibles à l'ordre du jour    ACTUCULT    Tous ont combattu ! Qui a trahi ?    Ministres sortants, leur vie loin des ors de la République !    Ligue 2: Une aubaine pour l'ESM, le MCEE et l'USB    En perspective des Jeux méditerranéens de 2021: Plus de 1 milliard DA pour la réhabilitation des infrastructures sportives    Inter-régions: Les choses sérieuses commencent    Alger: Une nouvelle marche de retraités de l'ANP empêchée    Boomerang    Poutine a tempéré sa réaction pour mieux surprendre    Procès Salsabile à Oran: Peine capitale requise contre les deux accusés    Vers l'éradication du site de stockage de «la jumenterie»: Plus de 100 tonnes de déchets hospitaliers du CHUO traitées    Bousfer: 17 constructions et extensions démolies    Plaidoyer pour la paix et lettre ouverte à monsieur donald trump président des etats-unis    La gouvernance de l'Université en Algérie, propositions de réforme    Selon le DG de la CNAS: La carte Chifa ne remet pas en cause la gratuité des soins    Polémique sur la question de l'égalité dans l'héritage: Le RCD dénonce «le terrorisme intellectuel»    Quand une ville coule, c'est Dieu qui est responsable    L'événement Maurice Audin : Macron ouvre des brèches en Algérie    Eric Zemmour et sa philosophie du prenom gallicisé    Scandaleux !    Sidi Saïd a reçu Ould Abbès    La "France veut aider l'Algérie à sécuriser ses frontières"    Belmadi prépare déjà le Bénin    Premières tendances des élections législatives et locales    Pari difficile pour Benghabrit    Un policier tue deux personnes à Oran    Ould Kablia brise le silence    Sidi Saïd a reçu Ould Abbès    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La France et la Turquie veulent mettre le "turbo"
PROCESSUS POLITIQUE CREDIBLE POUR LA STABILITE EN SYRIE
Publié dans L'Expression le 18 - 08 - 2018

Les deux dirigeants des deux pays sont convenus de la nécessité d'accélérer les efforts conjoints en faveur d'un processus politique crédible et inclusif, seul à même de garantir la stabilité et l'unité de la Syrie.
Le président français Emmanuel Macron et son homologue turc Recep Tayyip Erdogan se sont engagés jeudi, lors d'un entretien téléphonique, à accélérer les efforts conjoints en faveur d'un processus politique crédible pour la stabilité en Syrie.
Les deux dirigeants «sont convenus de la nécessité d'accélérer les efforts conjoints en faveur d'un processus politique crédible et inclusif, seul à même de garantir la stabilité et l'unité de la Syrie et de permettre, le moment venu, un retour sûr, digne et volontaire des réfugiés, aux conditions du Haut commissariat aux réfugiés (HCR) des Nations unies», a annoncé la présidence française dans un communiqué.
Le président Macron a souligné l'importance du rôle de la Turquie et des échanges avec l'ensemble des pays concernés, dont la Russie et les Etats-Unis, pour éviter une escalade à Idlib, et souhaité des échanges bilatéraux renforcés entre la France et la Turquie dans les prochaines semaines, selon la même source.
La discussion a aussi porté sur la situation économique et financière en Turquie.
Le président français a rappelé les liens économiques et commerciaux forts entre l'Union européenne et la Turquie et souligné son attachement à une Turquie «stable et prospère».
Il a assuré le président Erdogan du soutien de la France en ce sens.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.