L'UA attachée à la tenue d'un référendum au Sahara occidental    Coronavirus : le représentant de l'OMS salue les efforts de l'Algérie en matière de prévention    Education: sit-in des enseignants et travailleurs de l'Unpef    COUR D'ALGER : Le procès Ouyahia-Sellal à nouveau reporté    REMISE DES DECISIONS D'AFFECTATION AADL : Vers la convocation de 120 000 souscripteurs    RENAULT ALGERIE FERME SES PORTES : Près de 1300 travailleurs au chômage technique    Le parquet requiert des peines allant de 2 à 10 ans de prison    LE DIRECTEUR DE LA PROTECTION CIVILE DE MOSTAGANEM AU FORUM DE REFLEXION : 3000 secouristes formés par la protection civile    EXPLOSION DANS UNE HABITATION : 19 blessés dont 7 enfants à Oum El Bouaghi    60.000 étudiants étrangers sont passés par l'Université algérienne    COA : Mustapha Berraf confirme sa démission    Le Président Tebboune entame une visite d'Etat en Arabie saoudite    Ligue (USM Alger) : séparation à l'amiable avec l'entraîneur Dziri Billel    Une médaille pour le hirak à Montréal    Sanders confirme son avantage face à Biden    Doute sur la tenue du sommet quadripartite sur la Syrie    L'ONU dénonce la violence israélienne en Cisjordanie    Un changement pour la route    Le projet de Jaguar Land Rover    Dans le désordre    La chambre d'accusation renvoie le dossier au 3 mars    L'ESS et le PAC accrochés, la JSS nouveau leader    Aït Djoudi optimiste malgré la situation du club    Le choc de titans    L'Algérie classée dans le Top-10 par Campus France    Le Targui    Seddik Chihab conteste son exclusion    L'instance présidentielle veut mettre fin aux dysfonctionnements du parti    «Nous devons d'abord évaluer notre potentiel»    La Libye en tête des préoccupations    L'inébranlable détermination des étudiants    2 vendeurs de drogue et psychotropes arrêtés    ACTUCULT    Des témoignages poignants sur la Guerre d'Algérie    "Intertextualité et conversation dans l'œuvre de Kateb Yacine"    Lettre écrite par Tahar Djaout après la mort de Mouloud Mammeri (25 février 1989) et publiée par Awal    Coup de mou chez Scorsese    Affluence du public    Constitution: l'université a un rôle "pivot" dans l'encadrement du débat de la société    Boxe/Tournoi pré-olympique: Houmri et Bouloudinats passent en demi-finale    Tizi-Ouzou: Mouloud Mammeri, fondateur de l'anthropologie algérienne    Alger: la distribution de l'eau potable totalement rétablie mercredi avant le délai prévu    Le Brexit obligé de revoir le cadre des échanges dans une année : Vers un nouvel accord de coopération entre l'Algérie et le Royaume-Uni    Pour se défaire de la dépendance aux hydrocarbures : Djerad prône une transition vers le solaire    Synthétisation de l'écosystème digital : Les acteurs du numérique s'organisent    Haï Es-Sabah: Plus de 372 kilogrammes de viande impropre à la consommation saisis    Des individus pas très respectables    Lavrov : les terroristes ne seront pas "les maîtres" à Idlib    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





A quand un fichier national?
FAMILLES DEFAVORISEES EN ALGERIE
Publié dans L'Expression le 20 - 05 - 2019


Nous avons un sérieux problème de statistiques
La présidente du Croissant-Rouge algérien affirme avoir sollicité les autorités à cet effet, en vain.
Les actions humanitaires et caritatives initiées par le Croissant-Rouge en Algérie sont encore loin de répondre aux besoins toujours croissants, de nombreuses familles en difficultés financières. Pour la présidente de cette association d'aide humanitaire, Saïda Benhabilès, le problème réside dans le fait que jusqu'à ce jour, «aucun fichier national recensant cette catégorie de personnes, n'a été élaboré dans notre pays», a-t-elle regretté hier, en marge d'une conférence de presse organisée au forum du quotidien El Moudjahid. Elle a encore affirmé que ses services ont tenté à plusieurs reprises de faire passer cette idée aux autorités compétentes, «mais sans sucés». Saïda Benhabilès estime que le Croissant-Rouge algérien à lui seul, n'a ni les moyens humains ni les moyens matériels. «La réalisation de ce fichier ne peut se faire qu'en étroite collaboration avec les parties prenantes», a-t-elle expliqué, en citant à titre d'exemple les ministères de l'Intérieur, de la Solidarité et de la Famille ou encore des Affaires religieuses... Par ailleurs, Saïda Benhabilès a tenu à insister sur l'importance de propager et d'inculquer aux citoyens «la culture de la solidarité», chose qui, d'après elle, a complètement disparu dans notre société. D'un autre côté, évoquant la solidarité durant le mois de Ramadhan, qui connaît comme un certain regain d'activité par rapport au reste de l'année, la présidente du Croissant -Rouge algérien se dit absolument contre cette forme de solidarité, qui ne se manifeste que pendant un mois. «Il faut lutter contre la solidarité conjoncturelle», a-t-elle insisté, déplorant, dans ce sens, le fait de voir des associations mener des opérations humanitaires uniquement durant le mois sacré.
Dans le même esprit, Saïda Benhabilès rappelle que tous les jours, des citoyens meurent à cause de la pauvreté, particulièrement dans les régions les plus lointaines et reculées du pays. Elle regrettera encore le fait que ces personnes meurent dans l'indifférence générale, jugeant que c'est à ces régions que les associations devraient prêter main forte; pour soulager la misère humaine. Présentant brièvement le bilan des réalisations accomplies par le Croissant-Rouge algérien, Saida Benhabilès relève que depuis toujours, «nous avons intensifié nos actions au niveau des régions isolées», faisant état de près de 50 000 familles ayant bénéficié de dons et autres aides. Elle fait encore comprendre que ces actions varient d'une région à l'autre. Saïda Benhabilès tient également à souligner que le Croissant Rouge algérien n'a jamais demandé des subventions de l'Etat, dans le cadre de son travail. «Nos actions sont menées à bien, grâce à nos donateurs et à nos partenaires dont des entreprises économiques étrangères basées en Algérie. Elle a, par ailleurs soutenu que le transfert des dons s'est toujours déroulé dans une totale transparence. Saïda Benhabilès a indiqué que le Croissant-Rouge algérien a pu acquérir dernièrement trois cliniques mobiles par l'association du joueur de football Messi, laquelle est basée à Barcelone? Et ce, «grâce à la contribution de l'opérateur de téléphonie mobile Ooreedoo qui m'a permis d'aller sur place», a-t-elle fait savoir.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.