Une équipe algérienne décroche la 1re place    L'armée d'occupation israélienne attaque une ville palestinienne    Nous n'adhérerons à aucun processus de paix au vu de la poursuite du terrorisme marocain et du silence onusien    Plusieurs interventions dans le Centre et l'Est du pays ces dernières 24h    Les nouvelles technologies contribueront à sa généralisation    «Réception de la majorité des structures sportives vers la fin du mois»    Les ressources du secteur industriel "permettent de se passer d'une grande partie des revenus des hydrocarbures"    La conférence unificatrice des factions palestiniennes en Algérie, une affirmation du caractère sacré de la cause palestinienne    Coronavirus: 197 nouveaux cas 161 guérisons et 3 décès    Man City : Déjà un accord entre Ferran Torres et le Barça ?    LDC : Le programme des matchs de ce mardi    Le SG de l'ONU condamne "fermement"    Le procès de Chakib Khelil aura lieu le 20 décembre    Légère baisse de la production d'agrumes    Seules deux femmes siégeront à l'APW de Béjaïa    Les Benhamadi condamnés    En souvenir d'Omdurman    Le dossier sera traité jeudi prochain    Tentatives de relance des projets d'amélioration urbaine    Des exploitations agricoles privées d'électricité    Le Covid contamine les écoles    12 militaires et "des dizaines de terroristes" tués    "l'industrie musicale vit sa plus mauvaise période"    Grippe saisonnière : Les pharmaciens autorisés à pratiquer la vaccination    Nouvelles de Mostaganem    Une bureaucratie remplace une autre !    Importation de véhicules neufs : Les opérateurs dans l'expectative    Khalfallah Abdelaziz. Moudjahid et auteur : «Notre histoire doit être engagée contre l'amalgame et la déformation...»    Kaïs Yaâkoubi satisfait    Retrouvailles inédites à Doha !    Belmadi 4e, Mancini sacré !    Du gluten dans votre shampooing    Le RND remporte la présidence de l'APW    Le détail qui échappe à Charfi    Tout dépendra encore des recours    A Tierra met le cap sur Annaba    Au bled de cocagne !    Le 11 décembre à l'Institut «Cervantès» d'Oran: Conférence en ligne sur des monuments historiques d'Oran    Le renvoi révélateur?    Le bras de fer continue !    Les points à retenir du Conseil des ministres    Aziza Oussedik en paisible retraite    L'interaction Tamazight et l'informatique    7e édition des Journées du cinéma amateur    10 milliards de dollars octroyés à de faux investisseurs    L'Algérie octroie 100 millions de dollars à la Palestine    Les talibans nient les accusations d'«exécutions sommaires»    Mort du combattant anti-apartheid, Ebrahim Ismail Ebrahim    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Les vérités des géants de la télécommunication
Introduction de la 5G en Algérie
Publié dans L'Expression le 23 - 10 - 2021


La 5G, une notion qui fait rêver les internautes algériens. Beaucoup fantasment sur un prochain lancement afin d'avoir accès à une meilleure qualité de l'Internet. Mais réellement, l'Algérie est-elle prête pour ce grand virage? La question était en débat, durant la semaine écoulée, lors de la 2ème édition du Salon du digital, technologie et Iot (Digitech 2021). Experts et opérateurs du domaine ont évoqué les perspectives algériennes en la matière. Parmi eux, Yacine Zerrouki, directeur général d'Ericsson Algérie, un géant mondial des télécommunications. Il a asséné ses vérités, assurant qu'il ne fallait pas mettre la charrue avant les boeufs. «Avant d'introduire la 5G en Algérie, il faut d'abord préparer un écosystème adapté pour avoir accès à cette nouvelle technologie qui promet un saut technologique en matière de connectivité, par rapport à la 4G», a-t-il soutenu. L'intervenant a ensuite énuméré les bases de cet «écosystème». «Les conditions nécessaires au déploiement de la 5G sont d'abord la libération des fréquences, l'augmentation de la bande passante internationale et une couverture 4G appréciable du territoire national qui constituera le socle de cette nouvelle technologie», a-t-il soutenu. «Ericsson commercialise déjà des équipements «5G ready» et ce, depuis 2016, l'objectif étant de réduire son temps de déploiement quand la décision sera prise par les autorités algériennes», a-t-il indiqué. Néanmoins, il estime que cela ne devrait pas se faire avant 2023. Le représentant de Nokia Algérie, Karim Hadj Arab, est du même avis. Il estime que le chemin est encore long avant de parler du déploiement de la 5G. «Il faut d'abord mettre en exergue les besoins et préparer les utilisateurs par des explications, avant de penser à déployer la 5G», a-t-ildéclaré. Le même expert note que «le taux de pénétration de la 5G dans le monde est actuellement très faible, variant entre 2 à 3%», ce qui veut dire que l'Algérie n'est, pour le moment, pas très en retard dans ce domaine. Mais cela ne signifie pas qu'il faille s'endormir sur ses lauriers. Le terrain doit être préparé pour le jour J. «Il faut commencer par vulgariser le concept de la 5G en organisant des formations expliquant cette technologie», a soutenu, de son coté, le représentant de Huawei Algérie, Abderrahmane Tekfi. Il assure, dans ce sens, que Huawei coopère avec plusieurs universités, en Algérie, dans le cadre du programme ICT Académie, dans l'objectif de vulgariser ce concept, surtout que pour lui, elle a une importance capitale pour l'économie nationale.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.