PARQUET GENERAL PRES LA COUR D'ALGER : Les dossiers de 12 personnalités remis à la Cour Suprême    PRESIDENTIELLE : 2 candidatures déposées au Conseil constitutionnel    AADL 1 : Plus de 4 750 logements attribués au niveau national    ORAN : 590 surveillants de baignade pour les 34 plages autorisées    Quatre narcotrafiquants arrêtés à Tlemcen    Le président insiste sur son départ, l'ère Hyproc loin de commencer    Le projet de loi sur les hydrocarbures finalisé    La Palme d'or pour le «Parasite» de Bong Joon-ho    Man City : Un milieu belge pour remplacer David Silva ?    Une bande de malfaiteurs neutralisée    Campagne sur les risques liés à la saison estivale    Barça : Bartomeu prévoit des arrivées mais également des départs    Ligue 1 Mobilis: Le programme des rencontres de la 30ème journée    Trump relativise les tirs de missiles nord-coréens    La police diffuse de nouvelles photos du suspect    Les raisons d'une visite    Lotfi Cheriet retournera-t-il à l'Arav ?    Sahli et Belaïd se retirent de la course    Transition : la mort de l'article 102    Flambée des cours et tension sur les devises en vue    Mellal : "J'espère que le CSC respectera l'éthique sportive"    Belaïli et l'EST se rapprochent du sacre    Les itinéraires-bis vers la capitale, les impers noirs ou gris et tous les chemins qui ne mènent pas à Achgabat !    Benflis : "Bensalah et Bedoui sont disqualifiés"    Grève de deux jours à partir de mardi    Venezuela: Guaido refuse tout "faux dialogue" avec Maduro    Galettes de légumes    5 224 élèves aux examens de 5e    Sachez que…    Téhéran dénonce la surenchère américaine    Le public algérois renoue avec le fado    Baâziz enflamme le public à Dar Abdeltif    Le retour de Kamel Ferrad    Le pessimiste, cet ennemi du bonheur    Un éveil populaire pour une Algérie disruptive (Partie 1)    Skikda : Prison ferme pour cinq douaniers    Le RCD demande à la justice de convoquer Abdelaziz Bouteflika    Tiaret: Des travailleurs sans salaire depuis 30 mois    Tlemcen: Un cinquième groupe de soutien à Daech démantelé    Volley-ball - Coupe d'Algérie messieurs: Le GSP sans problème    Des adoptions dans un climat délétère    La liste s'allonge    Le président Trump effectue une visite au Japon    L'activité en baisse de 85%    Lâche agression d'une fonctionnaire    Tahar Djaout était assassiné    2019: l'Année de l'Algérie à Cannes    Abdelkrim Tazaroute lui consacre une biographie Vibrant hommage à Brahim Izri    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





"L'été en poésie et en musique"à Tizi Ouzou
LE FESTIVAL AURA LIEU À IRDJEN
Publié dans L'Expression le 27 - 08 - 2018

La ville des Genêts accueille les poètes et les musiciens
Les échanges et le partage des expériences permettront sûrement le lancement de beaucoup de projets et la naissance de nouvelles idées.
La commune d'Irdjen dans la daïra de Larbaâ Nath Irathen (wilaya de Tizi Ouzou) donne un nouveau rendez-vous à la culture. Après la semaine culturelle qui a eu lieu du 17 au 21 août dernier, cette localité abritera, cette fois-ci, la première édition du festival «L'été en poésie et en musique». Ce dernier aura lieu du 30 août au 1er septembre prochain. L'événement s'annonce grandiose puisque la région d'Irdjen s'est beaucoup familiarisée avec ce genre de regroupements culturels. De nombreuses personnalités du monde littéraire et artistique sont devenues des habituées de cette localité et des activités qu'elle abrite pendant chaque été.
La cheville ouvrière de ce nouveau festival n'est autre que Malek Amirouche, l'un des animateurs culturels les plus actifs dans la wilaya à l'instar de Hacène Metref, le pilier du festival Racont'Arts. Le festival «L'été en poésie et en musique» sera domicilié au village de Boudjellil dans la commune d'Irdjen. Malek Amirouche, qui est l'animateur du seul café littéraire de la wilaya de Tizi Ouzou depuis des années, précise que ce festival sera un événement dédié aux expressions culturelles et artistiques dans toutes leurs dimensions. «Au-delà de l'aspect festif, le festival réunira des poètes, des musiciens, des auteurs, des comédiens, conteurs, chanteurs. Ce sera l'occasion pour tout ce beau monde de rencontrer son public et de permettre à ce dernier d'apprécier le talent des intervenants qu'il n'a pas l'occasion de rencontrer souvent», affirme Malek Amirouche. Ce dernier ajoute en précisant qu'il s'agit d'une manière de briser les distances qui empêchent de nombreux villageois d'y assister et de savourer des moments de pur bonheur que procure la culture. Ceci, enchaîne Malek Amirouche, participera à la création des bonnes traditions pour l'épanouissement des esprits, surtout en ces temps où notre jeunesse se sent livrée à elle-même. «'L'été en poésie et musique''» sera aussi l' occasion de créer des passerelles entre les artistes, les auteurs confirmés et les jeunes talents en herbe. Ceux-là qui ont besoin de visibilité et de se frotter à l'expérience des aînés pour se frayer un chemin menant à la réussite», explique le même animateur culturel. Pour ce dernier, les échanges et le partage des expériences permettront sûrement le lancement de beaucoup de projets et la naissance de nouvelles idées. Il y a lieu de souligner en outre que ce festival sera fragmenté en plusieurs volets.
Ceux inhérents aux conférences et tables rondes seront au menu pour aborder plusieurs thématiques, musique, poésie, littérature. Le festival sera également ponctué par des ateliers pour enfants et jeunes en vue de les initier sur place aux différentes disciplines artistiques. D'autre part, précisent les organisateurs, le festival «'L'été en poésie et en musique, anevbdu s tmedyazt d uzawan''», sera le rendez-vous par excellence des poètes et des musiciens, qui n'ont pas souvent l'occasion de se rencontrer et de s'exprimer ensemble, afin de créer une collaboration pour la production des oeuvres de qualités en matière de chansons». «'Le festival l'été en poésie et en musique'' permettra certainement la mise en valeur du village Boudjelil, un village doté d'une superbe organisation, grâce au dynamisme de son association, Ameziav n'lehna, très active et présente sur le terrain», ajoute Malek Amirouche qui précise, d'ailleurs, que ce festival est coorganisé avec l'association culturelle «Ameziav n lehna» du village Boudjellil. «Tout le monde a constaté l'implication effective de l'ensemble des habitants du village Boudjellil», explique Malek Amirouche.
Pour rappel, le village Boudjellil qui abritera ce festival, qui enrichira la scène culturelle dans la wilaya de Tizi Ouzou, a été récipiendaire du 5ème Prix du concours Rabah-Aissat du village le plus propre de la wilaya de Tizi Ouzou, lors de son édition de l'année 2016. «Ceci a été rendu possible grâce à la mobilisation de sa jeunesse qui le porte fièrement», avertit Malek Amirouche qui étaye de ce fait le choix de ce village. Le festival contribuera à coup sûr à soigner l'image de marque du village qui sera pour longtemps un modèle à suivre dans la région, conclut-on.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.