Les suppressions de postes chez Airbus : Une nouvelle «dévastatrice»    Réduction de 50% des dépenses de Sonatrach sans impacter l'activité de production    Aït Yahia Moussa : Stress hydrique dans les villages    Gouvernement: Les zones d'ombre et le reste    Casnos: Une campagne d'information sur la nouvelle plate-forme électronique    La mère des batailles    La tablette et les diplômés chômeurs    Après la fermeture des marchés à bestiaux: Plaidoyer pour une vente contrôlée des moutons de l'Aïd    Nouveau pôle urbain d'Oued Tlélat: Des dispositions pour livrer 8.000 logements LPL    Le journalisme, ce « champ de mines et de ruines » !    Sidi Bel-Abbès : Une élue dévouée tire sa révérence    Les avocats dénoncent les conditions d'organisation du procès    Vers de profonds changements dans le secteur de l'énergie    Youcef Benmicia, nouveau président    8 décès et 365 nouveaux cas en 24 heures    La FAF s'est fixé une date butoir    Le verdict du procès des trois activistes de Béjaïa renvoyé au 8 juillet    Vu à Tizi Ouzou    De lourdes peines de prison et saisies des biens    Le pétrole progresse,    Le coup de gueule du Pr Ryad Mahyaoui    L'université pilier de l'économie du savoir ?    L'épreuve    L'infrangible lien...    "La crise sanitaire a éveillé les consciences"    Les retombées de la crise sanitaire en débat    Poutine dénonce les nouvelles sanctions américaines    Répression contre l'opposition à Hong Kong    La communauté internationale fait bloc derrière la Palestine    58e anniversaire de l'Indépendance: le Président Tebboune décrète une grâce présidentielle au profit de détenus    Mohamed Sari à la tête du Conseil national des arts et des lettres    "Senouci est un patriote qui a donné son cœur pour l'Algérie"    Les violations des droits de l'Homme au Sahara occidental occupé sont source de tension dans la région    La libération de Karim Tabbou statuée aujourd'hui    Le procès de l'homme d'affaires Mahieddine Tahkout reporté à lundi prochain    DGSN : 3000 logements location-vente pour la police    TRIBUNAL DE SIDI M'HAMED : Ali Haddad condamné à 18 ans de prison ferme    DECLARATION DU 1ER NOVEMBRE : Goudjil appelle à une interprétation plus approfondie    Foot/Reprise des compétitions: Amar Bahloul appelle les clubs à faire preuve de "flexibilité"    ONU-Barrage du Nil: le Conseil de sécurité soutient l'UA pour régler la crise    Kia se maintient en tête    L'extravagance toujours au menu    Le ciné-club virtuel qui crève les écrans    Zetchi : «Benzema est 100% algérien»    AGEX du GS pétrolier : Reportée au 7 juillet    CAN-2021 : La compétition décalée à 2022    Schengen ouvre ses frontières pour les Algériens    FAF: Qui succédera à Kheireddine Zetchi ?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le MDN dénonce, la justice récuse
Publié dans L'Expression le 27 - 04 - 2019


Recadrage. Alors que les manifestations du 10ème vendredi se sont déroulées, hier, avec, toutefois, une moindre intensité que les précédentes, deux institutions du pays, et non des moindres, puisqu'il s'agit du MDN (ministère de la Défense nationale) et celui de la Justice, ont donné de la voix la veille. Pour le même motif, mais avec des propos différents. En ligne de mire, «quelques titres de la presse nationale» accusés de «tentative de désinformation avérée». De quoi s'agit-il précisément? Pour le MDN ces titres ont donné «des lectures erronées du communiqué du ministère de la Défense nationale relatif à l'allocution prononcée, mardi 23 avril 2019, par Monsieur le général de corps d'armée Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense nationale, chef d'état-major de l'Armée nationale populaire, devant les cadres de la 1ère Région militaire». Le parquet général de la cour d'Alger, appelle, lui, de «ne pas verser dans la désinformation de l'opinion publique, pour ne pas entraver le travail des magistrats». Plus clairement, les journaux en question ont fait état «d'injonction» et «d'instigation» adressée à la justice par l'armée dans le traitement des dossiers de corruption en cours qui ont vu l'arrestation de plusieurs chefs d'entreprise. Pour l'armée «ce genre de manipulations médiatiques» est inadmissible et va jusqu'à évoquer «le droit de recourir aux voies légales pour mettre fin à ces campagnes de désinformation de l'opinion publique». La justice qui, de son côté, récuse toute «instigation de quelque partie que ce soit» reconnaît, toutefois, que son silence alimente ce genre de dérives et promet «de fournir, à l'avenir, les informations nécessaires et justes conformément à la loi». Une cellule de communication de la cour d'Alger s'en chargera. A la bonne heure! Oserait-on dire. Bien sûr que la nature a horreur du vide. Bien sûr qu'en l'absence d'informations fiables, toutes les interprétations, toutes les rumeurs et toutes sortes de propagandes sont possibles. D'autant plus que certains titres et quelques «journalistes» - pas toute la presse nationale - ont mis au placard leur professionnalisme pour «s'aligner» alors qu'ils ignorent tout du dossier de l'instruction. L'exercice du métier de journaliste professionnel impose de prendre en compte le silence éloquent des avocats de la défense. Sans perdre à l'esprit que des associations pourraient se constituer parties civiles!

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.