Les élections locales en novembre    Ould Kaddour extradé vers Alger    Logements promotionnels libres: Début des souscriptions à partir d'aujourd'hui    Biden publie une carte délimitant la RASD; Nouveau revers pour le Makhzen    Abominable Delta    Chlef: Jusqu'à la perpétuité pour les incendies volontaires    Covid-19: Les contaminations en hausse chez les enfants    Résumer le présent et reconstruire le futur    «L'Algérie ne se soumettra jamais!»    Baâdji passe à l'action    L'hommage de Lamamra à la diaspora    Lamamra au bout du fil    Suspension pour «désinformation» des activités de deux ONG internationales    7 pays africains, dont l'Algérie, s'y opposent    L'Italie Championne olympique    Pas de demi-finale pour Kheris    Espagne - Brésil en finale    Le paiement électronique effectif    L'activité touristique sombre    La diaspora au rendez-vous    Le gang d'Ali Mendjeli tombe    Le confinement partiel se précise    Plusieurs opérations menées en une semaine    Le FFS demande la levée des contraintes    34 décès et 1.495 nouveaux cas en 24 heures    Un levier pour la sécurité nationale    Saïd Hilmi emporté par la pandémie    Les divas arabes à l'honneur    La scène artistique kabyle en deuil    LES PRECISIONS DES DOUANES ALGERIENNES    Cherche oxygène désespérément    L'aval de Mohammed VI    Cette diplomatie dézédienne qui dérange furieusement son altesse Pegasus 6 !    LE GENERAL ALI OUELHADJ YAHIA, NOUVEAU COMMANDANT DE LA GENDARMERIE    10 ans de prison requis à l'encontre de l'ancien wali Moussa Ghellaï    Triki : "Objectif : offrir une médaille à l'Algérie"    ELLE AURA LIEU LE 10 AOÛT AU STADE DU 5-JUILLET    «Nous sommes dans l'attente de la réponse de Sayoud»    Franck Dumas et Slimane Raho au TP Mazembe    Des mesures pour stabiliser le marché    C'est plus pire !    Le CADC lance son programme virtuel    Le programme du mois d'août    MC Oran : La Real Sociedad s'intéresse à Belloumi    Washington décide de reconsidérer la vente de drones et d'autres armes au Maroc    Tebboune préside aujourd'hui une réunion du Haut Conseil de Sécurité    L'été de tous les cauchemars    La date bientôt fixée    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Larbaâ nath irathen en deuil
Décès de hocine lounis
Publié dans L'Expression le 23 - 06 - 2021

Hocine Lounis, ancien président de l'Assemblée populaire communale de Larbaâ Nath Irathen et également cadre du RCD (Rassemblement pour la culture et la démocratie), poète et artiste, est décédé avant-hier, à l'âge de 62 ans au Centre hospitalo-universitaire Nédir Mohamed de Tizi Ouzou, où il était hospitalisé. Hocine Lounis était une figure très connue du combat identitaire amazigh, depuis le début des années 70, quand il était étudiant à l'université d'Alger.
Au niveau local, il était populaire et estimé, aussi bien dans la commune qu'il a dirigée pendant plusieurs mandats que dans le reste de la wilaya. Il était l'ami des artistes et des citoyens, dont il était l'élu local. Suite à l'annonce de son décès, de nombreuses figures connues du combat identitaire et de la culture amazighs, ont réagi, rappelant son parcours et ses qualités humaines. Parmi les personnalités qui ont réagi suite à son décès, on peut citer le militant du Mouvement culturel berbère et ancien détenu du Printemps berbère, Arezki Aït Larbi qui a connu et côtoyé le regretté depuis sa jeunesse.
Arezki Aït Larbi affirme avoir connu le défunt à l'université d'Alger, durant le Printemps berbère. Hocine Lounis était étudiant à El Harrach (à l'Epau). «Il était parmi les étudiants les plus engagés pour la cause identitaire amazighe», se souvient le premier nommé. Il ajoute que le regretté était également un grand fan de Abdellah Mohia dit Mohand Ouyahia, un dramaturge que peu de gens connaissaient à l'époque. «Hocine Lounis n'hésitait pas à monter sur les planches, pendant les galas, les meetings, pour l'imitation du dramaturge, qu'il réussissait à merveille», ajoute Arezki Aït Larbi, avant d'enchaîner: «Militant, puis maire RCD de Larbaâ Nath Irathen, il s'était engagé dans une gestion moderne de sa commune, loin des querelles de clocher de l'époque».
Parmi les artistes ayant connu et côtoyé de près le défunt, il y a Belaïd Ath Medjkane, membre du groupe Thagrawla, qui a interprété les chansons mythiques Yemma Thedda Hafi et Fadhma Nsoumer, rendant hommage à Hocine Lounis, hier, a partagé une très ancienne vidéo, montrant ce dernier en train d'interpréter magistralement l'une des chansons phares du regretté Cheikh Arab Bouyezgarène.
En effet, la facette d'artiste poète de Hocine Lounis a toujours été éclipsée par son côté militant de la cause berbère et de maire de Larbaâ Nath Irathen. Selon de nombreux témoignages d'artistes, Hocine Lounis était même parolier et avait composé des chansons à plusieurs chanteurs kabyles, dont certains sont très célèbres. Mais le regretté a toujours refusé de se mettre sous les feux de la rampe et a vécu discrètement sa facette d'artiste, pourtant talentueux. Il sera enterré aujourd'hui à Larbaâ Nath Irathen.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.