Sénégal: Mauvaise nouvelle pour Sadio Mané    COUR SUPREME : Chakib Khelil, Djoudi et Tou convoqués    LE PARTI TOURNE LA PAGE D'OUYAHIA : Vers l'effondrement du RND ?    Delort déjà à l'aise parmi ses frères !    PLUS DE 600.000 CANDIDATS CONCERNES : Début aujourd'hui des épreuves du Bac    Le récent mouvement populaire que notre pays connait témoigne de la vitalité du peuple algérien    Le ministère tunisien rejette les pseudo-partis politiques nouvellements créés    Bensalah et Bedoui sommés de partir    Maîtrise des déchets et protection de l'environnement    Pour le régime Bouteflika, la chute est brutale    Ali Ghediri écroué    Le bleu pour le Soudan sur les réseaux sociaux    Le gouvernement de Hong Kong essuie des critiques de son camp    L'UE insiste sur le traité négocié avec Londres    Le fils de Ould Abbès sous mandat de dépôt    Guichet unique pour les handicapés    «Le résultat du match CSC-USMA est douteux»    Helaïmia s'engage avec les Belges de Beerschot Anvers    Conférence nationale de la société civile, aujourd'hui    Des citoyens bloquent le siège de l'APC de Bouti Sayeh    24 hectares de récoltes sur pied ravagés par le feu    Gendarmerie nationale : Saisie de 9,3 kg de kif traité, une arrestation    «Le certificat prénuptial est très important»    9 affaires de drogue traitées en mai    Fidèle à la mémoire de Fouad Boughanem    Chef d'entreprise en Algérie, il est devenu vendeur de fripe aux «puces» de Montreuil    Le retour de La Dolce Vita    Un spectacle chorégraphique de la troupe "Antonna"    Expositions, concours et rencontres au menu    NAHD: Le CSA cible deux coaches    Conflit à l'ETRAG de Constantine : Le tribunal rejette la plainte de la direction    L'usine étatique d'eau minérale de Laghouat : L'APW dénonce un blocage intentionnel    Mercato d'été    Bouira: Trois morts et quatre blessés dans un accident de la route    11ème congrès international des gynécologues privés: 10 à 12% des couples présentent une infertilité    La protection de l'environnement en question    Dréan: Le marché hebdomadaire adjugé pour 1,7 milliard de cts     Constantine - CHU Constantine: Le DG, le chef de bureau des marchés et un fournisseur sous contrôle judiciaire    MC Oran: A quand le bout du tunnel ?    Volley-ball - Super division - Play down: Les prétendants de sortie    «J'ai couru vers le Nil»* de Alaa El Aswany: Comment la révolution égyptienne a été brisée ?    Mohamed Zerrouki (1902-1957): Un écrivain visionnaire précoce resté méconnu    LES AIGLES EN CARTON    Les Sénats européens et africains expriment leur volonté de promouvoir les valeurs communes    Hommage aux 128 martyrs du Printemps noir    15 pays au rendez-vous    Damas affirme avoir abattu des missiles israéliens ciblant Tel Al-Hara    Autres transitions réussies…    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





A quand un fichier national?
FAMILLES DEFAVORISEES EN ALGERIE
Publié dans L'Expression le 20 - 05 - 2019


Nous avons un sérieux problème de statistiques
La présidente du Croissant-Rouge algérien affirme avoir sollicité les autorités à cet effet, en vain.
Les actions humanitaires et caritatives initiées par le Croissant-Rouge en Algérie sont encore loin de répondre aux besoins toujours croissants, de nombreuses familles en difficultés financières. Pour la présidente de cette association d'aide humanitaire, Saïda Benhabilès, le problème réside dans le fait que jusqu'à ce jour, «aucun fichier national recensant cette catégorie de personnes, n'a été élaboré dans notre pays», a-t-elle regretté hier, en marge d'une conférence de presse organisée au forum du quotidien El Moudjahid. Elle a encore affirmé que ses services ont tenté à plusieurs reprises de faire passer cette idée aux autorités compétentes, «mais sans sucés». Saïda Benhabilès estime que le Croissant-Rouge algérien à lui seul, n'a ni les moyens humains ni les moyens matériels. «La réalisation de ce fichier ne peut se faire qu'en étroite collaboration avec les parties prenantes», a-t-elle expliqué, en citant à titre d'exemple les ministères de l'Intérieur, de la Solidarité et de la Famille ou encore des Affaires religieuses... Par ailleurs, Saïda Benhabilès a tenu à insister sur l'importance de propager et d'inculquer aux citoyens «la culture de la solidarité», chose qui, d'après elle, a complètement disparu dans notre société. D'un autre côté, évoquant la solidarité durant le mois de Ramadhan, qui connaît comme un certain regain d'activité par rapport au reste de l'année, la présidente du Croissant -Rouge algérien se dit absolument contre cette forme de solidarité, qui ne se manifeste que pendant un mois. «Il faut lutter contre la solidarité conjoncturelle», a-t-elle insisté, déplorant, dans ce sens, le fait de voir des associations mener des opérations humanitaires uniquement durant le mois sacré.
Dans le même esprit, Saïda Benhabilès rappelle que tous les jours, des citoyens meurent à cause de la pauvreté, particulièrement dans les régions les plus lointaines et reculées du pays. Elle regrettera encore le fait que ces personnes meurent dans l'indifférence générale, jugeant que c'est à ces régions que les associations devraient prêter main forte; pour soulager la misère humaine. Présentant brièvement le bilan des réalisations accomplies par le Croissant-Rouge algérien, Saida Benhabilès relève que depuis toujours, «nous avons intensifié nos actions au niveau des régions isolées», faisant état de près de 50 000 familles ayant bénéficié de dons et autres aides. Elle fait encore comprendre que ces actions varient d'une région à l'autre. Saïda Benhabilès tient également à souligner que le Croissant Rouge algérien n'a jamais demandé des subventions de l'Etat, dans le cadre de son travail. «Nos actions sont menées à bien, grâce à nos donateurs et à nos partenaires dont des entreprises économiques étrangères basées en Algérie. Elle a, par ailleurs soutenu que le transfert des dons s'est toujours déroulé dans une totale transparence. Saïda Benhabilès a indiqué que le Croissant-Rouge algérien a pu acquérir dernièrement trois cliniques mobiles par l'association du joueur de football Messi, laquelle est basée à Barcelone? Et ce, «grâce à la contribution de l'opérateur de téléphonie mobile Ooreedoo qui m'a permis d'aller sur place», a-t-elle fait savoir.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.