Sellal acquitté    Coupe Arabe : Le groupe de l'Algérie au complet pour la séance d'entrainement du dimanche à Doha    Un scrutin et des leçons    Le salaire moyen en Algérie stagne sous les 42 000 DA    Eni cède 49,9% de ses parts à Snam    De l'apport de la maison d'accompagnement et d'intégration    Comment mettre fin au projet d'expansion israélienne    Trois manifestants tués    La réouverture de la frontière au menu    La Cour constitutionnelle tranche en faveur des avocats    Des duels directs intéressants    Plus de 1 700 logements réceptionnés par l'OPGI    Plantation de 4 000 arbustes en 2021    Démantèlement d'un réseau de migrants vers l'Espagne    Il y a cinq ans s'éteignait Amar Ezzahi    ...CULTURE EN BREF ...    Le Championnat national hivernal les 18 et 19 mars à Oran    Mahrez n'en veut pas à Guardiola    Les résultats provisoires attendus cette semaine    Retour du FLN, forte percée des indépendants et net recul du FFS à Béjaïa    Des Miss et des Z'hommes    Une mère et son enfant tués par le monoxyde de carbone    Les services de la santé sur le qui-vive    «Nous devons apprendre à vivre avec le Covid-19»    Les risques commerciaux découlant de l'affrètement d'un navire    Les indépendants conduiront la commune de Constantine    Pour le Ballon d'Or, Zidane affiche une nouvelle fois son soutien à Benzema    Chlef: Des facilitations pour les employeurs    Chutes de neige et glissement de terrain: Des routes fermées dans plusieurs wilayas    Ils seront transférés aux vendeurs activant dans l'informel: Une commission pour recenser les locaux et marchés inexploités    Rapprochement entre le Maroc et l'entité sioniste: «Un véritable danger pour toute la région»    Climat ombrageux ?    La xénophobie change de sens    Le doigt d'honneur du prétendant Zemmour adressé en vrai aux Français    Hommage - Paul Bouaziz (Oran, 1926- Paris, 2021): L'avocat des démunis et des résistants    Chanegriha au Caire pour participer au Salon de Défense    Cinq combattants kurdes tués dans une attaque de l'EI    Le Front Polisario appelle la jeunesse mondiale à renforcer son soutien    Ferhat, une affaire à saisir    Le feuilleton Haaland est relancé    Palmeiras réussit le doublé    Le Comité militaire mixte libyen s'est réuni à Tunis    Tripoli soigne son partenariat avec Alger    La nouvelle vague    Le SG de l'ONU «très satisfait» du rôle de l'Algérie    «L'homme-carrefour» de Hakim Laâlam primé    «Une ère nouvelle d'estime et d'amitié»    L'art rassemble le tout-Alger    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



La riposte de la rue...
Enclenchés par le Makhzen, des rappeurs marocains se sont attaqués à l'Algérie
Publié dans L'Expression le 25 - 10 - 2021

La crise politique algéro- marocaine gagne le rap! La semaine dernière, le Makhzen a «enclenché» ses relais musicaux pour s'attaquer au peuple algérien. C'est un chanteur dénommé «Hilwa» qui a ouvert les hostilités. Il a mis en ligne une vidéo où il s'attaque à son homologue «Didine Canon 16». Une chanson de caniveau où il n'omet pas de lancer quelques «piques» en direction du peuple algérien. Le rappeur algérien lui a répondu à travers un storie où il appelle à éviter la «fitna» entre les deux peuples. Le sujet de «Sa Majesté» ne tarde pas à montrer ses véritables intentions. Il publie à son tour un message sur les réseaux sociaux avec des annonces politiques à peine voilés où il reprend la bonne vieille rengaine de M6 et de ses sbires. Il parle, revient avec les thèses sur les Amazighs en Algérie. Il est même allé jusqu'à jeter à terre l'emblème algérien et le maillot de l'Equipe nationale de football.
Une ligne rouge a été dépassée. «Didine Canon 16» lui répond alors à travers un «clash» intitulé «Trump». Cette nouvelle attaque marocaine contre l'Algérie a provoqué un véritable tollé dans la «gamme» (univers du rap, Ndlr) algérienne. Pourtant, en conflit depuis plusieurs mois avec «Didine Clash», les stars algériennes du domaine se sont unies comme un seul homme pour répondre à cette nouvelle provocation de l'Ouest. Sur les réseaux sociaux en annonçant une trêve pour faire face à cette déferlante haineuse du Royaume chérifien. Des morceaux ont envahi la Toile, à l'image de Trap King, avec sa chanson intitulée «The seventh king» (le septième roi, Ndlr) avec des invectives qui soulignent les pratiques peu orthodoxes du souverain marocain. Le rappeur «Flenn», avec sa chanson «Recyclage», est venu sceller la victoire algérienne contre ce nouveau plan machiavélique du Makhzen. En quelques jours, cette chanson a fait des millions de vues, la plaçant à la tête des tendances musicales de la semaine sur Youtube. Elle a même été reprise en masse, par d'autres artistes algériens, qui l'ont adoptée à leur sauce avec le hashtag Bengladesh. Ce dernier a «noyé» les réseaux sociaux des deux pays, accompagnant des publications sur les tentatives désespérées de Rabat de provoquer la discorde entre les Algériens.
Car il faut comprendre que les visées marocaines et de leurs alliés sionistes étaient de pousser vers le chaos en Algérie, à travers une guerre entre rappeurs. Ils voulaient jeter de l'huile sur le feu en accentuant l'effervescence et le clash qui existe entre les rappeurs algériens, dont chacun compte des millions de fans, ce qui devait pousser ces derniers à s'affronter dans la rue pour mener au désordre social qui fait tant fantasmer Mohammed VI. Mais c'était mal connaître les Algérien set leur amour de la patrie. Contrairement aux Marocains, qui ont été enclenchés par des ordres venant du Palais, les DZ ont répondu spontanément pour défendre leur mère patrie.
Pourtant, certains d'entre eux sont connus pour leur opposition, avec des chansons hostiles au pouvoir. Néanmoins, comme bon Algérien qui se respecte, on lave le linge sale en famille. Quand quelqu'un nous attaque, tente la «hogra», on est uni plus que jamais pour détruire l'ennemi. Un message fort pour ce qui sera la réponse du peuple contre toute attaque venant de l'Ouest. C'est l'arroseur arrosé...


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.